MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

You Go to My Head

La démarche artistique de Diane Borsato est traversée par l’angoisse de la solitude et la quête de réconfort. Parmi ses interventions performatives, plusieurs prennent la forme de défis et d’épreuves désignant notre besoin fondamental de conjurer l’absence et de combler le manque. Elle a entre autres dormi avec des gâteaux pour se réconforter (Sleeping with Cake, 1999), touché discrètement mille personnes dans la rue (Touching 1000 people, 2000), dansé le tango en pleine rue en uniforme de police (How to Respond to an Emergency, 2006).

Dans la lignée de cette recherche tout imprégnée d’affect, Diane Borsato a réalisé pour « Emporte-moi/Sweep me off my feet » une vidéo troublante d’émotion, qui met en scène un couple s’efforçant de chanter tour à tour le célèbre standard romantique You Go to My Head, chacun puisant son souffle auprès de son partenaire. Complices dans l’action, les amoureux se déclarent mutuellement l’ivresse de leur amour par leur interprétation respective. La demande est éprouvante pour celui qui, tout en décrivant par les mots de J. Fred Coots et Haven Gillespie les bouleversements intérieurs accompagnant le sentiment amoureux, peine physiquement à contrôler sa voix et à maintenir le rythme de la chanson. Le support de l’autre – son apport en oxygène – lui est essentiel mais, en même temps, participe à son essoufflement, à son affaiblissement, et menace malgré lui sa perte. L’abandon de soi, l’attention à l’autre et à sa vulnérabilité, si précieux à toute relation et pourtant si difficiles à accueillir, sont abordés sans artifice et avec une grande sensibilité dans cette œuvre qui rappelle ce que l’amour comporte comme risques.

N. de B.

La démarche artistique de Diane Borsato est traversée par l’angoisse de la solitude et la quête de réconfort. Parmi ses interventions performatives, plusieurs prennent la forme de défis et d’épreuves désignant notre besoin fondamental de conjurer l’absence et de combler le manque. Elle a entre autres dormi avec des gâteaux pour se réconforter (Sleeping with Cake, 1999), touché discrètement mille personnes dans la rue (Touching 1000 people, 2000), dansé le tango en pleine rue en uniforme de police (How to Respond to an Emergency, 2006).

Dans la lignée de cette recherche tout imprégnée d’affect, Diane Borsato a réalisé pour « Emporte-moi/Sweep me off my feet » une vidéo troublante d’émotion, qui met en scène un couple s’efforçant de chanter tour à tour le célèbre standard romantique You Go to My Head, chacun puisant son souffle auprès de son partenaire. Complices dans l’action, les amoureux se déclarent mutuellement l’ivresse de leur amour par leur interprétation respective. La demande est éprouvante pour celui qui, tout en décrivant par les mots de J. Fred Coots et Haven Gillespie les bouleversements intérieurs accompagnant le sentiment amoureux, peine physiquement à contrôler sa voix et à maintenir le rythme de la chanson. Le support de l’autre – son apport en oxygène – lui est essentiel mais, en même temps, participe à son essoufflement, à son affaiblissement, et menace malgré lui sa perte. L’abandon de soi, l’attention à l’autre et à sa vulnérabilité, si précieux à toute relation et pourtant si difficiles à accueillir, sont abordés sans artifice et avec une grande sensibilité dans cette œuvre qui rappelle ce que l’amour comporte comme risques.

N. de B.

#Diane Borsato


2009
Vidéo couleur, sonore, 9’49’’. Production MNBAQ.
Performeurs : Lorretta Bailey,
Eric Trask ;
technicien : Nathan Saliwonchyk.
Production MNBAQ.
© Diane Borsato / DR.

 

Diane Borsato

2009
Vidéo couleur, sonore, 9’49’’. Production MNBAQ.
Performeurs : Lorretta Bailey,
Eric Trask ;
technicien : Nathan Saliwonchyk.
Production MNBAQ.
© Diane Borsato / DR.