MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Accueil / Visites & ateliers

L’agenda complet du musée

Timeline
  • mercredi 10 mai
  • Visites fixes La PVC de 15h00 à 16h00

    Parcours Visite Créative

  • samedi 13 mai
  • Agenda des événements « VERTIGES » : ouverture de la 4e édition du festival Claude Helffer, organisé par les EMA (Écoles municipales artistiques de Vitry-sur-Seine) de 16h00 à 17h00

    Exaltation ou déséquilibre, perte de conscience, ivresse amoureuse ou mystique, le vertige se révèle en musique par une effervescence de l’écriture, un jeu de déphasage, ou par de grandes suspensions sonores, no man’s land à la lisière du silence, bouleversant notre notion du temps et de l’espace et créant des lignes de force, de mémoire et de révélations.
    C’est ainsi que le Poème de l’extase de Scriabine et les Twin sketches de Nicolas Mondon se voudront échos de la trame onirique et du tracé vertigineux du plasticien Jean-Christophe Norman, dont une oeuvre est présentée dans la Nef.

    Duo Guiomar & González, pianos Duo Souillart & Yasui, saxophones

    Gratuit avec le billet d’entrée du musée sur réservation : reservation@macval.fr

  • Visites fixes La VIP de 16h00 à 17h00

    Visite Inattendue à Partager

  • dimanche 14 mai
  • Agenda des événements Cycle « De quoi j’me mêle ? - Tous, des sang-mêlés » de 16h00 à 17h00

    RECHERCHONS PRESENT DESESPEREMENT
    Discussion autour des œuvres de l’exposition avec Catherine Coquio, chercheuse, et Fouad Boussouf, danseur et chorégraphe.

    Nous sommes tous des sang-mêlés. Mais plus nous le savons tous, plus augmente la nostalgie de pays fermés et de peuples forts.
    Plus le monde s’élargit, plus les sociétés se rêvent indigènes.
    Plus l’art contemporain fait traverser les frontières, plus les Etats et leurs.
    Préfectures travaillent à les refermer.
    Face aux guerres de mémoires et aux disputes sur Dieu et les dieux, où trouver l’énergie d’actions communes et d’une simple vie ensemble ?
    Après tant de « travail de mémoire », que penser du retour des fascismes ?
    Quel(s) génie(s) nous manque(nt) pour nous arracher à la violence de l’histoire et trouver la force de créer un avenir ?
    Quand l’intelligence du passé et le démontage des discours échouent à convaincre et faire un « nous », que font les images, les sons, les gestes, les rythmes ?
    Que fait-on, en exposant l’art contemporain, des mélanges en pleine banlieue métissée ?

    Catherine Coquio, chercheuse, travaille au confluent des littératures et de l’histoire.
    Fouad Boussouf, danseur et chorégraphe, croise les danses d’Afrique et du Maghreb et celles de la rue.

    http://www.macval.fr/francais/evenements/article/cycle-de-quoi-j-me-mele-tous-des-sang-meles