Présentation

Le Musée national de l’histoire de l’immigration et le MAC VAL - Musée d’art contemporain du Val-de-Marne s’associent dans un projet qui interroge la notion d’hospitalité à travers le prisme de la création contemporaine.
Les deux institutions - un musée de société qui valorise la création contemporaine et un musée d’art contemporain qui questionne les phénomènes de société - proposent ensemble Persona grata une exposition en deux lieux et une large programmation, dans laquelle les artistes abordent avec leurs propres vision et sensibilité toutes les dimensions de ce qui construit ou bouscule les notions d’accueil et d’altérité.

L’accélération des flux migratoires et le poids grandissant de ces enjeux dans le débat public interrogent doublement les fondements de nos sociétés. D’un côté, camps et murs se multiplient, opérant un renversement irréversible du devoir d’hospitalité, alors que simultanément une mobilisation citoyenne s’amplifie pour accompagner, soutenir et accueillir les migrants. La dureté de la société répondrait-elle davantage aujourd’hui par le secours d’urgence que par la mise en place d’un réel accueil concret et durable ?

Inscrit dans cette dynamique, ce partenariat artistique a pour but de valoriser la création contemporaine, au travers des collections respectives des deux musées, reflétant le monde d’aujourd’hui et souhaitant rendre compte de ces questionnements à partir du regard des artistes, qui, nombreux, se sont emparés ces dernières années des thématiques de l’hospitalité et de l’accueil. Il s’agit davantage de constats, critiques ou émotions sur les replis, rejets ou autres révoltes. Autant de témoignages artistiques pour appréhender ces questions et nous interroger, sans pour autant être moralisateurs.

Dans une démarche originale de partenariat actif, il s’agit pour le Musée national de l’histoire de l’immigration et le MAC VAL d’interpeler, réfléchir, questionner les certitudes, toujours à partir des œuvres et d’en débattre ensemble. La question des flux migratoires toutefois centrale n’évince pas d’autres formes d’hospitalité négligées aux populations fragilisées, démunies, celles que l’on ne veut pas voir…
Autant de propositions sur le vivre ensemble, l’attention à l’autre, raison d’être des hospices, de la santé publique, des centres d’accueil, d’écoute, de bienveillance et de partage qu’il nous faut réhabiliter.

Sous le regard des philosophes Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc, auteurs de La fin de l’hospitalité, l’exposition « Persona grata » est accompagnée d’une programmation culturelle : Le festival « Welcome ! » au Musée national de l’histoire de l’immigration (6 octobre – 11 novembre 2018) et le Festival « Attention fragile » au MAC VAL (30 novembre, 1er et 2 décembre 2018).

En savoir plus sur l’exposition du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Présentation de l’exposition par Ingrid Jurzak, commissaire de Persona grata au MAC VAL

Communiqué de presse
PDF - 1.6 Mo

Télécharger