MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Performance de Violaine Lochu

Mardi 19 décembre 2017, 14h30, auditorium (30 minutes)
Entrée libre

Violaine Lochu
E.V.E. _ Empathic Virtual Entity
Avec Céline Régnard au maquillage

Des smartphones « démocratisés » aux assistants domotiques en passe de l’être d’ici quelques années, les appareils connectés et Internet sont omniprésents dans nos vies. Chaque usage que nous en faisons (sous forme d’achat en ligne, de clic, de « like »…) est collecté, emmagasiné, stocké, afin d’orienter ce qui s’affichera dans nos navigateurs ou sur nos applications. En sondant nos données personnelles, historiques de consultation, cookies, géolocalisations, recherches Google, les algorithmes de recommandation en viennent à prédire nos intérêts pour un objet, une musique, une personne... C’est une sorte d’image-miroir de nos désirs supposés ou réels — saisis dans la logique de la consommation —, qui nous est renvoyée.

À travers le personnage de E.V.E, entité hybride mi-humaine, mi-machinique, le projet interroge cette présence troublante, et nous questionne sur les frontières mouvantes entre l’intime du désir et l’espace virtuel commun.

Cette performance a été écrite suite à l’atelier « Me, myself and I » mené en juillet 2017 au MAC VAL avec les jeunes des collèges Jules Ferry de Villeneuve Saint Georges et Paul Langevin d’Alfortville (dans le cadre des dispositifs Écoles Ouvertes et C’est mon patrimoine 2017).
Cet événement sera suivi d’une sortie d’édition réalisée avec le graphiste Christophe Hamery, comportant les productions graphiques des participant.e.s.

Violaine Lochu
E.V.E. _ Empathic Virtual Entity
Avec Céline Régnard au maquillage

Des smartphones « démocratisés » aux assistants domotiques en passe de l’être d’ici quelques années, les appareils connectés et Internet sont omniprésents dans nos vies. Chaque usage que nous en faisons (sous forme d’achat en ligne, de clic, de « like »…) est collecté, emmagasiné, stocké, afin d’orienter ce qui s’affichera dans nos navigateurs ou sur nos applications. En sondant nos données personnelles, historiques de consultation, cookies, géolocalisations, recherches Google, les algorithmes de recommandation en viennent à prédire nos intérêts pour un objet, une musique, une personne... C’est une sorte d’image-miroir de nos désirs supposés ou réels — saisis dans la logique de la consommation —, qui nous est renvoyée.

À travers le personnage de E.V.E, entité hybride mi-humaine, mi-machinique, le projet interroge cette présence troublante, et nous questionne sur les frontières mouvantes entre l’intime du désir et l’espace virtuel commun.

Cette performance a été écrite suite à l’atelier « Me, myself and I » mené en juillet 2017 au MAC VAL avec les jeunes des collèges Jules Ferry de Villeneuve Saint Georges et Paul Langevin d’Alfortville (dans le cadre des dispositifs Écoles Ouvertes et C’est mon patrimoine 2017).
Cet événement sera suivi d’une sortie d’édition réalisée avec le graphiste Christophe Hamery, comportant les productions graphiques des participant.e.s.