Eva Nielsen

Champs social, associations

Créer une maquette de ville utopique.

Eva Nielsen a proposé aux jeunes de construire la maquette d’une ville utopique. La visite des expositions de Jacques Ripault puis de Kader Attia ainsi qu’une abondante documentation iconique ont nourri le projet.
L’artiste a d’abord présenté son travail personnel puis le projet, expliquant notamment la technique de la sérigraphie. Dans l’exposition Ripault, on a découvert la maquette du musée. Dans le jardin les participants, adultes et jeunes, ont pris des photos de surfaces en gros plan (pierres, végétation, béton, métaux et murs) pour découvrir des motifs ; images destinées à être imprimées par sérigraphie sur le carton plume utilisé pour fabriquer les maquettes.
À l’aide du dessin, chacun a inventé son propre bâtiment, en essayant d’anticiper sa faisabilité en volume. À partir de ce dessin, on a déterminé les formes à découper dans du carton plume pour réaliser la maquette. Chacun a choisi une image-motif et l’a imprimée par sérigraphie sur une partie de son bâtiment. Après l’installation de l’ensemble urbain, il y a eu une discussion sur l’usage des bâtiments. A la fin de l’atelier, la sculpture collective a été dispersée, chaque jeune partant avec sa production.

5 séances de deux heures, décembre 2017- juin 2018
Public : 7 adolescents de 11 à 14 ans et 3 adultes encadrants avec le Service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) de Vitry et Créteil.