MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Nuit européenne des musées

Samedi 19 mai 2018, 15h - 23h
Entrée libre
Performances, visites, ateliers, projection, concert et rencontres Avec Kader Attia, Sarah Bitter, Fouad Boussouf, Sophie Comtet Kouyaté, les étudiants de l’École supérieure des Beaux-arts de Tours, Valeria Giuga (Cie Labkine), Célia Houdart, Mohamed Lamouri & Groupe Mostla, Slurp (Jean-Baptiste Gautier et Antoine Gonnot), Julien Tauber et Léna Araguas, We Are The Painters

15h - 16h30 _ Atelier du livre d’artiste avec le collectif {We Are The Painters

Autour du livre d’artiste jeunesse ULMA (Éditions MAC VAL, 2018).
Le musée vous présente son deuxième livre d’artiste pour les enfants : venez explorer l’univers visuel et poétique du duo d’artistes We Are The Painters qui vous invite à suivre les aventures d’un chevreau, accueilli par une bergère et une fée, guidé par des muses dans des voyages improbables jusque dans un musée !

Atelier à partir de 5 ans, en présence des artistes
Sur réservation : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

15h - 23h _ « L’audioguide mythique »

Le conteur Julien Tauber et la graphiste Léna Araguas proposent un audioguide décalé, inventif, où le souffle des mythes rencontre les œuvres de la collection du MAC VAL.

Audioguide conçu autour de de l’exposition des œuvres de la collection « Sans réserve », dans le cadre de leur résidence territoriale d’artistes en établissements scolaire avec les collèges Jean Lurçat (Villejuif), Danielle Casanova (Vitry-sur-Seine), les lycées Adolphe Chérioux et Jean Macé (Vitry-sur-Seine).

Avec le soutien du SDAT-DRAC IDF

15h - 23h _ « La salle organique »

Restitution du séminaire de recherche avec les étudiantes et étudiants de l’École d’art de Tours

Que deviennent les œuvres une fois mises en réserve ? Comment en manifester la présence sans les montrer ? Les commissaires d’exposition Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel mènent depuis quelques années une réflexion sur les collections publiques d’art contemporain et plus spécifiquement sur la réserve, ce lieu paradoxal où les œuvres en « sommeil » sont temporairement libérées des contraintes de l’exposition au public.

À l’invitation de l’artiste Hélène Agofroy et de la critique d’art Sandra Delacourt, enseignantes à l’École supérieure d’art et de design TALM-Tours, une recherche a été menée avec un groupe d’étudiants de 4e année autour des réserves du MAC VAL et donne lieu ici à une proposition collective où les gestes sont à l’œuvre.

Avec Raphaël Andres, Mathilde Baron, Vincent Brouté, Julie Cassio, Mathilde Defrance Blanchot, Florent Gay, Tessa Grzes, Mi Hye Sim, Alison Vignault

16h et 17h _ Visites inventées des expositions en famille

Pour les familles, une exploration active et ludique des expositions menée par un conférencier ou une conférencière du musée.

Parents et enfants à partir de 5 ans

16h, 17h30 et 19h _ « We Are Dancing » _ Danse chorale imaginée par la chorégraphe Valeria Giuga (Cie Labkine)

« We Are Dancing » rassemble une soixantaine de danseurs dans une expérience de « chœur de mouvement ». À l’image des danses chorales nées dans les années 1920, les participants de « We Are Dancing » forment un seul et même groupe, riche par son nombre et par son hétérogénéité mais aussi par ses singularités.

Danse chorale (projet participatif)
Chorégraphie : Valeria Giuga
Collaboration artistique : Noëlle Simonet
Transmission et interprétation : Valeria Giuga, Irénée Blin, Marie-Charlotte Chevalier, Lina Schlageter, Vincent Lenfant
Création sonore : Sylvain Rifflet
Avec la participation d’un groupe de danseurs amateurs
Durée : 15 min
Projet mené en partenariat avec le Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine

17h - 18h30 _ « Crimée enchantée. Histoire(s) d’une architecture » _ Film de Sophie Comtet Kouyaté, 30’, 2017

Projection et débat en présence de Sarah Bitter, Sophie Comtet Kouyaté, Célia Houdart, Alice Martins, Jean Attali et Fabrice Guillot

Comment penser l’habitat social aujourd’hui ? Comment parler d’architecture autrement ? L’architecte Sarah Bitter, animée par ces questions, invite un philosophe, une danseuse, un écrivain, des acrobates à dialoguer avec sa dernière réalisation architecturale, un ensemble de logements sociaux, rue de Crimée dans le 19e arrondissement de Paris. La réalisatrice Sophie Comtet Kouyaté capte et enregistre leurs paroles, gestes, textes, mouvements. Peu à peu, au fil des propositions artistiques et littéraires, elle dépasse la commande pour créer une conversation polyphonique, un voyage poétique où se mêlent scènes de fiction, réminiscences du cinéma réaliste italien, analyses philosophiques, contemplation futuriste et performance artistique, au cœur d’un lieu de vie en devenir.

Crimée enchantée. Histoire(s) d’une architecture est un film de Sophie Comtet Kouyaté, sur une idée originale de Sarah Bitter, avec les textes de Célia Houdart, les apparitions du philosophe Jean Attali, la danse au sol d’Alice Martins, la danse verticale de la Cie Retouramont (Nathalie Tedesco et Fabrice Guillot)

18h, 19h, 20h et 21h _ Visites inventées des expositions

Conçues par les conférenciers et les conférencières du musée, les visites inventées proposent une rencontre interactive, dialoguée et vivante avec les œuvres.

À partir de 19h30 _ Performances dansées imaginées par Fouad Boussouf de la Compagnie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia

À l’invitation de Kader Attia, le chorégraphe Fouad Boussouf de la Compagnie Massala, intervient avec ses danseurs dans l’installation On n’emprisonne pas les idées, au cœur de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton ».

Avec Sonia Al-khadir, Sami Blond, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude

Durée : 10 min chacune
En partenariat avec la Briqueterie - Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

20h _ Visite gustative proposée par le studio SLURP (Jean-Baptiste Gautier et Antoine Gonnot)

Visite gustative autour des expositions de Kader Attia « Les racines poussent aussi dans le béton » et des œuvres de la collection « Sans réserve » }}
Artistes, cuisiniers, designer culinaires s’adressent à nos sens, à notre bagage culturel, à nos affects et proposent face aux œuvres une véritable expérience esthétique multi sensorielle.

22h - 23h _ Concert de Mohamed Lamouri & Groupe {Mostla}

Mohamed Lamouri est le chanteur Algérien du raï sentimental de Paris, celui qui charme depuis une décennie la ligne 2 du métro, de Belleville à Barbés. Véritable légende souterraine, on l’appelle le Chanteur de Paris pour ses compositions aux confluents du raï, du reggae et de la pop occidentale ainsi que ses reprises de l’idole Cheb Hasni et de tubes américains ou français réinterprétés en arabe.
Le Groupe Mostla qui l’accompagne est composé des incontournables Charlie O (orgue hammond, synthétiseur), Mocke (guitare, saz) et Baron Rétif (batterie, percussions) souvent accompagnés d’un derbouka rompu au style Oranais. Tous lancés dans une lecture intense du répertoire de Mohamed Lamouri, avec leurs références croisées et ce style de jeu qui se balance entre groove steady, beats, funk, blues saharien, ils mettent à vif les touchantes ballades du chanteur.

La classe, l’œuvre ! _ « Les œuvres prennent la parole »

Projet d’éducation artistique et culturelle avec les élèves de 4eA et leur professeur d’arts plastiques, M. Jérôme Pierrejean, collège Jean Lurçat, Villejuif

Avec le soutien de CANOPE

15h - 16h30
Atelier du livre d’artiste avec le collectif We Are The Painters

Autour du livre d’artiste jeunesse ULMA (Éditions MAC VAL, 2018).
Le musée vous présente son deuxième livre d’artiste pour les enfants : venez explorer l’univers visuel et poétique du duo d’artistes We Are The Painters qui vous invite à suivre les aventures d’un chevreau, accueilli par une bergère et une fée, guidé par des muses dans des voyages improbables jusque dans un musée !

Atelier à partir de 5 ans, en présence des artistes
Sur réservation : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

15h - 23h
« L’audioguide mythique »

Le conteur Julien Tauber et la graphiste Léna Araguas proposent un audioguide décalé, inventif, où le souffle des mythes rencontre les œuvres de la collection du MAC VAL.

Audioguide conçu autour de de l’exposition des œuvres de la collection « Sans réserve », dans le cadre de leur résidence territoriale d’artistes en établissements scolaire avec les collèges Jean Lurçat (Villejuif), Danielle Casanova (Vitry-sur-Seine), les lycées Adolphe Chérioux et Jean Macé (Vitry-sur-Seine).

Avec le soutien du SDAT-DRAC IDF

15h - 23h
« La salle organique »

Restitution du séminaire de recherche avec les étudiantes et étudiants de l’École d’art de Tours

Que deviennent les œuvres une fois mises en réserve ? Comment en manifester la présence sans les montrer ? Les commissaires d’exposition Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel mènent depuis quelques années une réflexion sur les collections publiques d’art contemporain et plus spécifiquement sur la réserve, ce lieu paradoxal où les œuvres en « sommeil » sont temporairement libérées des contraintes de l’exposition au public.

À l’invitation de l’artiste Hélène Agofroy et de la critique d’art Sandra Delacourt, enseignantes à l’École supérieure d’art et de design TALM-Tours, une recherche a été menée avec un groupe d’étudiants de 4e année autour des réserves du MAC VAL et donne lieu ici à une proposition collective où les gestes sont à l’œuvre.

Avec Raphaël Andres, Mathilde Baron, Vincent Brouté, Julie Cassio, Mathilde Defrance Blanchot, Florent Gay, Tessa Grzes, Mi Hye Sim, Alison Vignault

16h et 17h
Visites inventées des expositions en famille

Pour les familles, une exploration active et ludique des expositions menée par un conférencier ou une conférencière du musée.

Parents et enfants à partir de 5 ans

16h, 17h30 et 19h
« We Are Dancing »
Danse chorale imaginée par la chorégraphe Valeria Giuga (Cie Labkine)

« We Are Dancing » rassemble une soixantaine de danseurs dans une expérience de « chœur de mouvement ». À l’image des danses chorales nées dans les années 1920, les participants de « We Are Dancing » forment un seul et même groupe, riche par son nombre et par son hétérogénéité mais aussi par ses singularités.

Danse chorale (projet participatif)
Chorégraphie : Valeria Giuga
Collaboration artistique : Noëlle Simonet
Transmission et interprétation : Valeria Giuga, Irénée Blin, Marie-Charlotte Chevalier, Lina Schlageter, Vincent Lenfant
Création sonore : Sylvain Rifflet
Avec la participation d’un groupe de danseurs amateurs
Durée : 15 min
Projet mené en partenariat avec le Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine

17h - 18h30
« Crimée enchantée. Histoire(s) d’une architecture »
Film de Sophie Comtet Kouyaté, 30’, 2017

Projection et débat en présence de Sarah Bitter, Sophie Comtet Kouyaté, Célia Houdart, Alice Martins, Jean Attali et Fabrice Guillot

Comment penser l’habitat social aujourd’hui ? Comment parler d’architecture autrement ? L’architecte Sarah Bitter, animée par ces questions, invite un philosophe, une danseuse, un écrivain, des acrobates à dialoguer avec sa dernière réalisation architecturale, un ensemble de logements sociaux, rue de Crimée dans le 19e arrondissement de Paris. La réalisatrice Sophie Comtet Kouyaté capte et enregistre leurs paroles, gestes, textes, mouvements. Peu à peu, au fil des propositions artistiques et littéraires, elle dépasse la commande pour créer une conversation polyphonique, un voyage poétique où se mêlent scènes de fiction, réminiscences du cinéma réaliste italien, analyses philosophiques, contemplation futuriste et performance artistique, au cœur d’un lieu de vie en devenir.

Crimée enchantée. Histoire(s) d’une architecture est un film de Sophie Comtet Kouyaté, sur une idée originale de Sarah Bitter, avec les textes de Célia Houdart, les apparitions du philosophe Jean Attali, la danse au sol d’Alice Martins, la danse verticale de la Cie Retouramont (Nathalie Tedesco et Fabrice Guillot)

18h, 19h, 20h et 21h
Visites inventées des expositions

Conçues par les conférenciers et les conférencières du musée, les visites inventées proposent une rencontre interactive, dialoguée et vivante avec les œuvres.

À partir de 19h30
Performances dansées imaginées par Fouad Boussouf de la Compagnie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia

À l’invitation de Kader Attia, le chorégraphe Fouad Boussouf de la Compagnie Massala, intervient avec ses danseurs dans l’installation On n’emprisonne pas les idées, au cœur de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton ».

Avec Sonia Al-khadir, Sami Blond, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude

Durée : 10 min chacune
En partenariat avec la Briqueterie - Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

20h
Visite gustative proposée par le studio SLURP (Jean-Baptiste Gautier et Antoine Gonnot)

Visite gustative autour des expositions de Kader Attia « Les racines poussent aussi dans le béton » et des œuvres de la collection « Sans réserve »
Artistes, cuisiniers, designer culinaires s’adressent à nos sens, à notre bagage culturel, à nos affects et proposent face aux œuvres une véritable expérience esthétique multi sensorielle.

22h - 23h
Concert de Mohamed Lamouri & Groupe Mostla

Mohamed Lamouri est le chanteur Algérien du raï sentimental de Paris, celui qui charme depuis une décennie la ligne 2 du métro, de Belleville à Barbés. Véritable légende souterraine, on l’appelle le Chanteur de Paris pour ses compositions aux confluents du raï, du reggae et de la pop occidentale ainsi que ses reprises de l’idole Cheb Hasni et de tubes américains ou français réinterprétés en arabe.
Le Groupe Mostla qui l’accompagne est composé des incontournables Charlie O (orgue hammond, synthétiseur), Mocke (guitare, saz) et Baron Rétif (batterie, percussions) souvent accompagnés d’un derbouka rompu au style Oranais. Tous lancés dans une lecture intense du répertoire de Mohamed Lamouri, avec leurs références croisées et ce style de jeu qui se balance entre groove steady, beats, funk, blues saharien, ils mettent à vif les touchantes ballades du chanteur.

La classe, l’œuvre !
« Les œuvres prennent la parole »

Projet d’éducation artistique et culturelle avec les élèves de 4eA et leur professeur d’arts plastiques, M. Jérôme Pierrejean, collège Jean Lurçat, Villejuif

Avec le soutien de CANOPE

#

JPEG - 517.6 ko
 
JPEG - 517.6 ko