MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Performances filmées

Le MAC VAL est aussi le terrain d’expressions performatives et innovantes. Afin de pérenniser cette création immatérielle et éphémère, les vidéos de performances restituent ces expériences.

Rockers, une chorégraphie de Juan Dante Murillo, le 29 mars 2015

31 min. Réalisation. : Elodie Weis image : Elodie Weis et Walid Kocht. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance chorégraphique Rockers de Juan Dante Murillo. A travers cette pièce pour deux danseurs, l’artiste revisite les passions humaines et l’euphorie qu’il a observé dans l’œuvre de Jérôme Bosch. La chorégraphie est présentée dans le cadre de la 18e Biennale de danse du Val-de-Marne (5 mars – 3 avril 2015) et de « B-Project », projet de coopération européenne autour de l’œuvre de Jérôme Bosch initié par la Jheronimus Bosch 500 Foundation en 2010.

Avec : Juan Dante Murillo et Pawel Dudus.
En partenariat avec La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, et le théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine.


Ode to the attempt, une chorégraphie de Jan Martens, le 29 mars 2015

22 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Elodie Weis et Walid Kocht. © MAC VAL (2015)

Avec Ode to the attempt, Jan Martens s’interroge sur les étapes de la création : il donne à voir les moments imparfaits et invisibles qui traversent tout acte créatif. Le film retrace cette performance, présentée le 29 mars 2015 au MAC VAL dans le cadre de la 18e Biennale de danse du Val-de-Marne (5 mars – 3 avril 2015) et de « B-Project », projet de coopération européenne autour de l’œuvre de Jérôme Bosch.

En partenariat avec La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, et le théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine.


A Museum of Nothing, pièce chorégraphique de Jonah Bokaer et Antoine Dufeu, le 22 mars 2015

29 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Elodie Weis, Walid Kocht et Andrés Baron. © MAC VAL (2015)

Vidéo de la performance A Museum of Nothing de Jonah Bokaer, chorégraphe, et Antoine Dufeu, écrivain, présentée le 22 mars 2015 dans le cadre du festival « Concordan(s)e » (2 mars – 18 avril 2015). La pièce s’inspire de la performance de Joseph Beuys I Like America and America Likes Me crée en mai 1974 à la galerie René Block de New York, au cours de laquelle l’artiste s’est enfermé dans une cage avec un coyotte sauvage pendant trois jours.


La page blanche, pièce chorégraphique de Julie Desprairies et Thomas Clerc, le 22 mars 2015

32 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Elodie Weis et Walid Kocht. © MAC VAL (2015)

Vidéo de la performance La page blanche, présentée le 22 mars 2015 par la chorégraphe Julie Desprairies et l’écrivain Thomas Clerc dans le cadre du festival « Concordan(s)e » (2 mars – 18 avril 2015). A travers cette performance, les deux artistes proposent une réflexion articulée autour de la notion d’improvisation, autant littéraire que chorégraphique.


SIS MIC, une performance de Pôm Bouvier B., le 24 janvier 2015

30 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance SIS MIC de Pôm Bouvier B. présentée le 24 janvier 2015 à l’occasion d’ « ALTER NAUSEAM » (23 - 25 janvier 2015), programme de performances, concerts, installation et projections, conçu en partenariat avec les Instants Chavirés dans le cadre de l’exposition « Tania Mouraud – AD NAUSEAM » (20 septembre 2014 - 25 janvier 2015).


Unstatic, une performance de Yann Leguay, le 24 janvier 2015

33 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance Unstatic de Yann Leguay, présentée le 24 janvier 2015 à l’occasion d’ « ALTER NAUSEAM » (23-25 janvier 2015), programme de performances, concerts, installation et projections, conçu en partenariat avec les Instants Chavirés dans le cadre de l’exposition « Tania Mouraud – AD NAUSEAM » (20 septembre 2014 – 25 janvier 2015).


iAcDet, une performance de Tania Mouraud, le 23 janvier 2015

28 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance iAcDet de Tania Mouraud présentée aux Instants Chavirés le 23 janvier 2015 à l’occasion d’ « ALTER NAUSEAM » (23-25 janvier 2015), programme de performances, concerts, installation et projections, conçu en partenariat avec les Instants Chavirés dans le cadre de l’exposition « Tania Mouraud – AD NAUSEAM » (20 septembre 2014 – 25 janvier 2015).


Don’t judge the book by its cover, lecture/performance de Christophe Fiat, le 7 décembre 2014

43 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne, image : Alexandre Rondeau. © MAC VAL (2014).

Captation du 7 décembre 2014 de la lecture/performance Don’t judge the book by its cover de Christophe Fiat, écrivain, performeur et metteur en scène. Création inédite dans le cadre de « Interludes critiques – Ils l’appellent Tania Mouraud » (6 – 7 décembre 2014), week-end autour de l’exposition « Tania Mouraud – Ad Nauseam » (20 septembre 2014 – 25 janvier 2015), la performance de Christophe Fiat retrace l’histoire d’une littérature subversive.


Que s’est-il passé ? , un cycle de conférences/performances conçu par Sophie Lapalu (mars-juillet 2014), bande-annonce.

7 min (bande-annonce). Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Cornelia Eichhorn et Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Présentation du cycle de performances « Que s’est-il passé ? » (2 mars - 6 juillet 2014) conçu par Sophie Lapalu, commissaire d’exposition invitée au MAC VAL. Sur son invitation, des artistes font le récit d’actes furtifs réalisés dans l’espace public afin qu’ils acquièrent le statut d’œuvre à travers leur réception par un auditoire. Pour ce faire, il leur a été proposé d’investir la Tribune de Médiation Mobile (T2M) conçue par Rémy Bosquère en 2011, œuvre qui met en scène autant qu’elle interroge le discours de l’art.
Avec Elodie Brémeaud, Ava Carrère, Florence Jung, Nicolas Koch et Jean-Sébastien Tacher, Jean-Baptiste Farkas, Yann Vanderme et Nicolas Boulard


Remonter le temps, une performance d’Agnieszka Ryszkiewicz, le 21 septembre 2014

18 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Captation de la performance Remonter le temps d’Agnieszka Ryszkiewicz. Présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine, le 21 septembre 2014, cette performance poursuit le travail d’Agnieszka Ryszkiewicz autour du ralentissement et de la place du corps dans l’espace du musée.
Avec Agnieszka Ryszkiewicz, Lou Cantor et Laurie Peschier Pimont, ainsi que Sandrine Barasso, Stanislas Briche, Muriel Bourdeau, Claire Espinosa, Liane Estrada, Daniel Franchini, JC Grisard, Yun Hui Hong, Sophie Hutin, Alexandra Inger, Mickaël Lugan, Serge Pauchon, Catherine Piekarec, Manon Rolland, Fanny Skura, Iris Tlemsamani et Etienne Veillon.


Float, discuss, une performance de Charlie Jeffery, le 6 juillet 2014 - Extraits choisis

3 min. Réalisation : Alexandre Bagdassarian (ENSAD), montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015)

Dans le cadre de la programmation « Oh les beaux jours ! » (5 et 6 juillet 2014), Charlie Jeffery propose une performance, inspirée de ses dessins, autour de la parole. La vidéo retrace cette expérience collaborative avec le public.


Float, discuss, une performance de Charlie Jeffery, le 6 juillet 2014 - Le Final

18 min. Réalisation : Alexandre Bagdassarian (ENSAD), montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015)

Ce second film donne à voir un extrait du final de Float, discuss. À la suite de sa proposition performative, l’artiste présente l’aboutissement de son travail à travers un one man show mêlant chants, jeux et vidéos.


Tentatives d’épuisements (1) – Théorie pratique, une lecture-performance de Aurélie Gandit, le 17 mai 2014

16 min. Réalisation : Elodie Weis. © MAC VAL (2014).

Captation de la lecture-performance d’Aurélie Gandit, Tentatives d’épuisements : Théorie pratique proposée à l’occasion de la Nuit des Musées.
Pendant toute la durée d’ouverture des espaces d’exposition, Aurélie Gandit lit à haute voix l’anthologie Art en théorie 1900-1990.


Performance pour 100 chaises, d’Esther Ferrer, le 17 mai 2014

16 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Guillaume de la Forest Divonne. Avec l’équipe du musée. © MAC VAL (2014).


Captation de Performance pour 100 chaises, une performance d’Esther Ferrer présentée à l’occasion de la Nuit des Musées, le 17 mai 2014.
« Il s’agit de réaliser une action avec cent chaises qui peuvent être situées un peu partout dans l’espace, mais qui, à la fin, formeront une seule ligne (l’action peut se faire aussi à l’inverse). »


The viewers, une performance de Carole Douillard, le 17 mai 2014

10 min. Réalisation : Elodie Weis. © MAC VAL (2014)

Extraits de la performance de Carole Douillard, The viewers (env. 2h), présentée le 17 mai 2014, à l’occasion de la Nuit de Musées. Un groupe de « regardeurs » fait face aux visiteurs.
Avec Jean-Christophe Arcos, Mehdy Briand, Fabien de Chavannes, Clément Darasse, Polina Dubchinskaya, Eun-Soo Kim, Marie Fillon, Fanny Legros, Angélique Lesport, Olga Nikolaeva, Franck Mas, Valentine Ridde, Axel Roy, Romain Salomon, Florian Sicard, Anna Ten, Yasmine Youssef.


Les enfants travaillent pour se réchauffer, une performance de Virginie Yassef, le 6 avril 2014

28 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Alexandre Bagdassarian et Cornelia Eichhorn. © MAC VAL (2014).

Captation de la performance Les enfants travaillent pour se réchauffer, spectacle de Virginie Yassef présenté dans le cadre de « Interludes » (5-6 avril 2014), programme de performances et d’interludes critique autour et avec Esther Ferrer sur la question de la performance aujourd’hui. Cette performance, présentée le 6 avril 2014, est le second tableau de l’interlude « La peinture élargie ».
Avec Ryu Braflan, Raphaël Fabre, Raphaël Hearn.


Acrobaties avec chou, chants polyphoniques et polyglottes, une performance d’Ava Carrère et Sophie Lapalu, le 5 avril 2014

13 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Captation de la performance Acrobaties avec chou, chants polyphoniques et polyglottes d’Ava Carrère et Sophie Lapalu, extrait du programme des « Performances et d’interludes critique autour et avec Esther Ferrer » du 5 avril 2014, sur la question de la performance aujourd’hui.


À propos de La Bibliothèque, une performance de Fanny de Chaillé, le 7 décembre 2013

7 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne, images : Clément Le Penven et Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Vues de La Bibliothèque, une performance de Fanny de Chaillé présentée le 7 décembre 2013 dans le cadre du colloque « Participa(c)tion » (6-8 décembre) et interviews de Fanny de Chaillé, Frédéric Bargeon et Jean Michel Valtat.


Apparitions au balcon - Noir/Blanc, une performance en deux temps de G.A.B., le 16 novembre 2013

18 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2013).

Qu’elles soient issues de l’histoire de l’art, du cinéma ou de la culture pop, la performance en deux temps Apparition au balcon – Noir/Blanc de G.A.B. (Gabrielle Dumonteil), interroge les différentes figures d’autorité.
Performance proposée le 16 novembre dans le cadre de la Carte blanche à Renaud Auguste-Dormeuil « Include Me Out » (16-17 novembre 2013).


Divines Stalactites et Ghost, deux performances chantées de Chahine Icöne, le 16 novembre 2013

14 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2013).

Captation des performances chantées de Chahine Icöne, Divines Stalactites et Ghost, présentées le 16 novembre dans le cadre de la Carte blanche à Renaud Auguste-Dormeuil « Include Me Out » (16-17 novembre 2013).
A travers ces deux performances, l’artiste revisite et détourne l’icône : celle de l’art chrétien, mais aussi celle de la figure du cinéma.


Cold Song, une performance de Mylène Benoit et Annie Leuridan, le 27 octobre 2013

3 min. Réalisation : Elodie Weis, images : Yoann Bélingard et Elodie Weis. © MAC VAL (2013).

Vidéo de la performance Cold Song de Mylène Benoît et Annie Leuridan, avec Romain Capello. Présentée le 27 octobre 2013, Cold Song est une performance plastique et chorégraphique jouant avec la phosphorescence.


Intérieur en été, une chorégraphie de Perrine Valli, le 15 septembre 2013

23 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Cornelia Eichhorn et Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Vidéo de la performance Intérieur en été de Perrine Valli, création chorégraphique autour de l’œuvre Les Grands Verres de Dominique Blais présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine, le 15 septembre 2013. Avec Perrine Valli et Nina Santes.


Enjoy the Silence, une pièce chorégraphique de Célia Houdart et Mickaël Phelippeau, le 28 mars 2013

5 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, image : Yoann Bélingard et Elodie Weis. © MAC VAL (2013).

Vidéo de la performance chorégraphique Enjoy the silence, de Célia Houdart et Mickaël Phelippeau, présentée le 28 mars 2013 dans le cadre du festival « Concordan(s)e ».
Le festival « Concordan(s)e » invite des chorégraphes et écrivains à engager une création commune et inédite. Enjoy the silence retrace l’expérience partagée de Célia Houdart et Mickaël Phelippeau.
Création sonore de Pascal Marius.


Voilà pourquoi... et bien je vais vous le dire , cycle de conférences/performances (février-juillet 2012), bande-annonce.

Bande-annonce, 6 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Cornelia Eichhorn et Isabelle Yvos. © MAC VAL (2012)

Présentation du cycle Voilà pourquoi… et bien je vais vous le dire (février - juillet 2012) conçu à partir de le Tribune de Médiation Mobile (T2M) créée par Rémy Bosquère en 2011 pour le MAC VAL.
Au cours du premier semestre 2012, le musée a invité des artistes, théoriciens, chorégraphes et professionnels de la culture à faire usage de la T2M et à répondre à la question « Avez-vous quelque chose à déclarer ? ».
Avec Anne Durez, Céline Ahond et Levent Beskardès, Irène Burkel, Florence Gabriel pour Rémy Bosquère, Vincent Thomasset et Ilanit Illouz, Sébastien Ly et la Cie Kerman, Arthur Gillet et Sébastien Léger de la Revue Monstre.


Petites formes dansées, une chorégraphie de Gilles Verièpe, le 16 septembre 2012

5 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, images : Walid Kocht et Elodie Weis. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance chorégraphique Petites formes dansées de Gilles Verièpe, présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine le 16 septembre 2012.
Performance pour quatre danseurs, Petites formes dansées répond d’une volonté de présenter un spectacle de danse contemporaine dans des lieux a priori non conçus pour : musées, jardins, bibliothèques, …
En partenariat avec La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.


C.I.R.C.U.S. – Une performance de Marcello Maloberti, le 15 septembre 2012

14 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Walid Kocht et Elodie Weis. © MAC VAL / Marcello Maloberti.

Vidéo de la performance C.I.R.C.U.S. de Marcello Maloberti proposée le 15 septembre 2012 dans le cadre des Journées du Patrimoine. L’artiste crée une situation de rencontre et d’échange par l’installation, au cœur de Vitry-sur-Seine, d’une discothèque à ciel ouvert.


Micro-évènement n° 42 / Mariages dans le jardin d’été, une performance de Tsuneko Taniuchi

Réalisation : Tsuneko Taniuchi, montage : Elodie Weis, image : Laura Dufrenne et Cornelia Eichhorn. A partir d’images d’archives du MAC VAL. © Tsuneko Taniuchi / MAC VAL (2013).

Version courte d’un film de 40 min réalisé et conçu par Tsuneko Taniuchi à partir de sa performance Micro-événement n°42 / Mariages dans le jardin d’été, présentée le 1er juillet 2012 au MAC VAL dans le cadre de l’exposition « Situation(s) [48°47’34"N / 2°23’14"E] ».
Au cours de cette performance, les visiteurs sont invités à demander la main de l’artiste et à s’engager à travers un mariage fictif redéfinissant le pacte social.


Chair/Pigment, une visite chorégraphique de la Compagnie du 8e Jour, le 24 juin 2012

7 min. Image : Antonie Bergmeier, montage : Adrien Siberchicot. © MAC VAL (2013).

Extraits de la captation des deux représentations de la visite chorégraphique Chair/Pigment proposée le 24 juin 2012 par la Compagnie du Huitième Jour.
De 2010 à 2012, la Compagnie du Huitième Jour a mené un projet collectif avec des patients et soignants du CATTP (Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel) de Vigneux-sur-Seine. L’aboutissement de ce projet a pris la forme d’une visite des expositions du MAC VAL sous la forme d’un commentaire décalé et subjectif.


Flotte ma brume, chorégraphie d’Anna Fayard, le 19 mai 2012

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, images : Walid Kocht, Elodie Weis
. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance chorégraphique Flotte ma brume d’Anna Fayard présentée le 19 mai 2012 à l’occasion de la Nuit des musées.
Programmée en lien avec l’exposition « IFP -Le Théâtron des nuages », « Flotte ma brume » investi l’espace de l’exposition et joue du rapport entre corps et installations.


Du geste et de la parole, performance de Dominique Pasqualini et Jacques Vannet, le 19 mai 2012

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, images : Walid Kocht et Elodie Weis. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance Du geste à la parole, de Dominique Pasqualini et Jacques Vannet présentée le 19 mai 2012 dans le cadre de la Nuit des musées, autour de l’exposition « IFP-Le Théâtron des nuages ».
Co-fondateur de l’agence IFP, Dominique Pasqualini propose une performance musicale avec sa plate-forme de production et d’expérimentation « Motion Method Memory (MMM) ».


Nos images de Mathilde Monnier, Loïc Touzé et Tanguy Viel, le 29 janvier 2012

4 min. Réalisation et montage : Élodie Weis. Images : Walid Kocht. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance chorégraphique Nos images, réalisée et interprétée par Mathilde Monnier, Loïc Touzé et Tanguy Viel, présentée au MAC VAL le 29 janvier 2012.
Par l’association de la parole du critique et du langage de la danse, Nos images explore l’imaginaire collectif du cinéma.


Under the Influence / Sous influence, cycle conçu par Jérôme Game (février-octobre 2011)

Bande-annonce, 5 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn (ENSAD). © MAC VAL (2012).

Présentation du cycle de performances/conférences Under the influence/Sous influence (février-octobre 2011), cycle en douze volets où des écrivains, sur l’invitation de Jérôme Game, interrogent, face aux œuvres, les rapports de contagions et de correspondances qui existent entre les pratiques artistiques.
Avec Jean-Michel Espitallier, Yann Ciret, David Zerbib, Christophe Kihm, Anne-James Chaton, Elie During, Charles Pennequin, Olivia Rosenthal, Tiphaine Samoyault, Liliane Giraudon, Robert Cantarella et Jérôme Game.


Répétition/Rétrospective de Dora Garcia, le 4 décembre 2011

2 min. Réalisation et montage : Élodie Weis, images : Walid Kocht, Élodie Weis
. © MAC VAL (2011).

Extraits de la performance Répétition/Rétrospective de Dora Garcia présentée le 4 décembre 2011 dans le cadre du colloque-événement « Du dire au faire », réflexion autour des formes renouvelées de la performance.
À travers Répétition/Rétrospective Dora Garcia interroge ses propres performances et invite à s’interroger sur ce qui les détermine comme telles.


D’après le spectacle ’’1973’’, de Massimo Furlan, le 4 décembre 2011

4 min. Réalisation et montage : Élodie Weis, images : Walid Kocht, Élodie Weis. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance de Massimo Furlan D’après le spectacle ’’1973’’ présentée à l’occasion du colloque-événement « Du dire au faire », réflexion autour des formes renouvelées de la performance.
A travers cette pièce inspirée de son spectacle 1973, reprise du Concours Eurovision de la chanson de 1973, Massimo Furlan questionne la culture populaire.


Passage à l’acte de Fanny de Chaille et Philippe Ramette, le 3 décembre 2011

2 min. 
Réalisation et montage : Elodie Weis
Images : Walid Kocht, Elodie Weis. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance Passage à l’acte de Fanny de Chaillé et Philippe Ramette présentée le 3 décembre 2011 dans le cadre du colloque-événement « Du dire au faire », réflexion autour des formes renouvelées de la performance.
Avec Passage à l’acte, Fanny de Chaillé, chorégraphe, et Philippe Ramette, artiste plasticien, associent leurs gestes artistiques respectifs pour explorer le corps, son mouvement contraint et son évolution dans l’espace muséal.


Pour une thèse vivante, chapitre I de Claudia Triozzi, le 3 décembre 2011

4 min. Réalisation et montage : Élodie Weis
, images : Walid Kocht, Élodie Weis
. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance Pour une thèse vivante proposée le 3 décembre 2011 par Claudia Triozzi à l’occasion du colloque-événement « Du dire au faire » autour des formes renouvelées de la performance.
Par le croisement de différents modes d’expression (chant, danse, art plastique) et par l’intervention d’artisans aux savoir-faire spécifiques, de chercheurs et d’universitaires, Claudia Triozzi pose la question « qu’est-ce qu’être en performance ? »


El como quieres, par la Cie Toujours après minuit, le 18 septembre 2011

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis
 images : Walid Kocht, Elodie Weis. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance chorégraphique El como quieres de la Compagnie Toujours après minuit (Roser Montlló Guberna et Brigitte Seth), présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine le 18 septembre 2011.
Créée en 1995, la performance instaure un jeu autour des multiples sens du verbe espagnol « querer » (« vouloir » ou « aimer » en français), recourant à diverses formes de langages : texte en plusieurs langues (catalan, castillan et français), chant, danse et rythmes inspirés des zapateados et claquettes.
Le spectacle a bénéficié du soutien de La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.


FluXS.2, une chorégraphie de Jean Gaudin, le 20 mars 2011

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis (ENSAD). © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance chorégraphique FLuXS.2 de Jean Gaudin, présentée au MAC VAL le 20 mars 2011 dans le cadre de la 16e Biennale de danse du Val-de-Marne. Née de la collaboration entre Jean Gaudin et le plasticien Eric Duyckaerts, FluXS.1 mettait en scène la figure énigmatique de Rico. Avec FluXS.2, le chorégraphe multiplie les Ricos, personnages n’existant qu’en interaction avec leur environnement.
La performance est produite et réalisée par la Compagnie CJG, et interprétée par Bruno Dizien, Claudia Gradinger, Anna Rodriguez et Robert Seyfried.
Avec le soutien du Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.


L’Argument de la diagonale, une conférence/performance d’Erick Duyckaerts et Jean Gaudin, le 20 mars 2011

8 min. Réalisation et montage : Elodie Weis (ENSAD), images : Antonie Bergmeier, Léa Kohane (ENSAD) et Elodie Weis. © MAC VAL (2011).

Captation de la performance-conférence L’Argument de la diagonale d’Eric Duyckaerts et Jean Gaudin réalisée le 20 mars 2011 dans le cadre de l’exposition « Eric Duyckaerts : ‘idéo » (5 mars-5 juin 2011) et à l’occasion de la 16e Biennale de Danse du Val-de-Marne (28 février-2 avril 2011).


Ombres de brûlis - Un tableau éphémère de Christian Jaccard

26 min. Réalisation : Antonie Bergmeier et Sébastien Bretagne. © MAC VAL (2010-2012).

Le film retrace les étapes successives de l’exécution in situ du tableau éphémère de Christian Jaccard, Ombres de brûlis, réalisé in situ les 25, 26 et 27 mai 2010, dans le cadre du quatrième accrochage de la collection « Nevermore » (2010-2011).

Rockers, une chorégraphie de Juan Dante Murillo, le 29 mars 2015

31 min. Réalisation. : Elodie Weis image : Elodie Weis et Walid Kocht. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance chorégraphique Rockers de Juan Dante Murillo. A travers cette pièce pour deux danseurs, l’artiste revisite les passions humaines et l’euphorie qu’il a observé dans l’œuvre de Jérôme Bosch. La chorégraphie est présentée dans le cadre de la 18e Biennale de danse du Val-de-Marne (5 mars – 3 avril 2015) et de « B-Project », projet de coopération européenne autour de l’œuvre de Jérôme Bosch initié par la Jheronimus Bosch 500 Foundation en 2010.

Avec : Juan Dante Murillo et Pawel Dudus.
En partenariat avec La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, et le théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine.


Ode to the attempt, une chorégraphie de Jan Martens, le 29 mars 2015

22 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Elodie Weis et Walid Kocht. © MAC VAL (2015)

Avec Ode to the attempt, Jan Martens s’interroge sur les étapes de la création : il donne à voir les moments imparfaits et invisibles qui traversent tout acte créatif. Le film retrace cette performance, présentée le 29 mars 2015 au MAC VAL dans le cadre de la 18e Biennale de danse du Val-de-Marne (5 mars – 3 avril 2015) et de « B-Project », projet de coopération européenne autour de l’œuvre de Jérôme Bosch.

En partenariat avec La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, et le théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine.


A Museum of Nothing, pièce chorégraphique de Jonah Bokaer et Antoine Dufeu, le 22 mars 2015

29 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Elodie Weis, Walid Kocht et Andrés Baron. © MAC VAL (2015)

Vidéo de la performance A Museum of Nothing de Jonah Bokaer, chorégraphe, et Antoine Dufeu, écrivain, présentée le 22 mars 2015 dans le cadre du festival « Concordan(s)e » (2 mars – 18 avril 2015). La pièce s’inspire de la performance de Joseph Beuys I Like America and America Likes Me crée en mai 1974 à la galerie René Block de New York, au cours de laquelle l’artiste s’est enfermé dans une cage avec un coyotte sauvage pendant trois jours.


La page blanche, pièce chorégraphique de Julie Desprairies et Thomas Clerc, le 22 mars 2015

32 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Elodie Weis et Walid Kocht. © MAC VAL (2015)

Vidéo de la performance La page blanche, présentée le 22 mars 2015 par la chorégraphe Julie Desprairies et l’écrivain Thomas Clerc dans le cadre du festival « Concordan(s)e » (2 mars – 18 avril 2015). A travers cette performance, les deux artistes proposent une réflexion articulée autour de la notion d’improvisation, autant littéraire que chorégraphique.


SIS MIC, une performance de Pôm Bouvier B., le 24 janvier 2015

30 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance SIS MIC de Pôm Bouvier B. présentée le 24 janvier 2015 à l’occasion d’ « ALTER NAUSEAM » (23 - 25 janvier 2015), programme de performances, concerts, installation et projections, conçu en partenariat avec les Instants Chavirés dans le cadre de l’exposition « Tania Mouraud – AD NAUSEAM » (20 septembre 2014 - 25 janvier 2015).


Unstatic, une performance de Yann Leguay, le 24 janvier 2015

33 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance Unstatic de Yann Leguay, présentée le 24 janvier 2015 à l’occasion d’ « ALTER NAUSEAM » (23-25 janvier 2015), programme de performances, concerts, installation et projections, conçu en partenariat avec les Instants Chavirés dans le cadre de l’exposition « Tania Mouraud – AD NAUSEAM » (20 septembre 2014 – 25 janvier 2015).


iAcDet, une performance de Tania Mouraud, le 23 janvier 2015

28 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015).

Captation de la performance iAcDet de Tania Mouraud présentée aux Instants Chavirés le 23 janvier 2015 à l’occasion d’ « ALTER NAUSEAM » (23-25 janvier 2015), programme de performances, concerts, installation et projections, conçu en partenariat avec les Instants Chavirés dans le cadre de l’exposition « Tania Mouraud – AD NAUSEAM » (20 septembre 2014 – 25 janvier 2015).


Don’t judge the book by its cover, lecture/performance de Christophe Fiat, le 7 décembre 2014

43 min. Réalisation : Guillaume de La Forest Divonne, image : Alexandre Rondeau. © MAC VAL (2014).

Captation du 7 décembre 2014 de la lecture/performance Don’t judge the book by its cover de Christophe Fiat, écrivain, performeur et metteur en scène. Création inédite dans le cadre de « Interludes critiques – Ils l’appellent Tania Mouraud » (6 – 7 décembre 2014), week-end autour de l’exposition « Tania Mouraud – Ad Nauseam » (20 septembre 2014 – 25 janvier 2015), la performance de Christophe Fiat retrace l’histoire d’une littérature subversive.


Que s’est-il passé ? , un cycle de conférences/performances conçu par Sophie Lapalu (mars-juillet 2014), bande-annonce.

7 min (bande-annonce). Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Cornelia Eichhorn et Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Présentation du cycle de performances « Que s’est-il passé ? » (2 mars - 6 juillet 2014) conçu par Sophie Lapalu, commissaire d’exposition invitée au MAC VAL. Sur son invitation, des artistes font le récit d’actes furtifs réalisés dans l’espace public afin qu’ils acquièrent le statut d’œuvre à travers leur réception par un auditoire. Pour ce faire, il leur a été proposé d’investir la Tribune de Médiation Mobile (T2M) conçue par Rémy Bosquère en 2011, œuvre qui met en scène autant qu’elle interroge le discours de l’art.
Avec Elodie Brémeaud, Ava Carrère, Florence Jung, Nicolas Koch et Jean-Sébastien Tacher, Jean-Baptiste Farkas, Yann Vanderme et Nicolas Boulard


Remonter le temps, une performance d’Agnieszka Ryszkiewicz, le 21 septembre 2014

18 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Captation de la performance Remonter le temps d’Agnieszka Ryszkiewicz. Présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine, le 21 septembre 2014, cette performance poursuit le travail d’Agnieszka Ryszkiewicz autour du ralentissement et de la place du corps dans l’espace du musée.
Avec Agnieszka Ryszkiewicz, Lou Cantor et Laurie Peschier Pimont, ainsi que Sandrine Barasso, Stanislas Briche, Muriel Bourdeau, Claire Espinosa, Liane Estrada, Daniel Franchini, JC Grisard, Yun Hui Hong, Sophie Hutin, Alexandra Inger, Mickaël Lugan, Serge Pauchon, Catherine Piekarec, Manon Rolland, Fanny Skura, Iris Tlemsamani et Etienne Veillon.


Float, discuss, une performance de Charlie Jeffery, le 6 juillet 2014 - Extraits choisis

3 min. Réalisation : Alexandre Bagdassarian (ENSAD), montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015)

Dans le cadre de la programmation « Oh les beaux jours ! » (5 et 6 juillet 2014), Charlie Jeffery propose une performance, inspirée de ses dessins, autour de la parole. La vidéo retrace cette expérience collaborative avec le public.


Float, discuss, une performance de Charlie Jeffery, le 6 juillet 2014 - Le Final

18 min. Réalisation : Alexandre Bagdassarian (ENSAD), montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2015)

Ce second film donne à voir un extrait du final de Float, discuss. À la suite de sa proposition performative, l’artiste présente l’aboutissement de son travail à travers un one man show mêlant chants, jeux et vidéos.


Tentatives d’épuisements (1) – Théorie pratique, une lecture-performance de Aurélie Gandit, le 17 mai 2014

16 min. Réalisation : Elodie Weis. © MAC VAL (2014).

Captation de la lecture-performance d’Aurélie Gandit, Tentatives d’épuisements : Théorie pratique proposée à l’occasion de la Nuit des Musées.
Pendant toute la durée d’ouverture des espaces d’exposition, Aurélie Gandit lit à haute voix l’anthologie Art en théorie 1900-1990.


Performance pour 100 chaises, d’Esther Ferrer, le 17 mai 2014

16 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Guillaume de la Forest Divonne. Avec l’équipe du musée. © MAC VAL (2014).


Captation de Performance pour 100 chaises, une performance d’Esther Ferrer présentée à l’occasion de la Nuit des Musées, le 17 mai 2014.
« Il s’agit de réaliser une action avec cent chaises qui peuvent être situées un peu partout dans l’espace, mais qui, à la fin, formeront une seule ligne (l’action peut se faire aussi à l’inverse). »


The viewers, une performance de Carole Douillard, le 17 mai 2014

10 min. Réalisation : Elodie Weis. © MAC VAL (2014)

Extraits de la performance de Carole Douillard, The viewers (env. 2h), présentée le 17 mai 2014, à l’occasion de la Nuit de Musées. Un groupe de « regardeurs » fait face aux visiteurs.
Avec Jean-Christophe Arcos, Mehdy Briand, Fabien de Chavannes, Clément Darasse, Polina Dubchinskaya, Eun-Soo Kim, Marie Fillon, Fanny Legros, Angélique Lesport, Olga Nikolaeva, Franck Mas, Valentine Ridde, Axel Roy, Romain Salomon, Florian Sicard, Anna Ten, Yasmine Youssef.


Les enfants travaillent pour se réchauffer, une performance de Virginie Yassef, le 6 avril 2014

28 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Alexandre Bagdassarian et Cornelia Eichhorn. © MAC VAL (2014).

Captation de la performance Les enfants travaillent pour se réchauffer, spectacle de Virginie Yassef présenté dans le cadre de « Interludes » (5-6 avril 2014), programme de performances et d’interludes critique autour et avec Esther Ferrer sur la question de la performance aujourd’hui. Cette performance, présentée le 6 avril 2014, est le second tableau de l’interlude « La peinture élargie ».
Avec Ryu Braflan, Raphaël Fabre, Raphaël Hearn.


Acrobaties avec chou, chants polyphoniques et polyglottes, une performance d’Ava Carrère et Sophie Lapalu, le 5 avril 2014

13 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Captation de la performance Acrobaties avec chou, chants polyphoniques et polyglottes d’Ava Carrère et Sophie Lapalu, extrait du programme des « Performances et d’interludes critique autour et avec Esther Ferrer » du 5 avril 2014, sur la question de la performance aujourd’hui.


À propos de La Bibliothèque, une performance de Fanny de Chaillé, le 7 décembre 2013

7 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne, images : Clément Le Penven et Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Vues de La Bibliothèque, une performance de Fanny de Chaillé présentée le 7 décembre 2013 dans le cadre du colloque « Participa(c)tion » (6-8 décembre) et interviews de Fanny de Chaillé, Frédéric Bargeon et Jean Michel Valtat.


Apparitions au balcon - Noir/Blanc, une performance en deux temps de G.A.B., le 16 novembre 2013

18 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2013).

Qu’elles soient issues de l’histoire de l’art, du cinéma ou de la culture pop, la performance en deux temps Apparition au balcon – Noir/Blanc de G.A.B. (Gabrielle Dumonteil), interroge les différentes figures d’autorité.
Performance proposée le 16 novembre dans le cadre de la Carte blanche à Renaud Auguste-Dormeuil « Include Me Out » (16-17 novembre 2013).


Divines Stalactites et Ghost, deux performances chantées de Chahine Icöne, le 16 novembre 2013

14 min. Réalisation et montage : Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2013).

Captation des performances chantées de Chahine Icöne, Divines Stalactites et Ghost, présentées le 16 novembre dans le cadre de la Carte blanche à Renaud Auguste-Dormeuil « Include Me Out » (16-17 novembre 2013).
A travers ces deux performances, l’artiste revisite et détourne l’icône : celle de l’art chrétien, mais aussi celle de la figure du cinéma.


Cold Song, une performance de Mylène Benoit et Annie Leuridan, le 27 octobre 2013

3 min. Réalisation : Elodie Weis, images : Yoann Bélingard et Elodie Weis. © MAC VAL (2013).

Vidéo de la performance Cold Song de Mylène Benoît et Annie Leuridan, avec Romain Capello. Présentée le 27 octobre 2013, Cold Song est une performance plastique et chorégraphique jouant avec la phosphorescence.


Intérieur en été, une chorégraphie de Perrine Valli, le 15 septembre 2013

23 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Cornelia Eichhorn et Guillaume de La Forest Divonne. © MAC VAL (2014).

Vidéo de la performance Intérieur en été de Perrine Valli, création chorégraphique autour de l’œuvre Les Grands Verres de Dominique Blais présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine, le 15 septembre 2013. Avec Perrine Valli et Nina Santes.


Enjoy the Silence, une pièce chorégraphique de Célia Houdart et Mickaël Phelippeau, le 28 mars 2013

5 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, image : Yoann Bélingard et Elodie Weis. © MAC VAL (2013).

Vidéo de la performance chorégraphique Enjoy the silence, de Célia Houdart et Mickaël Phelippeau, présentée le 28 mars 2013 dans le cadre du festival « Concordan(s)e ».
Le festival « Concordan(s)e » invite des chorégraphes et écrivains à engager une création commune et inédite. Enjoy the silence retrace l’expérience partagée de Célia Houdart et Mickaël Phelippeau.
Création sonore de Pascal Marius.


Voilà pourquoi... et bien je vais vous le dire , cycle de conférences/performances (février-juillet 2012), bande-annonce.

Bande-annonce, 6 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn, image : Cornelia Eichhorn et Isabelle Yvos. © MAC VAL (2012)

Présentation du cycle Voilà pourquoi… et bien je vais vous le dire (février - juillet 2012) conçu à partir de le Tribune de Médiation Mobile (T2M) créée par Rémy Bosquère en 2011 pour le MAC VAL.
Au cours du premier semestre 2012, le musée a invité des artistes, théoriciens, chorégraphes et professionnels de la culture à faire usage de la T2M et à répondre à la question « Avez-vous quelque chose à déclarer ? ».
Avec Anne Durez, Céline Ahond et Levent Beskardès, Irène Burkel, Florence Gabriel pour Rémy Bosquère, Vincent Thomasset et Ilanit Illouz, Sébastien Ly et la Cie Kerman, Arthur Gillet et Sébastien Léger de la Revue Monstre.


Petites formes dansées, une chorégraphie de Gilles Verièpe, le 16 septembre 2012

5 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, images : Walid Kocht et Elodie Weis. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance chorégraphique Petites formes dansées de Gilles Verièpe, présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine le 16 septembre 2012.
Performance pour quatre danseurs, Petites formes dansées répond d’une volonté de présenter un spectacle de danse contemporaine dans des lieux a priori non conçus pour : musées, jardins, bibliothèques, …
En partenariat avec La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.


C.I.R.C.U.S. – Une performance de Marcello Maloberti, le 15 septembre 2012

14 min. Réalisation : Elodie Weis, image : Walid Kocht et Elodie Weis. © MAC VAL / Marcello Maloberti.

Vidéo de la performance C.I.R.C.U.S. de Marcello Maloberti proposée le 15 septembre 2012 dans le cadre des Journées du Patrimoine. L’artiste crée une situation de rencontre et d’échange par l’installation, au cœur de Vitry-sur-Seine, d’une discothèque à ciel ouvert.


Micro-évènement n° 42 / Mariages dans le jardin d’été, une performance de Tsuneko Taniuchi

Réalisation : Tsuneko Taniuchi, montage : Elodie Weis, image : Laura Dufrenne et Cornelia Eichhorn. A partir d’images d’archives du MAC VAL. © Tsuneko Taniuchi / MAC VAL (2013).

Version courte d’un film de 40 min réalisé et conçu par Tsuneko Taniuchi à partir de sa performance Micro-événement n°42 / Mariages dans le jardin d’été, présentée le 1er juillet 2012 au MAC VAL dans le cadre de l’exposition « Situation(s) [48°47’34"N / 2°23’14"E] ».
Au cours de cette performance, les visiteurs sont invités à demander la main de l’artiste et à s’engager à travers un mariage fictif redéfinissant le pacte social.


Chair/Pigment, une visite chorégraphique de la Compagnie du 8e Jour, le 24 juin 2012

7 min. Image : Antonie Bergmeier, montage : Adrien Siberchicot. © MAC VAL (2013).

Extraits de la captation des deux représentations de la visite chorégraphique Chair/Pigment proposée le 24 juin 2012 par la Compagnie du Huitième Jour.
De 2010 à 2012, la Compagnie du Huitième Jour a mené un projet collectif avec des patients et soignants du CATTP (Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel) de Vigneux-sur-Seine. L’aboutissement de ce projet a pris la forme d’une visite des expositions du MAC VAL sous la forme d’un commentaire décalé et subjectif.


Flotte ma brume, chorégraphie d’Anna Fayard, le 19 mai 2012

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, images : Walid Kocht, Elodie Weis
. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance chorégraphique Flotte ma brume d’Anna Fayard présentée le 19 mai 2012 à l’occasion de la Nuit des musées.
Programmée en lien avec l’exposition « IFP -Le Théâtron des nuages », « Flotte ma brume » investi l’espace de l’exposition et joue du rapport entre corps et installations.


Du geste et de la parole, performance de Dominique Pasqualini et Jacques Vannet, le 19 mai 2012

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis, images : Walid Kocht et Elodie Weis. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance Du geste à la parole, de Dominique Pasqualini et Jacques Vannet présentée le 19 mai 2012 dans le cadre de la Nuit des musées, autour de l’exposition « IFP-Le Théâtron des nuages ».
Co-fondateur de l’agence IFP, Dominique Pasqualini propose une performance musicale avec sa plate-forme de production et d’expérimentation « Motion Method Memory (MMM) ».


Nos images de Mathilde Monnier, Loïc Touzé et Tanguy Viel, le 29 janvier 2012

4 min. Réalisation et montage : Élodie Weis. Images : Walid Kocht. © MAC VAL (2012).

Vidéo de la performance chorégraphique Nos images, réalisée et interprétée par Mathilde Monnier, Loïc Touzé et Tanguy Viel, présentée au MAC VAL le 29 janvier 2012.
Par l’association de la parole du critique et du langage de la danse, Nos images explore l’imaginaire collectif du cinéma.


Under the Influence / Sous influence, cycle conçu par Jérôme Game (février-octobre 2011)

Bande-annonce, 5 min. Réalisation et montage : Cornelia Eichhorn (ENSAD). © MAC VAL (2012).

Présentation du cycle de performances/conférences Under the influence/Sous influence (février-octobre 2011), cycle en douze volets où des écrivains, sur l’invitation de Jérôme Game, interrogent, face aux œuvres, les rapports de contagions et de correspondances qui existent entre les pratiques artistiques.
Avec Jean-Michel Espitallier, Yann Ciret, David Zerbib, Christophe Kihm, Anne-James Chaton, Elie During, Charles Pennequin, Olivia Rosenthal, Tiphaine Samoyault, Liliane Giraudon, Robert Cantarella et Jérôme Game.


Répétition/Rétrospective de Dora Garcia, le 4 décembre 2011

2 min. Réalisation et montage : Élodie Weis, images : Walid Kocht, Élodie Weis
. © MAC VAL (2011).

Extraits de la performance Répétition/Rétrospective de Dora Garcia présentée le 4 décembre 2011 dans le cadre du colloque-événement « Du dire au faire », réflexion autour des formes renouvelées de la performance.
À travers Répétition/Rétrospective Dora Garcia interroge ses propres performances et invite à s’interroger sur ce qui les détermine comme telles.


D’après le spectacle ’’1973’’, de Massimo Furlan, le 4 décembre 2011

4 min. Réalisation et montage : Élodie Weis, images : Walid Kocht, Élodie Weis. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance de Massimo Furlan D’après le spectacle ’’1973’’ présentée à l’occasion du colloque-événement « Du dire au faire », réflexion autour des formes renouvelées de la performance.
A travers cette pièce inspirée de son spectacle 1973, reprise du Concours Eurovision de la chanson de 1973, Massimo Furlan questionne la culture populaire.


Passage à l’acte de Fanny de Chaille et Philippe Ramette, le 3 décembre 2011

2 min. 
Réalisation et montage : Elodie Weis
Images : Walid Kocht, Elodie Weis. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance Passage à l’acte de Fanny de Chaillé et Philippe Ramette présentée le 3 décembre 2011 dans le cadre du colloque-événement « Du dire au faire », réflexion autour des formes renouvelées de la performance.
Avec Passage à l’acte, Fanny de Chaillé, chorégraphe, et Philippe Ramette, artiste plasticien, associent leurs gestes artistiques respectifs pour explorer le corps, son mouvement contraint et son évolution dans l’espace muséal.


Pour une thèse vivante, chapitre I de Claudia Triozzi, le 3 décembre 2011

4 min. Réalisation et montage : Élodie Weis
, images : Walid Kocht, Élodie Weis
. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance Pour une thèse vivante proposée le 3 décembre 2011 par Claudia Triozzi à l’occasion du colloque-événement « Du dire au faire » autour des formes renouvelées de la performance.
Par le croisement de différents modes d’expression (chant, danse, art plastique) et par l’intervention d’artisans aux savoir-faire spécifiques, de chercheurs et d’universitaires, Claudia Triozzi pose la question « qu’est-ce qu’être en performance ? »


El como quieres, par la Cie Toujours après minuit, le 18 septembre 2011

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis
 images : Walid Kocht, Elodie Weis. © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance chorégraphique El como quieres de la Compagnie Toujours après minuit (Roser Montlló Guberna et Brigitte Seth), présentée à l’occasion des Journées du Patrimoine le 18 septembre 2011.
Créée en 1995, la performance instaure un jeu autour des multiples sens du verbe espagnol « querer » (« vouloir » ou « aimer » en français), recourant à diverses formes de langages : texte en plusieurs langues (catalan, castillan et français), chant, danse et rythmes inspirés des zapateados et claquettes.
Le spectacle a bénéficié du soutien de La Briqueterie, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.


FluXS.2, une chorégraphie de Jean Gaudin, le 20 mars 2011

3 min. Réalisation et montage : Elodie Weis (ENSAD). © MAC VAL (2011).

Vidéo de la performance chorégraphique FLuXS.2 de Jean Gaudin, présentée au MAC VAL le 20 mars 2011 dans le cadre de la 16e Biennale de danse du Val-de-Marne. Née de la collaboration entre Jean Gaudin et le plasticien Eric Duyckaerts, FluXS.1 mettait en scène la figure énigmatique de Rico. Avec FluXS.2, le chorégraphe multiplie les Ricos, personnages n’existant qu’en interaction avec leur environnement.
La performance est produite et réalisée par la Compagnie CJG, et interprétée par Bruno Dizien, Claudia Gradinger, Anna Rodriguez et Robert Seyfried.
Avec le soutien du Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.


L’Argument de la diagonale, une conférence/performance d’Erick Duyckaerts et Jean Gaudin, le 20 mars 2011

8 min. Réalisation et montage : Elodie Weis (ENSAD), images : Antonie Bergmeier, Léa Kohane (ENSAD) et Elodie Weis. © MAC VAL (2011).

Captation de la performance-conférence L’Argument de la diagonale d’Eric Duyckaerts et Jean Gaudin réalisée le 20 mars 2011 dans le cadre de l’exposition « Eric Duyckaerts : ‘idéo » (5 mars-5 juin 2011) et à l’occasion de la 16e Biennale de Danse du Val-de-Marne (28 février-2 avril 2011).


Ombres de brûlis - Un tableau éphémère de Christian Jaccard

26 min. Réalisation : Antonie Bergmeier et Sébastien Bretagne. © MAC VAL (2010-2012).

Le film retrace les étapes successives de l’exécution in situ du tableau éphémère de Christian Jaccard, Ombres de brûlis, réalisé in situ les 25, 26 et 27 mai 2010, dans le cadre du quatrième accrochage de la collection « Nevermore » (2010-2011).