Gaelle_Choisne
© Ph. Lebruman

Nuit européenne des musées 2022

Samedi 14 mai 2022, de 15h à 23h
Gratuit

Venez découvrir « À mains nues », nouvel accrochage de la collection, « Temple of Love – Atopos », invitation à Gaëlle Choisne , et « Modern Lovers » exposition de Karina Bisch et Nicolas Chardon, ainsi que les programmations qui se déploient dans les espaces du MAC VAL : concert de Mathilde Fernandez, performance d’Agnès Geoffray, visites gustatives du Collectif Enoki, atelier du livre d’artiste avec l’illustratrice Saehan Parc, visites multisensorielles par Amandine Marco, atelier de sérigraphie avec Roxanne Maillet et Célia Gaultier, séances de massage des mains par Elisabetta Potasso…

De 11h à 23h, le Food truck « Une Friterie à Vitry » proposera une restauration rapide de qualité, à déguster dans le jardin du musée

Le programme :

Saehan Parc, Papa ballon, 2021.

- 15h
« Papa Ballon »
Atelier du livre d’artiste avec Saehan Parc

Tous les dessins de Papa Ballon sont entièrement illustrés avec un seul outil de dessin : une règle d’architecture. C’est un gabarit mi-transparent qui permet de tracer diverses formes géométriques. En partant d’un simple ovale, on peut créer tout ce que l’on veut.
Saehan Parc, l’auteure-illustratrice de Papa Ballon, va inviter les familles à jouer, expérimenter et réaliser sur papier leur propre univers, tout en rond...

Née le 4 février 1989 en Corée du Sud, Saehan Parc vit et travaille à Strasbourg, France. Ayant grandi à Bucheon, ville surnommée l’« Angoulême de Corée », elle a baigné dans diverses inspirations telles que Manhwas, Mangas, Comics et BD européennes. Puis en suivant ses études en Corée du Sud et en France, notamment à l’HEAR dans la section illustration, elle a trouvé son propre style graphique et narratif. Curieuse, elle aime dessiner et donner envie de dessiner, sans oublier les valeurs qui lui tiennent à cœur. En 2021 elle a publié son premier album jeunesse, Papa Ballon aux Éditions 2024. Ses illustrations se trouvent dans le New York Times, Bloomberg Businessweek, le Süddeutsche Zeitung... Elle participe également à des expositions collectives, telles que « Unique et multiple » à la Galerie Anne Barrault à Paris, et aux expositions collectives annuelles à Séoul en tant que membre de Louise the women, un collectif d’artistes visuels féminins de Corée.

Vente et dédicace du livre Papa ballon à l’issue de l’atelier.

Atelier pour les parents et les enfants à partir de 5 ans
Centre de documentation, durée 1h30 environ
Réservation : cdm@macval.fr


L’Itinéraire © Aurèle Guyot

- 15h
Concert « Compositeurs en herbe »

« Compositeurs en herbe » s’attache à amener les lycéens et lycéennes à une écoute active de leur environnement sonore quotidien, à le transformer et le sublimer à travers l’acte de composition. Accompagnés dans leur démarche créative par le compositeur Juan Camilo Hernandéz Sanchéz, les élèves ont écrit les séquences d’une œuvre musicale pour les musiciens de L’Itinéraire, en dialogue avec une sélection d’œuvres de l’exposition de la collection, « À mains nues ».

Juan Camilo Hernandéz Sanchéz et l’Itinéraire, ensemble de création musicale
Interprètes : Myrtille Hetzel, violoncelliste, David Mengelle, percussionniste.
Avec le microlycée 94 et le lycée polyvalent Jean Macé de Vitry-sur-Seine.

Myrtille Hetzel, violoncelliste, a obtenu son Master au CNSMDP, ainsi qu’un prix d’Improvisation générative. Passionnée par le spectacle vivant, elle agrandit son champ artistique et développe son art de la scène au contact de compositeurs, danseurs, acteurs, chorégraphes et metteurs en scène en lien étroit avec la musique et le théâtre. Elle participe aux créations des spectacles d’Yves Beaunesne, Benjamin Lazar, Éric Oberdorff, Meriem Menant, Jeanne Candel, Samuel Achache, James Thierrée.
Son activité riche et singulière lui permet de se produire à travers le monde (Europe, Colombie, Mexique, Maroc, Chine…). Son répertoire s’étend du 18ème siècle aux musique d’aujourd’hui, notamment au sein d’ensembles dédiés à la création. Elle est membre de l’ensemble Itinéraire depuis 2015 et collabore avec l’Ensemble Intercontemporain, le Balcon, Multilatérale, Musicatreize.

David Mengelle, percussionniste, est un artiste éclectique. En parallèle de ses études à la Hochschule de Bâle et au CNSMDP, il a complété sa formation par l’écriture et une licence de musicologie. Sa pratique artistique va de l’orchestre classique aux ensembles de musique contemporaine et de création, l’accompagnement de la danse, et le théâtre musical...Cette expérience est faite de nombreuses collaborations marquantes avec des compositeurs, des chefs d’orchestres et des interprètes de tous horizons, notamment au Festival de Lucerne ou à Darmstadt. Il est membre fondateur du sextuor Impact, ensemble de percussions.

« Compositeurs en herbe » est soutenu par la Région Île-de-France au titre de l’aide régionale à l’éducation artistique et culturelle dans les lycées et CFA.

Exposition de la collection « À mains nues », durée 20’


© Roxanne Maillet

- 15h – 18h
Atelier de sérigraphie avec Roxanne Maillet et Célia Gaultier

Depuis toujours, les communautés MOGAI* (« Marginalized Orientations, Gender identities, And Intersex ») tentent de survivre et de trouver des outils pour créer leur propre espace et langage au sein d’un système dominant. Les pratiques de réappropriation telles que le détournement, le mashup, le piratage, le plagiat sont utilisées dans ce but par les minorités.
Un atelier d’initiation à la sérigraphie avec deux logos détournés à imprimer sur des sacs fournis par le MAC VAL ou des textiles amenés par les participants. Ils seront à la fois des outils de revendication politique et des signes distinctifs entre une communauté éphémère.

* L’artiste intitule cet atelier DYKE FRIDAY. Le terme « dyke » est au départ une insulte visant les femmes lesbiennes. Il est au contraire, depuis les années 1970, revendiqué par les contre-cultures lesbiennes comme un signe politique de résistance et d’appartenance à une communauté stigmatisée. Les marches des fiertés lesbiennes, par exemple, s’appellent chez les anglo-saxons « dyke march ». Se réapproprier le langage et se réapproprier les signes visuels sont deux aspects de la démarche de Roxanne Maillet.

Dans le cadre de « Temple of Love », invitation à Gaëlle Choisne
Atelier en continu, possibilité de venir avec son propre textile (vêtement ou autre tissu)



© Quentin Dugay

-16h et 19h
Visites multisensorielles par Amandine Marco

Amandine Marco, qui réalise les audiodescriptions des expositions du MAC VAL, propose aux publics de la Nuit européenne des musées une visite multisensorielle.
Cette expérience poétique, musicale et olfactive s’adresse à tous et toutes : aveugles, malvoyants et voyants, qui seront invités à se bander les yeux.
Comment évoquer une œuvre d’art par la musique ? Comment traduire une forme, une teinte, une histoire, par le parfum ?
Les compositions sonores de François Prigent, les parfums conçus par les artisans-parfumeurs de Givaudan et la description en direct d’œuvres de l’exposition « À mains nues » se combinent pour stimuler l’imaginaire. Ainsi les participants se composent une représentation intérieure unique, riche de ces sensations personnelles.

Exposition de la collection « À mains nues », durée 1h
Inscriptions le jour-même, dans la limite des places disponibles
Projet réalisé grâce au soutien financier de la société GIVAUDAN France SAS




© Charlie Cann, Association Ultra Édition

- 17h et 21h
Visites gustatives de l’exposition « À mains nues » par le Collectif Enoki

Le Collectif Enoki est une plateforme de réflexion sur les rapports entre art, vivant et alimentation. En confrontant les points de vues de créateurs, penseurs, utopistes et révolutionnaires du secteur alimentaire, qu’ils soient artistes, chefs, cultivateurs ou scientifiques, le Collectif Enoki explore les processus à l’œuvre au sein de l’alimentation, du champ à l’assiette, tout en proposant de nouvelles approches de la cuisine.
Pour cette visite gustative, conçue en collaboration avec Tristan Fournier (socio-anthropologue de l’alimentation, CNRS), le Collectif Enoki interroge à travers une sélection d’œuvres de l’exposition, la manière dont nos pratiques alimentaires influencent les dynamiques du genre. Une proposition qui questionne nos assiettes tout en aiguisant nos papilles !

Le site du Collectif Enoki
Exposition de la collection « À mains nues », durée 1h

Inscriptions le jour-même, dans la limite des places disponibles


Agnès Geoffray, Fléau
Photo © Marina Smorodinova

- 18h et 20h
« Fléau », performance d’Agnès Geoffray pour 5 interprètes

Avec Mateo Castelblanco, Jérémie Lamourez, Mordjane Mira, Sylvia Rosat et Bobby Scala
« Fléau » s’inscrit dans la continuité des recherches artistiques d’Agnès Geoffray, qui déploient depuis plusieurs années un univers de tensions latentes et mystérieuses. Le fouet, attribut autoritaire, survole nombre d’époques et de cultures. Emprunté à un imaginaire ou à une histoire de la violence et de la domination, le fouet fait appel à une iconographie diverse et variée. Le nom fléau, vient du latin flagellum et signifie battre. Battre la mesure. Le projet « Fléau » s’inspire directement des traditions des Geisslenchlöpfer, les claqueurs de fouet suisses du canton de Schwyz, ou du district de Lenzburg, puisant dans les coutumes païennes et ancestrales des dresseurs et guides d’attelage. Une tradition culturelle ancienne attestée depuis le 16e siècle. Pratiquées auparavant au cœur de la nuit, dans l’espace public, il s’agissait de chasser l’hiver, les démons et les mauvais esprits par le bruit assourdissant des fouets.

Exposition de la collection « À mains nues », durée 15’/20’


Elisabetta Potasso
© MAC VAL

- 18h – 22h
Massages des mains par Elisabetta Potasso

Au cœur de l’exposition de la collection, la massothérapeute Elisabetta Potasso est invitée par Gaëlle Choisne à incarner l’hospitalité et le soin au sein de « Temple of Love – Atopos », un écosystème imaginé plus largement au service du et des vivants. Elisabetta Potasso propose des massages des mains des visiteurs sur « La main flemme » dispositif sculptural créé par l’artiste.

Dans le cadre de « Temple of Love », invitation à Gaëlle Choisne
Exposition de la collection « À mains nues », massages des mains en continu



Vue de l’exposition « Modern Lovers » de Karina Bisch et Nicolas Chardon, MAC VAL 2022. © Adagp, Paris 2022. Photo © Paul Nicoué.

- 18h30
Rencontre autour de l’exposition « Modern Lovers » de Karina Bisch et Nicolas Chardon

Discussion avec les artistes, Frank Lamy, commissaire de l’exposition et Joana Neves, critique d’art, autrice et commissaire d’expositions.

Joana Neves est critique d’art, écrivaine et curatrice d’expositions d’art contemporain. Après avoir été directrice de la galerie d’art contemporain Chantal Crousel et schleicher+lange à Paris, période pendant laquelle elle a poursuivi son activité de curatrice indépendante et critique d’art, elle se consacre pleinement à ses projets d’exposition, d’écriture (pour divers catalogues monographiques et institutionnels et pour des publications comme Roven). Elle a contribué à plusieurs précédentes publications consacrées à Karina Bisch et au catalogue de l’exposition « Modern Lovers » au MAC VAL.

Exposition « Modern Lovers » de Karina Bisch et Nicolas Chardon


Mathilde Fernandez
© Estelle Hanania

- 21h30
Concert de Mathilde Fernandez

Artiste, diva lyrique, performeuse, en seulement quelques années, Mathilde Fernandez s’est révélée nouvelle icône pop, baroque bien dans son époque. Loin des standards de la nouvelle chanson française, elle réussit à imposer son univers surréaliste mâtiné des influences de Kate Bush, David Bowie ou de Mylène Farmer. Mathilde Fernandez sur Instagram
Auditorium, durée 45’
Entrée libre dans la limite des places disponibles