Tania Mouraud, « AD NAUSEAM »

Exposition collective
Du 20 septembre 2014 au 25 janvier 2015
Vernissage vendredi 19 septembre 2014, 18h30

Tania Mouraud
« AD NAUSEAM »
Exposition du 20 septembre 2014 au 25 janvier 2015
Vernissage le vendredi 19 septembre à 18h30

Pour son exposition au MAC VAL, Tania Mouraud inaugure une installation monumentale audiovisuelle et confronte le spectateur à un de ses thèmes majeurs, celui de la destruction par l’Homme de sa propre histoire, représentée ici par l’élimination massive de livres.
« AD NAUSEAM » se déploie à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du MAC VAL, sur les façades du musée, les panneaux d’affichage de la ville ainsi que sur le billet d’entrée.

Présentation

Cette exposition de Tania Mouraud, figure majeure de l’art contemporain français, se déploie à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du MAC VAL. Elle réunit une création audiovisuelle coproduite avec l’Ircam-Centre Pompidou, un affichage monumental sur les façades extérieures du musée ainsi que de multiples interventions dans la ville de Vitry-sur-Seine. L’installation audiovisuelle, qui occupe la totalité de la salle d’exposition temporaire, confronte le spectateur à un des thèmes majeurs de l’artiste, celui de la destruction par l’Homme de sa propre histoire, évoquée ici par l’élimination massive de livres dans une usine de recyclage. Cette vidéo inédite s’accompagne d’une création sonore – plus de 1500 samples de sons mécaniques, industriels et sourds – qui renforce la violence de la machine, créant ainsi l’équivalent sonore de la dynamique visuelle.

Tania Mouraud intervient également à l’extérieur du musée, prolongeant son processus d’écritures dans l’espace public. Depuis plus de vingt ans, elle crée des peintures abstraites en incrustant des phrases plus graphiques que lisibles de par leur traitement typographique, aujourd’hui très reconnaissable. Elle s’empare ainsi de la façade latérale du musée de quarante mètres, affichant la phrase CEUXQUINEPEUVENTSERAPPELERLEPASSESONTCONDAMNESALEREPETER, qui vient rappeler aux Hommes leur manque de remise en question face à l’Histoire. Elle fait écho à l’installation AD NAUSEAM à l’intérieur du musée et donne à réfléchir sur une position citoyenne face à l’état de notre monde. Une autre œuvre sur la façade frontale reprend l’expression MEMEPASPEUR, reproduite également sur les billets d’entrée du MAC VAL.

Enfin, Tania Mouraud occupe plus de soixantedix panneaux d’affichage de Vitry-sur-Seine, dans le cadre du festival Mur/Murs *, à partir du 3 octobre 2014. Pour cette action éphémère dans l’espace urbain, elle place au cœur de la ville la célèbre phrase de Martin Luther King, IHAVEADREAM.

Exposition en coproduction avec l’Ircam-Centre Pompidou (Institut de recherche et coordination acoustique/musique), réalisée avec le soutien de la Ville de Vitry-sur-Seine.

Communiqué de presse

PDF - 252.5 ko
Télécharger

Catalogue


256 pages,
150 reproductions,
bilingue français-anglais,
20 x 25 cm, 25 €
Textes de Éric Alliez et Jean-Claude Bonne, Alexia Fabre, Bastien Gallet, Frank Lamy, Stéphane Léger, entretien avec Tania Mouraud.


 

Mot du commissaire de l’exposition

AD NAUSEAM

Tania Mouraud, depuis son entrée en art, n’a eu de cesse de déterritorialiser/reterritorialiser sa pratique. Remettant en jeu régulièrement les formes de son action, elle poursuit néanmoins son exploration avec ténacité et constance entre concept et espace sensible. En 1989, Loïc Malle décrit ce qui me semble sonner comme le programme, la ligne de force, le principe de l’œuvre, le principe à l’œuvre chez Tania Mouraud : une « conscience critique du sujet dans son rapport perceptif, cognitif et linguistique au monde » (in Tania Mouraud, CAC Pablo Neruda).

« Voilà ce que j’ai vu », nous dit-elle. Mais qu’est-ce que voir ? Que voit-on ? Y a-t-il à voir au-delà de ce qui est visible, là sous nos yeux ? Les images de Tania Mouraud ont cette qualité qu’elles sont chargées de toutes les images du monde. Voir, c’est tenter de résoudre une énigme en permanence, tenter de découvrir une autre réalité que celle que nous percevons. Voir, faire image, c’est faire émerger de la signification, donner un sens. Nous sommes, devant toute image, à la recherche de l’image qui manque. Pour Pascal Quignard, le visible ne suffit pas pour comprendre ce qui est vu, le visible ne s’interprète qu’en référence à l’invisible. « Il y a une image qui manque dans toute image. […] L’image qui est à voir, qui est comme devant être vue, manque dans l’image. » (in Sur l’image qui manque à nos jours, Arléa, 2014)

L’exposition « AD NAUSEAM » prend le parti de donner voix à deux directions tenues par Tania Mouraud dans tout son œuvre. Apparemment contradictoires et antagonistes, elles sont néanmoins complémentaires. L’exposition joue donc de polarités comme intérieur/extérieur, high and low, physicalité/abstraction… Les œuvres de Tania Mouraud nous invitent à ralentir, à nous défaire de la rapidité. Tania Mouraud pratique un art de la méditation.

D’un côté, l’espace muséal est investi par une monumentale installation audiovisuelle ; de l’autre, se déploient des écritures (bâches sur les façades du musée, tickets d’entrée, affiches dans la ville) qui contaminent l’espace urbain alentour. D’un côté, des images-mouvement et des sons ; de l’autre, des images-texte, des phrases.
D’un côté, la violence sourde d’AD NAUSEAM ; de l’autre, « MEMEPASPEUR », « CEUXQUINEPEUVENTSERAPPELER LEPASSESONTCONDAMNESALEREPETER », « IHAVEADREAM ».
D’un côté, la destruction programmée et mécanique du vivant ; de l’autre, l’affirmation d’une résistance, d’un rêve collectif. D’un côté, le constat d’un désastre permanent ; de l’autre, l’affirmation éphémère d’un espoir néanmoins. D’un côté, un univers machinique qui broie, qui écrase ad libitum ; de l’autre, un appel aux consciences humaines. D’un côté, le bruit des brouillards, la métaphore ; de l’autre, une plongée dans le monde et la lettre. D’un côté, une recombinaison permanente des images et des sons pour construire un espace mental et sensible en phase avec les corps ; de l’autre, des écritures qui arrêtent, induisent une pause dans le flux du réel. Ici et là, la même volonté de ralentir. Ici et là, des voyages de l’œil, du corps et de l’esprit.

Frank Lamy

Petit Journal

PDF - 1.5 Mo
Télécharger

Œuvres

Programmation autour de l’exposition

Journées européennes du patrimoine, dimanche 21 septembre, 18h

Lecture d’Ysé Tran, sur une proposition de Tania Mouraud (texte de Zalmen Lewental, tiré des manuscrits rouleaux d’Auschwitz Birkenau).

Gratuit

Dimanches 5 octobre, 2 novembre et 25 janvier, 16h

Visite inventée de l’exposition avec un réalisateur en informatique musicale de l’Ircam.

Gratuit

Dimanche 5 octobre, 17h30

Performance de Tania Mouraud.

Gratuit

Samedi 11 octobre, 17h

Rencontre avec Tania Mouraud aux Écoles municipales artistiques de Vitry-sur-Seine.
Dans le cadre du festival Mur/Murs, semaine dédiée aux cultures urbaines à Vitry-sur-Seine du 3 au 12 octobre 2014.

Gratuit

Dimanche 12 octobre

14h
« Rallye Street Art » Balade urbaine en famille à la découverte du Street Art à Vitry-sur-Seine.
Gratuit, rendez-vous au MAC VAL

En collaboration avec l’Atelier photo du SMJ de Vitry-sur-Seine

14h - 17h
Dans le cadre de la Fête de la Science, l’Exploradôme et le MAC VAL invitent les familles (adultes et enfants à partir de 7 ans) à un parcours croisé sur le thème de la créativité technique. Un médiateur scientifique de l’Exploradôme et un conférencier du MAC VAL vous donnent rendez-vous à 14h30 pour une visite de l’exposition « FABRIQexpo – Jouez à l’ingénieur-e », qui emmène les visiteurs dans l’univers de l’ingénierie et les invite à réaliser des expériences étonnantes. Le parcours se poursuit avec « AD NAUSEAM », exposition de Tania Mouraud au MAC VAL, où l’artiste utilise des techniques complexes et innovantes pour créer de nouvelles formes.

Gratuit dans la limite des places disponibles Rendez-vous à l’accueil de l’Exploradôme à 14H30 Réservation obligatoire : 01 43 91 16 20

Samedi 6 et dimanche 7 décembre, 12h - 19h _ « Ils l’appellent Tania Mouraud »

Interludes critiques. Gratuit http://www.macval.fr/francais/evenements-4/article/ils-l-appellent-tania-mouraud

Vendredi 23- dimanche 25 janvier : « ALTER NAUSEAM »

Rencontres, performances et concerts en coproduction avec les Instants Chavirés de Montreuil.

Vendredi 23 janvier, 20h

Soirée d’ouverture, performances aux Instants Chavirés.

Réservation : www.instantschavires.com

Samedi 24 et dimanche 25 janvier, 15h-19h

Week-end de performances et d’interventions tournées vers la musique expérimentale.

Gratuit avec le billet d’entrée au musée.

Visites fixes

Les mercredis à 15h, les samedis et les dimanches à 16h.

Gratuites avec le billet d’entrée du musée.

Jeune public

Fabriques d’art contemporain 21-24 octobre, 10h-16h

Atelier conçu et mené par RERO, à partir de 8 ans.

Fabriques d’art contemporain 28-31 octobre, 10h-16h

Atelier conçu et mené par Anne-Charlotte Finel, à partir de 5 ans.

2€ par participant et par séance.
Renseignements et inscription : reservation@macval.fr ou 0143916423.

Atelier du livre d’artiste

Samedi 6 décembre, 15h
Hélène Glowinski, « Alphabet ».
Parents et enfants à partir de 5 ans, gratuit.

Renseignements et inscription : cdm.macval@macval.fr ou 0143911464.

Actualité Expositions personnelles

Exposition de Tania Mouraud au musée d’Art moderne de Saint-Étienne Métropole du 14 juin au 21 septembre 2014. À partir du 4 mars 2015, le Centre Pompidou-Metz présente la première grande rétrospective du travail artistique de Tania Mouraud, étendue à la ville de Metz à l’été 2015.

Renseignements

Tél : 0143911464
Mail : contact@macval.fr

L’affiche

Reportage sur l’exposition « AD NAUSEAM »

réalisé par Audrey Glaude et Loup-Etienne Rocq-Havard de l’équipe de la WebTV du Conseil général du Val-de-Marne. ----

Tania MOURAUD - A propos de "Ad Nauseam" (11/09/2014) * de MAC VAL Productions audiovisuell Entretien avec l'artiste réalisé le 11 septembre 2014.