« Ping-pong théorie »

Le MAC VAL au Centre Pompidou

Le MAC VAL s’associe au 40e anniversaire du Centre Pompidou par la mise en œuvre d’actions culturelles et artistiques à destination d’un public adolescent et de jeunes adultes, conçues et menées par les artistes Anna Katharina Scheidegger et Pauline Brun.
Ces projets, pensés dans une logique de co-création avec les publics, résonnent avec les thématiques qui nourrissent la programmation artistique de l’année 2017 : la construction des récits collectifs ou individuels, l’exploration des questions de territoires, d’identité, de réciprocité.

Présentation

Résidences de création collective.

Le MAC VAL s’associe au 40e anniversaire du Centre Pompidou par la mise en œuvre d’actions culturelles et artistiques à destination d’un public adolescent et de jeunes adultes, conçues et menées par les artistes Anna Katharina Scheidegger et Pauline Brun.
Ces projets, pensés dans une logique de co-création avec les publics, résonnent avec les thématiques qui nourrissent la programmation artistique de l’année 2017 : la construction des récits collectifs ou individuels, l’exploration des questions de territoires, d’identité, de réciprocité.

Présentation

Pauline Brun débute sa formation en danse contemporaine au Conservatoire National de Nice (DEC). Puis, elle entre à l’École Supérieure d’Arts Plastiques, la Villa Arson à Nice (DNAP) et poursuit à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris où elle est diplômée en 2012 (DNSAP). En 2013, elle intègre la formation ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier, sous la direction de Mathilde Monnier puis de Christian Rizzo. Au cours de ces deux années, elle expérimente l’espace scénique, développe un travail chorégraphique et entame différentes collaborations sur des questions dramaturgiques et scénographiques.

Le projet Blaise Start  : Au cours d’ateliers menés tout au long de l’année 2017, Pauline Brun invite les adolescents du Centre de quartier Blase Pascal de Vitry-sur-Seine à imaginer des usages décalés du musée et de ses alentours, à trouver des espaces visibles ou invisibles à occuper, investir et infiltrer. Chacun participera à la création, à l’écriture et à la mise en œuvre de propositions artistiques collectives (entre pratique plastique et chorégraphique) jouant des marges, des à côté, du « off » de l’espace muséal. Les protocoles et partitions écrits ensemble seront interprétés au MAC VAL le 24 juin 2017, puis adaptés et actualisés d’un groupe à l’autre, d’un musée à l’autre, entre le MAC VAL et le Centre Pompidou du 21 octobre au 16 novembre 2017.

Événements
En résidence au MAC VAL, Pauline Brun mène un travail sur le territoire, avec ses habitants adolescents, usagers ou non du musée, parisiens ou val-de-marnais. Elle est invitée à présenter sa performance Étalon par défaut pour la Nuit Européenne des Musées. Dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou, les ateliers se poursuivront au Studio 13/16, où seront exposées les œuvres réalisées. Présentation Au cours d’ateliers menés tout au long de l’année 2017, Pauline Brun invite les adolescents (...)

Anna Katharina Scheidegger est née en Suisse en 1976. Elle est diplômée de l’ENSAD (Ecole Nationale Supérieur des Arts Décoratifs de Paris) et du Fresnoy. Elle a été nominée pour le Real Photography Award et l’exposition découverte des Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles en 2007. Son travail photographique, filmique et vidéos porte sur des questions de représentation des territoires transformés par les conflits, les guerres, les frontières fabriquées par l’être humain. Elle y engage, indirectement ou non, les communautés de ces territoires qu’elle observe.

Le projet Move against Noise  : Anna Katharina Scheidegger mène un travail sur le territoire du Val-de-Marne, avec ses habitants adolescents, usagers ou non du musée. Ce projet constitue une nouvelle étape d’un travail vidéo mené entre 2008 et 2010 avec un groupe de jeunes « traceurs » de Roubaix, pratiquant le Parkour, ou l’art du déplacement en milieu urbain. Son désir est ici d’associer véritablement les jeunes dans la construction du travail et son évolution. Ensemble, ils réalisent des photographies, une pièce vidéo et une performance qui placent la liberté du déplacement au cœur du processus. Maîtriser la violence, la canaliser et rendre visible par l’image ce contrôle au sein de l’espace urbain ou semi-privé, à l’endroit même où la tension nécessaire à ce refoulement, prend son origine. « Survoler » des obstacles, des murs, non plus vus comme frontières ou limites mais comme décors à maîtriser avec le corps comme outil, comme puissance.

Une communauté à géométrie variable se constitue au fur et à mesure des rencontres avec des jeunes de l’Entente sportive de Vitry (Club de boxe), du MAC ADO (séries de rencontres et d’ateliers pour les adolescents volontaires), mais également par l’intermédiaire des éducateurs du Service social de l’enfance du Val-de-Marne et du Club de prévention ACER Orly et du Plus petit cirque du monde de Bagneux (cours de Parkour).

Événements
Anna Katharina Scheidegger est invitée en résidence au MAC VAL afin de mener un travail sur le territoire, avec ses habitants adolescents, usagers ou non du musée, parisiens ou val-de-marnais. Dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou, les ateliers se poursuivront au Studio 13/16, où seront exposées les œuvres réalisées avec Anna Katharina Scheidegger.

Nuit Européenne des Musées, le 20 mai 2017 _ Un premier rendez-vous public

Pauline Brun Pour les publics du MAC VAL, Pauline Brun montrera ÉTALON, performance d’une durée de 20min environ. ÉTALON est un spectacle/performance crée en 2017 par Pauline Brun, dont l’écriture est directement nourrie de la résidence de création collective menée au MAC VAL avec les adolescents.
ÉTALON est aussi le point de départ de ces ateliers. Des étapes de travail filmées par l’artiste, ont été montrées, discutées et débattues avec les jeunes participants. (https://vimeo.com/151710821)

« Etalon, est à la fois modèle de mesure, authenticité d’une origine véritable, animal reproducteur ou encore jeu d’orgue. Depuis sa propre définition, ÉTALON se construit de tentatives d’actions. Pour chacune d’elles, il s’agit de trouver la mesure. D’accomplir un geste. C’est dans cet élan que mon attention se porte sur les détours, les imprévus, les ratés et maladresses. »
P.B. Anna Katharina Scheidegger A l’occasion de la Nuit Européenne des Musée, Anna Katharina Scheidegger présente une installation vidéo et une conférence dansée par les participants.

Installation Vidéo
« Pour une vidéo qui sera montrée à l’occasion de la Nuit européenne des musées, je propose un travelling photographique à Vitry-sur-Seine. Il s’agit d’assemblages qui relient différents espaces urbains en un seul travelling, en un défilement lent. Dans cette vidéo en image fixe, j’insère des séquences tournées en vidéo. Les images en mouvement s’incrustent parfaitement dans les images fixes. Les images vidéos sont réalisées des espaces choisis par les participants (adolescents de Vitry-sur-Seine). Dans leur « spot », je les invite à pratiquer la boxe. La maîtrise de la violence, sa canalisation est rendue visible dans l’espace urbain ou semi-privé, à l’endroit où la tension, qui demande ce refoulement, prend son origine. La bande son est un mélange des sons en direct et des enregistrements de l’entraînement en salle. »
A.-K.S. Une conférence/performance : LIGHTING UP THE SCREEN
La deuxième intervention est la présentation vidéo une performance en présence des participants/acteurs. Des adolescents pratiquant du Parkour sont équipés de lumières aux articulations du corps. Dans une salle d’atelier du Plus petit cirque du monde, ils font une performance, la salle est éclairée en lumière inactinique. Derrière les jeunes, un écran, en réalité un papier photo en noir et blanc. Après l’intervention des adolescents, je développe/fixe l’image sur le papier. Ce qui apparaît est une peinture abstraite qui révèle les mouvements des performeurs en traces noirs. Leur corps en mouvement est devenu un pinceau. L’œuvre est ainsi créée collectivement et sera restituée en public à l’occasion de la Nuit des musées 2017.

Projets réalisés avec la participation de Mathis Duguey, Mathis et Louis Borel, Matilian Faureytier, Elio Cheramy, François Maurelet, Fousséni Sarre, Younes Moumen, Alexis Lloureiro, Alexandre Thomas, Gregory Ninine, Farid Ketfi (Entente sportive de Vitry-sur-Seine), Samuel TAY LAROCHE (intervenant Parkour, Plus petit cirque du monde à Bagneux), Emilie Vidot, Alexandre Lebourgeois.
En partenariat avec le Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Toucoing, et le Plus petit cirque du monde, Bagneux.

Samedi 24 juin 2017 à 16h _ Performance / restitution de la résidence de création collective menée par Pauline Brun au MAC VAL

Blaise Strat, une performance collective de Pauline Brun et des jeunes du Centre de quartier Blaise Pascal de Vitry-sur-Seine, dans les espaces de la collection du MAC VAL.

Avec la participation de Nelia Amrani, Rayane Amrani, Elia Arafa, Riyane Bekkar, Lakhdar, Benbettiche, Massa Diarra, Théo Dyvrande, Daouda Gary, Mady Keita, Rayan Oussaa, Matheo Sene, Bobo Traore, Marlène Varéla, Lucas Voltine et Amin Benchikh, animateur du Centre de quartier Blaise Pascale de Vitry-sur-Seine.

Du 21 octobre au 19 novembre 2017 _ PING PONG THÉORIE _ Du MAC VAL au CENTRE POMPIDOU

Le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne et le Studio 13/16 se prêtent à un jeu de ping pong, un aller-retour entre deux musées, deux territoires, deux temporalités pour rendre-compte des créations collectives réalisées par les artistes Pauline Brun et Anna Katharina Scheidegger au MAC VAL avec les jeunes habitants, voisins du musée.

—  Ateliers menés par Anna Katharina Scheidegger les 23, 25, 26, 27, 28 octobre.
—  Ateliers menés par Pauline Brun les 30 octobre, 1er, 2, 3 novembre Performances et projections proposées par les artistes les 4 et le 5 novembre

Anna Katharina Scheidegger
Move against noise
Programmation : Pierre Gufflet
Maîtriser la violence, la canaliser et rendre visible par l’image ce contrôle au sein de l’espace urbain ou semi-privé, à l’endroit même où la tension nécessaire à ce refoulement, prend son origine. « Survoler » des obstacles, des murs, non plus vus comme frontières ou limites mais comme décors à maîtriser avec le corps comme outil, comme puissance.

Projet réalisé avec la participation de Mathis Duguey, Mathis et Louis Borel, Matilian Faureytier,Elio Cheramy, François Maurelet, Fousséni Sarre, Younes Moumen, Alexis Lloureiro, Alexandre Thomas, Gregory Ninine, Farid Ketfi (Entente sportive de Vitry-sur-Seine), Samuel TAY LAROCHE (intervenant Parkour, Plus petit cirque du monde à Bagneux), Emilie Vidot, Alexandre Lebourgeois.
En partenariat avec le Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Toucoing, et le Plus petit cirque du monde, Bagneux.

Pauline Brun
Blaise Start
Vidéos et son : Diane Blondeau
Imaginer des usages décalés du musée, trouver des espaces visibles ou invisibles à occuper, investir et infiltrer. Tous ont participé à la création, à l’écriture et à la mise en œuvre de propositions artistiques collectives (entre pratique plastique et chorégraphique) jouant des marges, des à côté, du off de l’espace muséal. Les protocoles et partitions écrits au MAC VAL par le groupe seront ici interprétés, adaptés et actualisés d’un visiteur à l’autre, d’un musée à l’autre, entre le MAC VAL et le Studio 13/16.

Projet réalisé avec la participation de Nelia Amrani, Rayane Amrani, Elia Arafa, Riyane Bekkar, Lakhdar, Benbettiche, Massa Diarra, Théo Dyvrande, Daouda Gary, Mady Keita, Rayan Oussaa, Matheo Sene, Bobo Traore, Marlène Varéla, Lucas Voltine et Amin Benchikh, animateur du Centre de quartier Blaise Pascale de Vitry-sur-Seine.

Pauline Brun

En résidence au MAC VAL, Pauline Brun mène un travail sur le territoire, avec ses habitants adolescents, usagers ou non du musée, parisiens ou val-de-marnais.
Elle est invitée à présenter sa performance Étalon par défaut pour la Nuit Européenne des Musées.
Dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou, les ateliers se poursuivront au Studio 13/16, où seront exposées les œuvres réalisées.

Présentation

Au cours d’ateliers menés tout au long de l’année 2017, Pauline Brun invite les adolescents d’un centre de quartier de Vitry-sur-Seine et ceux du studio 13/16 (Centre Pompidou), à imaginer des usages décalés du musée et de ses alentours, à trouver des espaces visibles ou invisibles à occuper, investir et infiltrer. Chacun participera à la création, à l’écriture et à la mise en œuvre de propositions artistiques collectives (entre pratique plastique et chorégraphique) jouant des marges, des à côté, du « off » de l’espace muséal. Les protocoles et partitions écrits ensemble seront interprétés, adaptés et actualisés d’un groupe à l’autre, d’un musée à l’autre, entre le MAC VAL et le Centre Pompidou.

Pauline Brun Pauline Brun débute sa formation en danse contemporaine au Conservatoire National de Nice avant d’entrer à l’École Supérieure d’Arts Plastiques, la Villa Arson, puis à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris où elle développe un travail de sculpture, installation et vidéo. C’est depuis sa recherche plastique qu’elle se redirige vers la danse et la performance et intègre la formation ex.e.r.ce au Centre Chorégraphique National de Montpellier. Là, elle pratique l’espace scénique, développe un travail chorégraphique et entame différentes collaborations sur des questions dramaturgiques et scènographiques.
Invitée pour l’exposition Museum On / Off au Centre Georges Pompidou en 2016, elle écrit la performance Grand Bain pour l’espace de la collection permanente. Par ailleurs, elle participe à des expositions collectives où elle propose des installations et vidéos. Aussi, elle accompagne à la mise en scène ou conçoit des espaces pour les chorégraphes Paula Pi, Pauline Simon, Ingrid Berger Myhre et Gaetan Bulourde. Elle est actuellement en résidence à la Cité Internationale des Arts à Paris.

Nuit Européenne des Musées, le 20 mai 2017

ÉTALON par défaut, performance d’une durée de 25min environ.
Série de x actions performatives dans un espace semi clos, pour x objets et matériaux et une performeuse.
Rien ne marche. Tout fonctionne autrement. Pauline Brun tente de réaliser une successions d’actions. Actions ou bien épreuves. Le fracas est constant. L’audace, la maladresse, l’acharnement, l’inefficacité détournent la résolution des situations par défaut, jusqu’à la chute pour ne pas dire la défaite, jusqu’à la culbute pour atteindre l’absurde.

‘étalon par défaut’ © Pauline Brun © MAC VAL 2017

 

‘étalon par défaut’ © Pauline Brun © MAC VAL 2017

 


Blaise Start © Pauline Brun © MAC VAL 2017 © Diane Blondeau

Le CND (Pantin), les laboratoires d’Aubervilliers et le Salon de Montrouge sont parmi les partenaires de cette création.

Workspacebrussels, le CN D (Pantin), Les Laboratoires d’Aubervilliers, le Salon de Montrouge sont parmi les partenaires de ce projet.
Association Mï-MaI
De / avec - Pauline Brun
Son - Diane Blondeau
Assistées de Valérie Castan

Samedi 24 juin 2017 à 16h _ Performance / restitution de la résidence de création collective menée par Pauline Brun au MAC VAL

Au cours d’ateliers menés tout au long de l’année 2017, Pauline Brun invite les adolescents du Centre de quartier Blaise Pascal de Vitry-sur-Seine à imaginer des usages décalés du musée, à trouver des espaces visibles ou invisibles à occuper, investir et infiltrer. Blaise Start est une performance issue d’une écriture collective de partitions dans les espaces de la collection du MAC VAL.

Avec la participation de Nelia Amrani, Rayane Amrani, Elia Arafa, Riyane Bekkar, Lakhdar Benbettiche, Massa Diarra, Théo Dyvrande, Daouda Gary, Mady Keita, Rayan Oussaa, Matheo Sene, Bobo Traore, Marlène Varéla, Lucas Voltine et Amin Benchikh, animateur du Centre de quartier Blaise Pascale de Vitry-sur-Seine.
Captation vidéo et son des ateliers par Diane Blondeau.

 


Blaise Start © Pauline Brun © MAC VAL 2017 © Diane Blondeau

Du 21 octobre au 16 novembre 2017 _ PING PONG THÉORIE _ Du MAC VAL au CENTRE POMPIDOU

Le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne et le Studio 13/16 se prêtent à un jeu de ping pong, un aller-retour entre deux musées, deux territoires, deux temporalités pour rendre-compte des créations collectives réalisées par les artistes Pauline Brun et Anna Katharina Scheidegger au MAC VAL avec les jeunes habitants, voisins du musée.

—  Ateliers menés par Anna Katharina Scheidegger les 23, 25, 26, 27, 28 octobre.
—  Ateliers menés par Pauline Brun les 30 octobre, 1er, 2, 3 novembre
Performances et projections proposées par les artistes les 4 et le 5 novembre

Anna Katharina Scheidegger

Anna Katharina Scheidegger est invitée en résidence au MAC VAL afin de mener un travail sur le territoire, avec ses habitants adolescents, usagers ou non du musée, parisiens ou val-de-marnais.
Dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou, les ateliers se poursuivront au Studio 13/16, où seront exposées les œuvres réalisées avec Anna Katharina Scheidegger.

Présentation

Anna Katharina Scheidegger est née en Suisse en 1976. Elle est diplômée de l’ENSAD (Ecole Nationale Supérieur des Arts Décoratifs de Paris) et du Fresnoy. Elle a été nominée pour le Real Photography Award et l’exposition découverte des Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles en 2007. Son travail photographique, filmique et vidéos porte sur des questions de représentation des territoires transformés par les conflits, les guerres, les frontières fabriquées par l’être humain. Elle y engage, indirectement ou non, les communautés de ces territoires qu’elle observe.

La résidence conçue avec le MAC VAL à l’occasion de l’anniversaire du Centre Pompidou constitue une nouvelle étape d’un travail vidéo mené entre 2008 et 2010 avec un groupe de jeunes « traceurs » de Roubaix, pratiquant le Parkour, ou l’art du déplacement en milieu urbain. Son désir est ici d’associer véritablement les jeunes dans la construction du travail et son évolution.
Ensemble, ils réaliseront une pièce vidéo et une performance qui placeront la liberté du déplacement au cœur du processus. « Survoler » des obstacles, des murs, non plus vus comme frontières ou limites mais comme décors à maîtriser avec le corps comme outil.

À cette « communauté » s’ajoute un groupe d’adolescent.e.s rencontré.e.s dans le cadre du MAC ADO (séries de rencontres et d’ateliers pour les adolescents volontaires) et par l’intermédiaire des éducateurs du Service social de l’enfance du Val-de-Marne et du Club de prévention ACER Orly.

Aller à la rencontre des jeunes (adolescents et jeunes adultes) du territoire.

Observer leurs usages de l’espace public
Comprendre leurs rapports à l’image et au corps

Deux « communautés » d’adolescents se dessinent autour de la pratique de la boxe et du Parkour.

  • Autour de la Boxe

Avec l’aide des personnels du musée (conférenciers et agents d’accueil) qui animent un atelier intitulé « MAC ADO », Anna Katharina Scheidegger a établi un premier contact avec les jeunes usagers d’une salle de boxe à Vitry-sur-Seine (au sein du groupe qui se réunit régulièrement au MAC ADO, beaucoup de filles pratiquent la boxe). Pendant les mois de janvier et février, elle procède à des enregistrements sonores et propose aux jeunes des premières prises de vues.

Ces images constituent un des matériaux du film MOVE AGAINST NOISE qui sera présenté à l’occasion de Nuit Européenne des Musées (voir ci-dessous). Selon les réactions des boxeuses et boxeurs, il est envisagé d’intégrer des danseurs (Break-dance) dans le travelling et élargir la vidéo sur des expressions du corps dans l’espace urbain en général.

Cette vidéo pourrait s’accompagner d’un dispositif interactif dont le programme est en cours de développement.

  • Autour du Parkour

Poursuivant le travail entrepris en 2008 à Roubaix, Anna Katharina Scheidegger circule dans le territoire élargi du MAC VAL pour aller à la rencontre de jeunes parkoureurs ou danceurs de break-dance. Pour cela, nous bénéficions de l’appui de deux relais importants : la Compagnie Massala du chorégraphe et danseur Fouad Boussouf (basé à Vitry-sur-Seine et Alfortville), et le Plus petit cirque du monde - Centre des Arts du Cirque et des Cultures Emergentes à Bagneux, dirigé par Eliftérios Kechagioglou, où sont dispensés des cours de Parkour.

L’artiste constitue un groupe pour participer à une performance LIGHTING UP THE SCREEN (dont une première étape sera montrée à l’occasion de la Nuit européenne des musées).
Des tests à échelle 1 y sont réalisés en lumière inactique en janvier 2017 avec la collaboration de traceurs de Tourcoing/Roubaix.
Puis, en concertation avec les jeunes, le dispositif de la performance, basée sur la révélation en direct des mouvements dansés sur papier photographique et selon les réponses des jeunes), sera transposé au MAC VAL pour tester les mouvements avec les participants dans les ateliers du musée.

Elargir la communauté d’adolescents

Afin d’ouvrir ces projets à des adolescents volontaires du territoire, des rencontres s’organisent avec les éducateurs du Service social de l’enfance du Val-de-Marne – AEMO secteur ouest Choisy (association Olga Spitzer), dont la mission est l’accompagnement éducatif en milieu ouvert des parents et des enfants, sur décision du juge des enfants (protection judiciaire de l’enfance en danger et de l’enfance délinquante).

Des contacts ont été pris avec l’association Espoir CFDJ, les clubs de prévention d’Orly et Vitry, et avec le Club de prévention ACER Orly. Ces éducateurs de rue mettent en œuvre une prévention spécialisée, basée sur la rencontre des jeunes (12/25 ans) et de leur famille, en voie de marginalisation, isolés ou en difficulté.

Nuit européenne des musées, samedi 20 mai 2017

Suite à cette résidence, un premier rendez-vous public aura lieu lors de la Nuit Européenne des Musées.

MOVE AGAINST NOISE

« Dans la ville de Vitry-sur-Seine, la boxe est un sport très pratiqué. J’ai visité une salle de boxe et j’étais frappée par le nombre d’enfants et adolescents et la mixité culturelle. La boxe, qui peut sembler à un sport violent, est également pratiquée par des filles comme par des garçons.

Pour une vidéo qui sera montrée à l’occasion de la Nuit européenne des musées, je propose un travelling photographique à Vitry-sur-Seine. Il s’agit d’assemblages qui relient différents espaces urbains en un seul travelling, en un défilement lent. Dans cette vidéo en image fixe, j’insère des séquences tournées en vidéo. Les images en mouvement s’incrustent parfaitement dans les images fixes.
Les images vidéos sont réalisées des espaces choisis par les participants (adolescents de Vitry-sur-Seine). Dans leur « spot », je les invite à pratiquer la boxe. La maîtrise de la violence, sa canalisation est rendue visible dans l’espace urbain ou semi-privé, à l’endroit où la tension, qui demande ce refoulement, prend son origine. La bande son est un mélange des sons en direct et des enregistrements de l’entraînement en salle. »

A.-K.S. Une conférence/performance : LIGHTING UP THE SCREEN

La deuxième intervention est la présentation vidéo une performance en présence des participants/acteurs. Des adolescents pratiquant du Parkour sont équipés de lumières aux articulations du corps. Dans une salle d’atelier du Plus petit cirque du monde, ils font une performance, la salle est éclairée en lumière inactinique. Derrière les jeunes, un écran, en réalité un papier photo en noir et blanc. Après l’intervention des adolescents, je développe/fixe l’image sur le papier. Ce qui apparaît est une peinture abstraite qui révèle les mouvements des performeurs en traces noirs. Leur corps en mouvement est devenu un pinceau. L’œuvre est ainsi créée collectivement et sera restituée en public à l’occasion de la Nuit des musées 2017.

Du 21 octobre au 16 novembre 2017 _ PING PONG THÉORIE _ Du MAC VAL au CENTRE POMPIDOU

Le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne et le Studio 13/16 se prêtent à un jeu de ping pong, un aller-retour entre deux musées, deux territoires, deux temporalités pour rendre-compte des créations collectives réalisées par les artistes Pauline Brun et Anna Katharina Scheidegger au MAC VAL avec les jeunes habitants, voisins du musée.

—  Ateliers menés par Anna Katharina Scheidegger les 23, 25, 26, 27, 28 octobre.

—  Ateliers menés par Pauline Brun les 30 octobre, 1er, 2, 3 novembre
Performances et projections proposées par les artistes les 4 et le 5 novembre

—  Dimanche 5 novembre – Projection
Move Against Noise / Fresnoy - Studio national des arts contemporains
Une programmation de films réalisée par Anna Katharina Scheidegger et Pascale Pronnier, responsable des programmations artistiques produits par le Fresnoy Dans le cadre de la résidence de création collective d’Anna Katharina Scheidegger et du 40e anniversaire du Centre Georges Pompidou.

Séance toutes les heures : 15h, 16h, 17h et 18h
Durée 53 minutes
Auditorium

Christian Rizzo, Il, 15 min
Le corps construit la ville, un dialogue entre volumes et mouvements.

Bernardo Spinelli, Copan, 17 min
Copan (grand bâtiment de Oscar Niemeyer à Sao Paolo) est « une ville en ville ».

Ana Vaz, Entretemps, 11 min
Entre photo et vidéo, un film-poème sur les façades urbaines, un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur de ces murs.

Hee Won Lee, Phone Tapping, 10 min
Une perte de repères physiques et sensoriels dans la grande ville