MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Journées européennes du patrimoine

Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018
12h - 19h, entrée libre

L’occasion de visiter l’exposition des œuvres de la collection « Sans réserve » et « Les racines poussent aussi dans le béton » de Kader Attia (attention derniers jours !) !
Deux jours de programmation pluridisciplinaire initiée par les artistes, et de découverte de lieux insolites, comme la visite exceptionnelle des réserves du musée !

Samedi 15 septembre

- 15h, 16h, 17h et 18h
Découverte des réserves du MAC VAL

Le MAC VAL propose d’ouvrir exceptionnellement les portes de ses réserves à ses visiteurs !
Habituellement invisibles et méconnues du public, les réserves des musées constituent leur partie mystérieuse et cachée.
Depuis la création du Fonds départemental d’art contemporain en 1982, la collection du musée est régulièrement enrichie par des achats, des dons, des dépôts et compte actuellement près de 2500 œuvres, dont seule une petite partie est présentée dans les expositions des œuvres de la collection. La spécificité du MAC VAL est de stocker la totalité de sa collection dans le bâtiment même.
C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…

Groupe de 10 personnes toutes les heures à partir de 15h
Inscription sur place 1h avant l’horaire de la visite

- 15h
Atelier du livre d’artiste
« Doux rêveurs » mené par Isabelle Simler

Isabelle Simler vous invite à partager l’intimité du sommeil des animaux. L’escargot rêve-t-il d’une succulente feuille de salade ? Ou le chat, dans ses innombrables siestes, rêve-t-il à de nouvelles acrobaties ? Qu’en est-il du koala, de la girafe ou de la baleine ? Enfants ou amateurs de sieste, venez découvrir la poésie des textes et la virtuosité des illustrations d’Isabelle Simler.
Un atelier pour découvrir l’album Doux rêveurs (éditions courtes et longues, 2017) qui a reçu l’aide à la création littéraire jeunesse du Conseil départemental du Val-de-Marne et qui est offert à tous les enfants du département nés en 2018.

Atelier en présence de l’artiste, suivi d’une rencontre-dédicace à la Librairie Le Tome 47 à Vitry-sur-Seine.

Parents et enfants à partir de 5 ans
Durée : 1 h 30 environ
Réservation : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

- À partir de 15h
Performances dansées imaginées par Fouad Boussouf de la Compagnie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia

À l’invitation de Kader Attia, le chorégraphe Fouad Boussouf et la Compagnie Massala, interviennent plusieurs fois durant la journée, dans l’installation On n’emprisonne pas les idées, au cœur de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton ».

Avec Sonia Al-Khadir, Sami Blond, Myriam Gadri, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude, Maelo Hernandez, Kewe Lo
Durée : 10 min chacune environ
En partenariat avec la Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

Dimanche 16 septembre

- 14h - 19h
PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines)

Du quartier de la Chapelle à Paris à Vitry-sur-Seine, le PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines) inventorie les indices d’une hospitalité passée, présente, et future, pour mieux repenser une notion de patrimoine qui inclurait les récits de vie, les légendes, les ressources liées aux migrations. Au MAC VAL, le PEROU donne à lire et à entendre la requête que l’association dépose auprès de l’UNESCO pour faire reconnaître l’hospitalité comme un patrimoine culturel immatériel.

Association loi 1901 fondée en septembre 2012, le PEROU est un laboratoire de recherche-action sur la ville hostile conçu pour faire s’articuler action sociale et action architecturale en réponse au péril alentour, et renouveler ainsi savoirs et savoir- faire sur la question. S’en référant aux droits fondamentaux européens de la personne et au « droit à la ville » qui en découle, le PEROU se veut un outil au service de la multitude d’indésirables, communément comptabilisés comme cas sociaux voire ethniques, mais jamais considérés comme habitants à part entière.
Avec ceux-ci, le PEROU souhaite expérimenter de nouvelles tactiques urbaines – nécessitant le renouvellement des techniques comme des imaginaires – afin de fabriquer l’hospitalité tout contre la ville hostile. Alors que se généralise une politique aussi violente qu’absurde, action publique aux allures de déroute n’ouvrant que sur des impasses humaines – expulsions, destructions, plans d’urgence sans issues, placements et déplacements aveugles, etc. le PEROU veut faire se multiplier des ripostes constructives, attentives aux hommes, respectueuses de leurs fragiles mais cruciales relations au territoire, modestes mais durables.

Appel à premières contributions
A l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2018, sur invitation du MAC VAL et de Kader Attia qui y présente son exposition « Les racines poussent aussi dans le béton », le PEROU engage une procédure auprès de l’Unesco afin que soit inscrit l’acte d’hospitalité à l’inventaire du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une telle procédure implique le dépôt d’un dossier auprès du Ministère de la Culture et de la Communication ainsi que de la Commission nationale de l’Unesco comprenant notamment les contributions d’un « comité scientifique associé ». Dans cette perspective le PEROU fait appel à ses complices de longue ou fraîche date, aux complices de ces complices tout autant, afin de faire entendre le dimanche 16 septembre dans l’enceinte du MAC VAL une première salve d’arguments. Quelques mots, un chapitre, une page peut-être : les contributions sollicitées et prononcées entre 14h et 19h auront valeur de manifeste nous permettant ensemble d’éprouver la nécessité, la portée, et l’urgence de cette reconnaissance par l’Unesco de l’un de nos biens communs les plus fondamentaux.

Pour les besoins de l’organisation de cette première rencontre au MAC VAL, merci de nous indiquer avant le 7 septembre votre éventuelle contribution à contact@perou-paris.org

Téléchargez le document de présentation de l’appel à contribution :

PDF - 12.7 ko

En partenariat avec le Théâtre Ouvert - centre national des dramaturgies contemporaines

- 14h - 18h
Ateliers autour du livre d’artiste

Exposition de livres d’artistes de la collection du centre de documentation, et mini-ateliers pour tous, en continu et en accès libre.

Renseignements : cdm.macval@macval.fr / 01 43 91 14 64

- 14 h et 16h
キセキ- KISEKITRAJECTORIES

キセキ- KISEKITRAJECTORIES est un programme d’échange entre la France, l’Italie et le Japon, imaginé en écho à la résidence de l’artiste japonais Meiro Koizumi au MAC VAL.

Grâce à cet échange trilatéral, trois chorégraphes – Giorgia Nardin, Satchie Noro et Teita Iwabuchi – partagent huit semaines de résidences dans trois pays, rencontrant des publics, mettant en commun leurs processus de création, présentant des formes courtes et des workshops dans chacun des pays. Des questionnements liés à l’identité, à des expériences de vie transculturelles, à l’héritage culturel, forment la base de la collaboration artistique.
キセキ- KISEKITRAJECTORIES est né du désir de construire un cadre pour faciliter des rencontres, ouvrir un espace de recherche et de découverte dans lequel les artistes puissent partager, reconquérir un temps de réflexion et un espace totalement vierge de toute obligation de production.

Les résidences internationales :
- Du 2 au 28 février 2018 – Tokyo et Yokohama
- Du 17 au 31 août 2018 – Bassano del Grappa et Borgo Valsugana
- Du 1er au 17 septembre 2018 – Vitry-sur-Seine

- À partir de 14h Atelier de danse
14h : atelier avec Satchie Noro (50min. Tous publics)
15h : atelier avec Teita Iwabuchi (50min. À partir de 7 ans)
Renseignements et inscription : reservation@macval.fr

- À partir de 16h
Présentation dansée des chorégraphes Satchie Noro et Teita Iwabuchi et installation vidéo de Giorgia Nardin dans l’espace de la collection (la Nef)

Une collaboration entre La Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (FR), Comune di Bassano del Grappa et Arte Sella (IT) et la Saison Foundation (JP).
Avec le soutien de la Japan Foundation.

- 15h, 16h, 17h et 18h
Découverte des réserves du MAC VAL

Le MAC VAL propose d’ouvrir exceptionnellement les portes de ses réserves à ses visiteurs !
Habituellement invisibles et méconnues du public, les réserves des musées constituent leur partie mystérieuse et cachée.
Depuis la création du Fonds départemental d’art contemporain en 1982, la collection du musée est régulièrement enrichie par des achats, des dons, des dépôts et compte actuellement près de 2500 œuvres, dont seule une petite partie est présentée dans les expositions des œuvres de la collection. La spécificité du MAC VAL est de stocker la totalité de sa collection dans le bâtiment même.
C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…

Groupe de 10 personnes toutes les heures à partir de 15h
Inscription sur place 1h avant l’horaire de la visite

- À partir de 15h
Performances dansées imaginées par Fouad Boussouf de la Compagnie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia

À l’invitation de Kader Attia, le chorégraphe Fouad Boussouf et la Compagnie Massala, interviennent plusieurs fois durant la journée, dans l’installation On n’emprisonne pas les idées, au cœur de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton ».

Avec Sonia Al-Khadir, Sami Blond, Myriam Gadri, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude, Maelo Hernandez, Kewe Lo
Durée : 10 min chacune environ
En partenariat avec la Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

Samedi 15 septembre

- 15h, 16h, 17h et 18h
Découverte des réserves du MAC VAL

Le MAC VAL propose d’ouvrir exceptionnellement les portes de ses réserves à ses visiteurs !
Habituellement invisibles et méconnues du public, les réserves des musées constituent leur partie mystérieuse et cachée.
Depuis la création du Fonds départemental d’art contemporain en 1982, la collection du musée est régulièrement enrichie par des achats, des dons, des dépôts et compte actuellement près de 2500 œuvres, dont seule une petite partie est présentée dans les expositions des œuvres de la collection. La spécificité du MAC VAL est de stocker la totalité de sa collection dans le bâtiment même.
C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…

Groupe de 10 personnes toutes les heures à partir de 15h
Inscription sur place 1h avant l’horaire de la visite

- 15h
Atelier du livre d’artiste
« Doux rêveurs » mené par Isabelle Simler

Isabelle Simler vous invite à partager l’intimité du sommeil des animaux. L’escargot rêve-t-il d’une succulente feuille de salade ? Ou le chat, dans ses innombrables siestes, rêve-t-il à de nouvelles acrobaties ? Qu’en est-il du koala, de la girafe ou de la baleine ? Enfants ou amateurs de sieste, venez découvrir la poésie des textes et la virtuosité des illustrations d’Isabelle Simler.
Un atelier pour découvrir l’album Doux rêveurs (éditions courtes et longues, 2017) qui a reçu l’aide à la création littéraire jeunesse du Conseil départemental du Val-de-Marne et qui est offert à tous les enfants du département nés en 2018.

Atelier en présence de l’artiste, suivi d’une rencontre-dédicace à la Librairie Le Tome 47 à Vitry-sur-Seine.

Parents et enfants à partir de 5 ans
Durée : 1 h 30 environ
Réservation : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

- À partir de 15h
Performances dansées imaginées par Fouad Boussouf de la Compagnie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia

À l’invitation de Kader Attia, le chorégraphe Fouad Boussouf et la Compagnie Massala, interviennent plusieurs fois durant la journée, dans l’installation On n’emprisonne pas les idées, au cœur de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton ».

Avec Sonia Al-Khadir, Sami Blond, Myriam Gadri, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude, Maelo Hernandez, Kewe Lo
Durée : 10 min chacune environ
En partenariat avec la Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne

Dimanche 16 septembre

- 14h - 19h
PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines)

Du quartier de la Chapelle à Paris à Vitry-sur-Seine, le PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines) inventorie les indices d’une hospitalité passée, présente, et future, pour mieux repenser une notion de patrimoine qui inclurait les récits de vie, les légendes, les ressources liées aux migrations. Au MAC VAL, le PEROU donne à lire et à entendre la requête que l’association dépose auprès de l’UNESCO pour faire reconnaître l’hospitalité comme un patrimoine culturel immatériel.

Association loi 1901 fondée en septembre 2012, le PEROU est un laboratoire de recherche-action sur la ville hostile conçu pour faire s’articuler action sociale et action architecturale en réponse au péril alentour, et renouveler ainsi savoirs et savoir- faire sur la question. S’en référant aux droits fondamentaux européens de la personne et au « droit à la ville » qui en découle, le PEROU se veut un outil au service de la multitude d’indésirables, communément comptabilisés comme cas sociaux voire ethniques, mais jamais considérés comme habitants à part entière.
Avec ceux-ci, le PEROU souhaite expérimenter de nouvelles tactiques urbaines – nécessitant le renouvellement des techniques comme des imaginaires – afin de fabriquer l’hospitalité tout contre la ville hostile. Alors que se généralise une politique aussi violente qu’absurde, action publique aux allures de déroute n’ouvrant que sur des impasses humaines – expulsions, destructions, plans d’urgence sans issues, placements et déplacements aveugles, etc. le PEROU veut faire se multiplier des ripostes constructives, attentives aux hommes, respectueuses de leurs fragiles mais cruciales relations au territoire, modestes mais durables.

Appel à premières contributions
A l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2018, sur invitation du MAC VAL et de Kader Attia qui y présente son exposition « Les racines poussent aussi dans le béton », le PEROU engage une procédure auprès de l’Unesco afin que soit inscrit l’acte d’hospitalité à l’inventaire du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une telle procédure implique le dépôt d’un dossier auprès du Ministère de la Culture et de la Communication ainsi que de la Commission nationale de l’Unesco comprenant notamment les contributions d’un « comité scientifique associé ». Dans cette perspective le PEROU fait appel à ses complices de longue ou fraîche date, aux complices de ces complices tout autant, afin de faire entendre le dimanche 16 septembre dans l’enceinte du MAC VAL une première salve d’arguments. Quelques mots, un chapitre, une page peut-être : les contributions sollicitées et prononcées entre 14h et 19h auront valeur de manifeste nous permettant ensemble d’éprouver la nécessité, la portée, et l’urgence de cette reconnaissance par l’Unesco de l’un de nos biens communs les plus fondamentaux.

Pour les besoins de l’organisation de cette première rencontre au MAC VAL, merci de nous indiquer avant le 7 septembre votre éventuelle contribution à contact@perou-paris.org

Téléchargez le document de présentation de l’appel à contribution :

PDF - 12.7 ko

En partenariat avec le Théâtre Ouvert - centre national des dramaturgies contemporaines

- 14h - 18h
Ateliers autour du livre d’artiste

Exposition de livres d’artistes de la collection du centre de documentation, et mini-ateliers pour tous, en continu et en accès libre.

Renseignements : cdm.macval@macval.fr / 01 43 91 14 64

- 14 h et 16h
キセキ- KISEKITRAJECTORIES

キセキ- KISEKITRAJECTORIES est un programme d’échange entre la France, l’Italie et le Japon, imaginé en écho à la résidence de l’artiste japonais Meiro Koizumi au MAC VAL.

Grâce à cet échange trilatéral, trois chorégraphes – Giorgia Nardin, Satchie Noro et Teita Iwabuchi – partagent huit semaines de résidences dans trois pays, rencontrant des publics, mettant en commun leurs processus de création, présentant des formes courtes et des workshops dans chacun des pays. Des questionnements liés à l’identité, à des expériences de vie transculturelles, à l’héritage culturel, forment la base de la collaboration artistique.
キセキ- KISEKITRAJECTORIES est né du désir de construire un cadre pour faciliter des rencontres, ouvrir un espace de recherche et de découverte dans lequel les artistes puissent partager, reconquérir un temps de réflexion et un espace totalement vierge de toute obligation de production.

Les résidences internationales :
- Du 2 au 28 février 2018 – Tokyo et Yokohama
- Du 17 au 31 août 2018 – Bassano del Grappa et Borgo Valsugana
- Du 1er au 17 septembre 2018 – Vitry-sur-Seine

- À partir de 14h Atelier de danse
14h : atelier avec Satchie Noro (50min. Tous publics)
15h : atelier avec Teita Iwabuchi (50min. À partir de 7 ans)
Renseignements et inscription : reservation@macval.fr

- À partir de 16h
Présentation dansée des chorégraphes Satchie Noro et Teita Iwabuchi et installation vidéo de Giorgia Nardin dans l’espace de la collection (la Nef)

Une collaboration entre La Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (FR), Comune di Bassano del Grappa et Arte Sella (IT) et la Saison Foundation (JP).
Avec le soutien de la Japan Foundation.

- 15h, 16h, 17h et 18h
Découverte des réserves du MAC VAL

Le MAC VAL propose d’ouvrir exceptionnellement les portes de ses réserves à ses visiteurs !
Habituellement invisibles et méconnues du public, les réserves des musées constituent leur partie mystérieuse et cachée.
Depuis la création du Fonds départemental d’art contemporain en 1982, la collection du musée est régulièrement enrichie par des achats, des dons, des dépôts et compte actuellement près de 2500 œuvres, dont seule une petite partie est présentée dans les expositions des œuvres de la collection. La spécificité du MAC VAL est de stocker la totalité de sa collection dans le bâtiment même.
C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…

Groupe de 10 personnes toutes les heures à partir de 15h
Inscription sur place 1h avant l’horaire de la visite

- À partir de 15h
Performances dansées imaginées par Fouad Boussouf de la Compagnie Massala au cœur de l’exposition de Kader Attia

À l’invitation de Kader Attia, le chorégraphe Fouad Boussouf et la Compagnie Massala, interviennent plusieurs fois durant la journée, dans l’installation On n’emprisonne pas les idées, au cœur de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton ».

Avec Sonia Al-Khadir, Sami Blond, Myriam Gadri, Justin Gouin, Nicolas Grosclaude, Maelo Hernandez, Kewe Lo
Durée : 10 min chacune environ
En partenariat avec la Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne