Les Journées européennes du patrimoine

Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022
11h – 18h, gratuit
Deux jours de programmation pluridisciplinaire initiée par les artistes et de découverte de lieux insolites, comme la visite exceptionnelle des réserves du musée !

Samedi 17 septembre 2022

- 14h, 15h, 16h et 17h
Découverte des réserves du MAC VAL

Le MAC VAL propose d’ouvrir exceptionnellement les portes de ses réserves.
Habituellement invisibles et méconnues du public, les réserves des musées constituent leur partie mystérieuse et cachée.
C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…
La collection du musée est régulièrement enrichie par des achats, des dons, des dépôts et compte près de 2500 œuvres, dont seule une petite partie est présentée dans les expositions de la collection. La spécificité du MAC VAL est de stocker la totalité de sa collection dans le bâtiment même.

Inscriptions le jour même à l’accueil, dans la limite des places disponibles

- 14h30
Visite en famille

Une exploration active et ludique des expositions du musée pour les familles et enfants à partir de 4 ans.

Sur inscription préalable ou le jour même dans la limite des places disponibles reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23
Durée : 45 min environ

- 15h
Atelier du livre d’artiste « Colorama » avec Cruschiform

À partir de son ouvrage Coloroma, Marie-Laure Cruschi proposera la création d’un grand nuancier mettant en avant les pouvoirs émotionnels et évocateurs que peuvent avoir les couleurs et leurs différentes teintes.
Parents et enfants à partir de 7 ans, durée : 1 h 30 environ
Sur réservation préalable : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

- 15h et 17h
L’Usage du terrain – Vitry

Au départ du MAC VAL.
L’usage du terrain – Vitry est une recherche chorégraphique et collaborative initiée par Rémy Héritier et ses invités dans le jardin Audigeois, à proximité du MAC VAL.
De la fin avril à la mi-mai 2022, sept artistes se sont relayés dans ce jardin pour imaginer un lien entre des êtres, des corps et produire des pièces chorégraphiques.
À l’occasion des Journées du patrimoine, des passeurs les ont rejoints afin de recevoir un geste ou un récit qu’ils transmettent à leur tour aux visiteurs du musée. _ Pour vous permettre de participer à cette expérience et d’expérimenter avec eux, plusieurs rendez-vous vous sont proposés au départ du musée.

Artiste et chercheur, Rémy Héritier est l’auteur d’une quinzaine de pièces chorégraphiques présentées dans et hors du théâtre. Il a été l’interprète entre autres de Boris Charmatz, Laurent Chétouane, Jennifer Lacey, Mathilde Monnier ou Loïc Touzé. L’usage du terrain-Vitry a été mené par sept artistes qui, depuis une dizaine d’années, développent un parcours d’auteurs dans le champ étendu de la danse : Djino Alolo, Nadia Beugré, Antoine Cegarra, Rémy Héritier, Anne Lenglet, Jean Baptiste Veyret Logerias, Ana Pi.
Coproductions : le Studio Théâtre de Vitry, la Briqueterie CDCN, la Galerie Municipale Jean Collet, le MAC VAL. Ce projet bénéficie du soutien du dispositif « Mondes nouveaux », de la DRAC Île-de-France et de la Région Île-de-France dans le cadre de l’ « Aide à la résidence territoriale ».

Inscriptions le jour même à l’accueil, dans la limite des places disponibles
Durée : 1h15 environ

- 16h
Visite « L’architecture autrement »

Laissez-vous entraîner dans une promenade architecturale, au sein du MAC VAL. _ Une occasion unique de découvrir le bâtiment construit par l’agence Ripault et Duart en 2005, et les œuvres permanentes qui y sont exposés.

Inscriptions le jour même à l’accueil, dans la limite des places disponibles

Dimanche 18 septembre 2022

- 14h - 18h
Séances de massage des mains par Elisabetta Potasso

Au cœur de la collection du musée, la massothérapeute Elisabetta Potasso est invitée par Gaëlle Choisne à incarner l’hospitalité et le soin au sein de « Temple of Love – Atopos », un écosystème imaginé plus largement au service du et des vivants.
Tous les premiers samedis du mois jusqu’à la fin de l’année, elle y propose des massages des mains des visiteurs sur La main flemme, dispositif sculptural créé par l’artiste. Dans le cadre de « Temple of Love - Atopos », invitation à Gaëlle Choisne
En continu et en accès libre.

- 14h - 18h
Ateliers autour du livre d’artiste

Exposition de livres d’artistes de la collection du centre de documentation, et mini-ateliers pour tous.
En continu et en accès libre

Renseignements : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

- 14h, 15h, 16h et 17h
Découverte des réserves du MAC VAL

Le MAC VAL propose d’ouvrir exceptionnellement les portes de ses réserves. Habituellement invisibles et méconnues du public, les réserves des musées constituent leur partie mystérieuse et cachée.
C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…
La collection du musée est régulièrement enrichie par des achats, des dons, des dépôts et compte près de 2500 œuvres, dont seule une petite partie est présentée dans les expositions de la collection. La spécificité du MAC VAL est de stocker la totalité de sa collection dans le bâtiment même.

Inscriptions le jour même à l’accueil, dans la limite des places disponibles

- 14h30
Visite en famille

Une exploration active et ludique des expositions du musée pour les familles et enfants à partir de 4 ans.

Sur inscription préalable ou le jour même dans la limite des places disponibles.
reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23
Durée : 45 min environ

- 15h et 17h
L’Usage du terrain – Vitry

Au départ du MAC VAL.
L’usage du terrain – Vitry est une recherche chorégraphique et collaborative initiée par Rémy Héritier et ses invités dans le jardin Audigeois, à proximité du MAC VAL.
De la fin avril à la mi-mai 2022, sept artistes se sont relayés dans ce jardin pour imaginer un lien entre des êtres, des corps et produire des pièces chorégraphiques.

À l’occasion des Journées du patrimoine, des passeurs les ont rejoints afin de recevoir un geste ou un récit qu’ils transmettent à leur tour aux visiteurs du musée. _ Pour vous permettre de participer à cette expérience et d’expérimenter avec eux, plusieurs rendez-vous vous sont proposés au départ du musée.

Artiste et chercheur, Rémy Héritier est l’auteur d’une quinzaine de pièces chorégraphiques présentées dans et hors du théâtre. Il a été l’interprète entre autres de Boris Charmatz, Laurent Chétouane, Jennifer Lacey, Mathilde Monnier ou Loïc Touzé. L’usage du terrain-Vitry a été mené par sept artistes qui, depuis une dizaine d’années, développent un parcours d’auteurs dans le champ étendu de la danse : Djino Alolo, Nadia Beugré, Antoine Cegarra, Rémy Héritier, Anne Lenglet, Jean Baptiste Veyret Logerias, Ana Pi.
Coproductions : le Studio Théâtre de Vitry, la Briqueterie CDCN, la Galerie Municipale Jean Collet, le MAC VAL. Ce projet bénéficie du soutien du dispositif « Mondes nouveaux », de la DRAC Île-de-France et de la Région Île-de-France dans le cadre de l’ « Aide à la résidence territoriale ».
Inscriptions le jour même à l’accueil, dans la limite des places disponibles
Durée : 1h15 environ

- 16h
Frontera / Procesión – Un Ritual de Água [Un rituel de l’eau]

Amanda Piña
Danse - Hors les murs
Rendez-vous devant le Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine

L’artiste mexicano-chilienne Amanda Piña vous invite à prendre part à une déambulation dansée dans les rues de Vitry-sur-Seine. Frontera / Procesión – Un Ritual de Água est une danse énergique pour l’espace public inspirée de rituels indigènes et de la culture hip-hop. À travers cette danse, Amanda Piña se saisit de l’espace public pour s’élever collectivement et artistiquement contre les oppressions multiples que subissent les corps des femmes.
Dans une démarche qui se situe à la croisée de l’anthropologie, de l’histoire, de la philosophie, des arts visuels et de la danse, elle explore les possibilités d’une chorégraphie des frontières, en mêlant les récits coloniaux, les pratiques indigènes et la culture hip-hop. En associant à son travail des personnes en marge, des femmes en situation de précarité, de vulnérabilité et des amateurs, la chorégraphe invente un « rituel de l’eau » contemporain, imagine de nouvelles formes de solidarité, des mouvements visant à décoloniser les arts, mais aussi les corps.

En partenariat avec le Festival d’automne à Paris, La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne et le Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine.

Direction artistique et chorégraphie, Amanda Piña.
Avec Matteo Marziano Graziano, Daphna Horenczyk, Jorge Luis Cruz Carrera, Juan Carlos Palma Velasco, Lina Venegas, Rodrigo de la Torre Coronado et un groupe d’amatrices et amateurs.
Chorégraphie et transmission, Rodrigo de la Torre Coronado. Dramaturgie, Nicole Haitzinger. Design, Michel Jimenez. Recherche, Nicole Haitzinger, Amanda Piña. Musique, Christian Müller. Percussions live, Juan Luiz Cruz Carrera. Costumes, La mata del veinte, Julia Trybula, Coloriage Sartoria Soziale. Administration, Angela Vadori / Smart. Production nadaproductions. Distribution Something Great. Production de la tournée francilienne, Festival d’Automne à Paris. Coproduction Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles) ; Museum of Contemporary Art Kiasma (Helsinki) ; asphalt Festivals (Düsseldorf).

- 16h30
Visite botanique et rencontre avec Ludovic Chemarin©

En 2020, Ludovic Chemarin© a fait paraitre Kentia (Éditions Incertain Sens, 2020), un ouvrage entièrement dédié à cette plante appartenant à la famille des palmiers. Ce livre largement illustré, à mi-chemin entre le livre d’artiste, l’essai et le catalogue, entendait explorer cette réminiscence du kentia, comme un archétype ou un nouvel artifice dans le spectacle de l’art : une plante, d’apparence sans qualité, qui divertit et décore les salles d’exposition autant que les tableaux, les foires d’art autant que les installations, les salons des collectionneurs autant que les salles d’attente. Au MAC VAL, Ludovic Chemarin© déplie cette réflexion dans le Salon©, en écho aux plantes qui habitent l’exposition « Modern Lovers ».
Le salon© | Ludovic Chemarin© (ludovic-chemarin.com)

En écho à l’exposition « Modern Lovers » de Karina Bisch et Nicolas Chardon
Inscriptions le jour même à l’accueil, dans la limite des places disponibles