Vera Molnár
Recouvrement de rectangles (extrait), 1991
Collage sur carton, 88 x 50 cm
Collection MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne
© Adagp, Paris 2023
Photo © DR

Hommage à Vera Molnár

« Cruciformes »

Jusqu’au 8 avril.

Cruciformes

Le 5 janvier 2024, Vera Molnár aurait eu cent ans. Il semblait naturel de célébrer ce centenaire par un accrochage mettant en valeur des œuvres de l’artiste récemment acquises. La collection du MAC VAL réunissent également un bel ensemble d’œuvres d’artistes que Vera Molnár a fréquentés ou avec lesquels elle a pu collaborer. Parmi ces artistes associés à l’art construit ou à l’art cinétique, c’est très certainement de François Morellet dont elle fut le plus proche.

Cet hommage s’articule autour d’un recueil d’estampes intitulé Cent Croix et publié à l’occasion de ce centenaire. L’artiste, dans l’entretien qui sert d’avant-propos à la série, raconte combien la croix s’est imposée dès qu’elle a commencé à s’intéresser à la peinture non figurative. La rencontre entre une ligne verticale et horizontale crée à la fois un signe et un espace singulier à la surface du support. Cette série d’estampes résume les nombreuses techniques, recherches de l’artiste à partir d’un même motif. _ Du geste allographique de l’ordinateur au crayonné très libre, l’artiste a transposé une rencontre que, dans le langage de l’art construit, les spécialistes nomment une « intersection », autrement dit le lieu d’une rencontre. Le symbole religieux ne semble pas être à l’origine de cette série : Vera Molnár puise davantage son inspiration dans l’œuvre de Kasimir Malevitch ou de Piet Mondrian qui ont également décliné les potentialités objectives de la croix, signe qui offre, selon les propres mots de l’artiste la liberté, du « ni, ni » : ni verticale ni horizontale ni bas ni haut mais rencontre entre les deux, traitées enfin d’égal à égal.