MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Centres de loisirs, centres de quartier, MJC

Dans le cadre des activités hors temps scolaire, le MAC VAL propose aux enfants et aux adolescents en groupe des visites, des ateliers « chemins de faire », mais aussi des projections vidéos dont le fil thématique s’articule avec les expositions.

Les visites actives

Une visite active de la collection ou des expositions temporaires menée par un conférencier du musée.

–> Les mercredis et pendant les vacances scolaires.
Gratuit, sur réservation.
Durée : 1 h.
Renseignements et réservation :
reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Pour les maternelles !
- « Un livre, une oeuvre »
Les enfants découvrent une sélection d’œuvres de la collection à travers des livres d’artistes et des albums jeunesse. Les documentalistes choisissent des formats étonnants et des manières inédites de raconter une histoire. Le parcours se décline tout en surprise, du livre à l’oeuvre, en trois temps : la découverte des livres, la visite du musée et un temps de manipulation plastique où papiers, dessins et collages jouent les premiers rôles.

–> Les matins uniquement, 25 enfants maximum.
Gratuit, sur réservation.
Durée : 1 h 30.
Renseignements et réservation : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Les chemins de faire

Un après-midi d’atelier mené par un conférencier du musée pour découvrir par l’expérimentation la création contemporaine et ses pratiques !
–> À partir de 6 ans

Les mercredis et pendant les vacances scolaires.
15 enfants maximum par atelier, à partir de 6 ans.
Durée : 2 heures.
Sur réservation, 2 € par participant.

VOD (Video On Demand)

Une projection et une visite d’exposition, autour d’une thématique préalablement établie, sont menées par un conférencier qui accompagne la découverte des films et des œuvres.
Contactez-nous pour sélectionner un programme de films et de vidéos parmi ceux proposés, choisir une date et organiser votre venue.

À partir de 6 ans.
Les mercredis et pendant les vacances scolaires.
Gratuit, sur réservation.
Durée : 1 h.
Renseignements et réservation :
evenement@macval.fr ou 01 43 91 61 75

« Remake »
Les « remake » de films sont légion : certains les réalisent grâce à des moyens colossaux tandis que d’autres les bricolent à la maison, avec trois bouts de ficelle. Certains rejouent les scènes avec la plus grande fidélité quand d’autres font confiance à leur seule mémoire. Pour le meilleur ou pour le pire, petit tour en images avec ceux qui font, défont, refont...

C’est mon patrimoine !

Visites et ateliers en avril, juillet et août 2017 pour les enfants et jeunes de 6 à 17 ans sur le thème « Le monde entier est un théâtre ».

L’équipe des publics invente, en étroite collaboration avec des artistes invités, des parcours artistiques et culturels articulés autour des expositions et œuvres présentées pendant les vacances de printemps et d’été. Ces parcours de découverte mêlent pratique artistique et ouverture culturelle. Ils s’adressent à nos partenaires éducatifs, sociaux et culturels du département et d’Île-de-France. Ces actions touchent un public diversifié, concerné par les actions « Politiques de la ville » : centres de loisirs, centres de quartiers, maisons pour tous, centres socioculturels, MJC, foyers de personnes âgées...

- Vacances de printemps : semaine du 4 au 6 avril 2017

Pauline Brun
Chorégraphe et plasticienne
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection « L’Effet Vertigo » (jusqu’en avril 2017). Il est co-construit avec le service Jeunesse de la Ville de Vitry-sur-Seine et le responsable du centre de quartier Blaise-Pascal de Vitry-sur-Seine. Le public ciblé est un groupe de 12 à 15 pré-adolescents et adolescents.

- Vacances d’été : semaine du 11 au 13 juillet 2017

Anne-Lise Seusse
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection.
Il fait l’objet d’un travail préalable de repérage de l’espace urbain environnant du musée et s’inscrira dans le musée et hors les murs.
Photographe et vidéaste, Anne-Lise Seusse analyse, investit et décrit des portions d’espaces requalifiés par des activités humaines. Ses « sujets de reportage », comme elle les nomme, sont souvent des zones inhabitées, des « non-lieux » qui ont été investis par des usagers. Elle commence par identifier un paysage dans lequel un élément fait signe puis tente d’en appréhender les usages. Dans une dynamique anthropologique, elle s’intéresse aux récits des lieux qu’elle sélectionne et met en œuvre un important travail d’approche des individus qu’elle y rencontre.
Elle favorise l’échange et la collaboration avec ces derniers. Ses productions proposent une lecture poétique du territoire.

Le Plus Petit Cirque du Monde
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection. Le plus petit cirque du monde s’associe au MAC VAL pour penser un atelier autour de l’idée du risque, d’habiter un lieu, de transformer les usages corporels du musée.
Le plus petit cirque du monde est implanté depuis 23 ans dans le quartier prioritaire des Tertres-Cuverons à Bagneux. Fondé sous la forme d’une association à but non lucratif et issu des mouvements d’éducation populaire, le plus petit cirque du monde s’est donné pour vocation d’établir des liens étroits entre pratiques culturelles et artistiques et les réalités territoriales et humaines du quartier des Tertres-Cuverons.

Violaine Lochu
« Me, myself and I »
Le projet Me, myself and I est un espace de création et de réflexion autour de la notion de mise en scène et de représentation de soi. Lors des trois jours de workshop, les participants seront invitées à réfléchir aux différents rôles réels et imaginaires qu’ils traversent / expérimentent quotidiennement à travers leurs vies amicales, familiales, scolaires mais aussi les réseaux sociaux (Facebook, Twitter...), leurs activités sportives / de loisirs, ou encore leurs références culturelles (lectures, séries, films)...
Ces réflexions donneront lieu à un dispositif de jeu proche du cadavre exquis, créé par et à partir des participants eux-mêmes, qui combinera de manière aléatoire des personnages (le/la meilleur(e) ami(e), un anonyme, un personnage public, artiste, sportif...) avec des actions (chanter, rencontrer, impressionner...) et des lieux (hall d’entrée du MAC VAL, chambre, supermarché...). Ces actions – menées en solo, duo, trio, en chœur – seront réalisées de manière plus ou moins improvisée (puisqu’elles partent d’éléments connus) et pourront être filmées par les participants.
Une performance collective, mêlant projection de saynettes réalisées ultérieurement et actions live, créera un lien fictionnel entre ces éléments a priori disparates. Elle se déploiera dans différents espaces du MAC VAL (espace d’exposition, hall d’entrée, restaurant, jardin, bureaux...) pour donner à voir/réinventer l’institution sous un tout autre angle.
L’atelier est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés » au sein de laquelle est présentée une sélection de ses œuvres.

- Semaine du 18 au 21 juillet 2017

Françoise Tartinville (Compagnie ATMEN)
« Cadavres exquis »
Cet atelier de danse se construit comme un cadavre exquis : chaque jour, un groupe travaille à partir d’une œuvre du musée ou d’un objet en lien avec cette œuvre et en crée une chorégraphie qui lui est propre en fonction de son interprétation et de son ressenti. Puis il transmet un mouvement qui sera récupéré puis transformé par le groupe suivant, qui à son tour transmettra un nouveau mouvement au groupe suivant et ainsi de suite. Chacune de ces chorégraphies sera filmée. Ainsi chaque jour avec un groupe différent, une partition chorégraphique sera écrite, et à la fin des ateliers, les quatre partitions formeront un cadavre exquis sous forme de film. Françoise Tartinville s’intéresse particulièrement à une approche du mouvement basée sur la perception et la sensation, sur l’aller-retour intérieur/extérieur.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection et l’espace architectural du musée.

Paul Maheke
« Si nous est feint, qui suis-je ? »
Paul Maheke utilise la danse, la vidéo, l’installation et la sculpture comme moyens de « désamorcer les rapports de pouvoir qui façonnent les imaginaires occidentaux et reformuler les représentations qui en découlent ». En partant de sa pratique, les participants seront invités à explorer la notion d’identité par le biais de la vidéo, le son et la danse. Lors de l’atelier, il s’agira d’interroger ce que le mot « nous » signifie aujourd’hui, en parlant de métissage et d’histoire, d’hybridation et d’invention identitaire. L’idée sera de réfléchir à comment utiliser l’art pour repenser nos identités en regard des représentations et des clichés qui leur sont annexés. L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés »

- Semaine du 25 au 28 juillet 2017

Morgane Denzler
Les cartes s’imposent à nous dans la rue, sur les écrans, dans les esprits. C’est en grande partie à travers elles que nous percevons le monde. Parce que la cartographie est devenue un enjeu majeur, les artistes s’en sont emparés, questionnant les frontières, les codes, les territoires, les politiques, remettant en cause l’idée même de neutralité cartographique. Ils font et défont les cartes, jouent avec les formes, réinterprètent les codes, redistribuent les territoires. Loin d’exprimer des certitudes, ces cartes dessinent à leur façon notre modernité et dressent d’abord notre portrait collectif. C’est dans des allers-retours entre l’exposition et l’atelier que Morgane Denzler souhaite proposer aux enfants des pistes de réflexion et créer ensemble des propositions plastiques sur ce monde que nous arpentons. L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés » au sein de laquelle sera présentée une sélection de ses œuvres.

- Semaine du 29 aout au 1er septembre 2017

Yoan Sorin
« Exercices démarqués »
Bijoux, fripes, marques, styles et motifs… Les vêtements et accessoires en tous genres que l’on ajuste et dont on se pare, constituent notre allure et ce que l’on montre de soi aux autres.
Prenant comme point de départ une réflexion autour du corps et des postures, l’artiste Yoan Sorin aborde la notion d’identité à travers l’image de soi. Les participants sont amenés à réfléchir à la place de ces objets dans la construction de leur propre représentation. À partir de matériaux recyclés, ils conçoivent et composent leur autoportrait qu’ils ornementent d’accessoires hétéroclites.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés » du 21 avril au 4 septembre 2017.

Fayçal Baghriche
« Vexillologie »
La vexillologie est l’étude des drapeaux. L’atelier consiste à stimuler l’imagination du jeune public et à développer ses aptitudes manuelles en lui proposant des exercices pratiques de compositions géométriques.
Après la présentation du travail de l’artiste et la visite de l’exposition, nous inviterons les participants à réfléchir au sens qu’évoque l’agencement des formes et des couleurs et à partir de là inventer de nouveaux drapeaux. Des compostions seront réalisées par découpages et collages de films vinyliques adhésifs sur des supports. Le résultat du travail donnera lieu en fin de journée à une présentation du drapeau de chacun devant les autres participants.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés », dans laquelle des œuvres de l’artiste sont présentées.

Arnaud Rivière
Musicien autodidacte, né en 1974, réside et travaille à Paris
Arnaud Rivière pratique l’improvisation libre à tendance bruitiste en solo, en groupe et dans le cadre de rencontres, depuis la fin des années 1990. Il utilise principalement un dispositif électroacoustique rudimentaire construit autour d’un électrophone réparé, d’une table de mixage préparée et de quelques micros/capteurs : une électronique primitive où le geste est primordial.
Pour l’atelier qu’il propose au MAC VAL, il s’agit de questionner la nature même du son. En fabriquant un petit couple microphone/amplificateur, nous entendrons « en grand », ce qui est « tout petit ». En s’appropriant ces technologies d’électronique simple, nous nous rapprocherons au plus près du phénomène sonore en tant que tel, pour le rattacher tant à la musique qu’aux sciences physiques. Le tout devrait nous permettre de mieux comprendre ce qui se passe quand on entend… avec ou sans dispositif d’amplification.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection.


Avec le soutien de Transdev
Avec le soutien de Transdev

Les visites actives

Une visite active de la collection ou des expositions temporaires menée par un conférencier du musée.

–> Les mercredis et pendant les vacances scolaires.
Gratuit, sur réservation.
Durée : 1 h.
Renseignements et réservation :
reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Pour les maternelles !
- « Un livre, une oeuvre »
Les enfants découvrent une sélection d’œuvres de la collection à travers des livres d’artistes et des albums jeunesse. Les documentalistes choisissent des formats étonnants et des manières inédites de raconter une histoire. Le parcours se décline tout en surprise, du livre à l’oeuvre, en trois temps : la découverte des livres, la visite du musée et un temps de manipulation plastique où papiers, dessins et collages jouent les premiers rôles.

–> Les matins uniquement, 25 enfants maximum.
Gratuit, sur réservation.
Durée : 1 h 30.
Renseignements et réservation : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Les chemins de faire

Un après-midi d’atelier mené par un conférencier du musée pour découvrir par l’expérimentation la création contemporaine et ses pratiques !
–> À partir de 6 ans

Les mercredis et pendant les vacances scolaires.
15 enfants maximum par atelier, à partir de 6 ans.
Durée : 2 heures.
Sur réservation, 2 € par participant.

VOD (Video On Demand)

Une projection et une visite d’exposition, autour d’une thématique préalablement établie, sont menées par un conférencier qui accompagne la découverte des films et des œuvres.
Contactez-nous pour sélectionner un programme de films et de vidéos parmi ceux proposés, choisir une date et organiser votre venue.

À partir de 6 ans.
Les mercredis et pendant les vacances scolaires.
Gratuit, sur réservation.
Durée : 1 h.
Renseignements et réservation :
evenement@macval.fr ou 01 43 91 61 75

« Remake »
Les « remake » de films sont légion : certains les réalisent grâce à des moyens colossaux tandis que d’autres les bricolent à la maison, avec trois bouts de ficelle. Certains rejouent les scènes avec la plus grande fidélité quand d’autres font confiance à leur seule mémoire. Pour le meilleur ou pour le pire, petit tour en images avec ceux qui font, défont, refont...

C’est mon patrimoine !

Visites et ateliers en avril, juillet et août 2017 pour les enfants et jeunes de 6 à 17 ans sur le thème « Le monde entier est un théâtre ».

L’équipe des publics invente, en étroite collaboration avec des artistes invités, des parcours artistiques et culturels articulés autour des expositions et œuvres présentées pendant les vacances de printemps et d’été. Ces parcours de découverte mêlent pratique artistique et ouverture culturelle. Ils s’adressent à nos partenaires éducatifs, sociaux et culturels du département et d’Île-de-France. Ces actions touchent un public diversifié, concerné par les actions « Politiques de la ville » : centres de loisirs, centres de quartiers, maisons pour tous, centres socioculturels, MJC, foyers de personnes âgées...

- Vacances de printemps : semaine du 4 au 6 avril 2017

Pauline Brun
Chorégraphe et plasticienne
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection « L’Effet Vertigo » (jusqu’en avril 2017). Il est co-construit avec le service Jeunesse de la Ville de Vitry-sur-Seine et le responsable du centre de quartier Blaise-Pascal de Vitry-sur-Seine. Le public ciblé est un groupe de 12 à 15 pré-adolescents et adolescents.

- Vacances d’été : semaine du 11 au 13 juillet 2017

Anne-Lise Seusse
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection.
Il fait l’objet d’un travail préalable de repérage de l’espace urbain environnant du musée et s’inscrira dans le musée et hors les murs.
Photographe et vidéaste, Anne-Lise Seusse analyse, investit et décrit des portions d’espaces requalifiés par des activités humaines. Ses « sujets de reportage », comme elle les nomme, sont souvent des zones inhabitées, des « non-lieux » qui ont été investis par des usagers. Elle commence par identifier un paysage dans lequel un élément fait signe puis tente d’en appréhender les usages. Dans une dynamique anthropologique, elle s’intéresse aux récits des lieux qu’elle sélectionne et met en œuvre un important travail d’approche des individus qu’elle y rencontre.
Elle favorise l’échange et la collaboration avec ces derniers. Ses productions proposent une lecture poétique du territoire.

Le Plus Petit Cirque du Monde
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection. Le plus petit cirque du monde s’associe au MAC VAL pour penser un atelier autour de l’idée du risque, d’habiter un lieu, de transformer les usages corporels du musée.
Le plus petit cirque du monde est implanté depuis 23 ans dans le quartier prioritaire des Tertres-Cuverons à Bagneux. Fondé sous la forme d’une association à but non lucratif et issu des mouvements d’éducation populaire, le plus petit cirque du monde s’est donné pour vocation d’établir des liens étroits entre pratiques culturelles et artistiques et les réalités territoriales et humaines du quartier des Tertres-Cuverons.

Violaine Lochu
« Me, myself and I »
Le projet Me, myself and I est un espace de création et de réflexion autour de la notion de mise en scène et de représentation de soi. Lors des trois jours de workshop, les participants seront invitées à réfléchir aux différents rôles réels et imaginaires qu’ils traversent / expérimentent quotidiennement à travers leurs vies amicales, familiales, scolaires mais aussi les réseaux sociaux (Facebook, Twitter...), leurs activités sportives / de loisirs, ou encore leurs références culturelles (lectures, séries, films)...
Ces réflexions donneront lieu à un dispositif de jeu proche du cadavre exquis, créé par et à partir des participants eux-mêmes, qui combinera de manière aléatoire des personnages (le/la meilleur(e) ami(e), un anonyme, un personnage public, artiste, sportif...) avec des actions (chanter, rencontrer, impressionner...) et des lieux (hall d’entrée du MAC VAL, chambre, supermarché...). Ces actions – menées en solo, duo, trio, en chœur – seront réalisées de manière plus ou moins improvisée (puisqu’elles partent d’éléments connus) et pourront être filmées par les participants.
Une performance collective, mêlant projection de saynettes réalisées ultérieurement et actions live, créera un lien fictionnel entre ces éléments a priori disparates. Elle se déploiera dans différents espaces du MAC VAL (espace d’exposition, hall d’entrée, restaurant, jardin, bureaux...) pour donner à voir/réinventer l’institution sous un tout autre angle.
L’atelier est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés » au sein de laquelle est présentée une sélection de ses œuvres.

- Semaine du 18 au 21 juillet 2017

Françoise Tartinville (Compagnie ATMEN)
« Cadavres exquis »
Cet atelier de danse se construit comme un cadavre exquis : chaque jour, un groupe travaille à partir d’une œuvre du musée ou d’un objet en lien avec cette œuvre et en crée une chorégraphie qui lui est propre en fonction de son interprétation et de son ressenti. Puis il transmet un mouvement qui sera récupéré puis transformé par le groupe suivant, qui à son tour transmettra un nouveau mouvement au groupe suivant et ainsi de suite. Chacune de ces chorégraphies sera filmée. Ainsi chaque jour avec un groupe différent, une partition chorégraphique sera écrite, et à la fin des ateliers, les quatre partitions formeront un cadavre exquis sous forme de film. Françoise Tartinville s’intéresse particulièrement à une approche du mouvement basée sur la perception et la sensation, sur l’aller-retour intérieur/extérieur.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection et l’espace architectural du musée.

Paul Maheke
« Si nous est feint, qui suis-je ? »
Paul Maheke utilise la danse, la vidéo, l’installation et la sculpture comme moyens de « désamorcer les rapports de pouvoir qui façonnent les imaginaires occidentaux et reformuler les représentations qui en découlent ». En partant de sa pratique, les participants seront invités à explorer la notion d’identité par le biais de la vidéo, le son et la danse. Lors de l’atelier, il s’agira d’interroger ce que le mot « nous » signifie aujourd’hui, en parlant de métissage et d’histoire, d’hybridation et d’invention identitaire. L’idée sera de réfléchir à comment utiliser l’art pour repenser nos identités en regard des représentations et des clichés qui leur sont annexés. L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés »

- Semaine du 25 au 28 juillet 2017

Morgane Denzler
Les cartes s’imposent à nous dans la rue, sur les écrans, dans les esprits. C’est en grande partie à travers elles que nous percevons le monde. Parce que la cartographie est devenue un enjeu majeur, les artistes s’en sont emparés, questionnant les frontières, les codes, les territoires, les politiques, remettant en cause l’idée même de neutralité cartographique. Ils font et défont les cartes, jouent avec les formes, réinterprètent les codes, redistribuent les territoires. Loin d’exprimer des certitudes, ces cartes dessinent à leur façon notre modernité et dressent d’abord notre portrait collectif. C’est dans des allers-retours entre l’exposition et l’atelier que Morgane Denzler souhaite proposer aux enfants des pistes de réflexion et créer ensemble des propositions plastiques sur ce monde que nous arpentons. L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés » au sein de laquelle sera présentée une sélection de ses œuvres.

- Semaine du 29 aout au 1er septembre 2017

Yoan Sorin
« Exercices démarqués »
Bijoux, fripes, marques, styles et motifs… Les vêtements et accessoires en tous genres que l’on ajuste et dont on se pare, constituent notre allure et ce que l’on montre de soi aux autres.
Prenant comme point de départ une réflexion autour du corps et des postures, l’artiste Yoan Sorin aborde la notion d’identité à travers l’image de soi. Les participants sont amenés à réfléchir à la place de ces objets dans la construction de leur propre représentation. À partir de matériaux recyclés, ils conçoivent et composent leur autoportrait qu’ils ornementent d’accessoires hétéroclites.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés » du 21 avril au 4 septembre 2017.

Fayçal Baghriche
« Vexillologie »
La vexillologie est l’étude des drapeaux. L’atelier consiste à stimuler l’imagination du jeune public et à développer ses aptitudes manuelles en lui proposant des exercices pratiques de compositions géométriques.
Après la présentation du travail de l’artiste et la visite de l’exposition, nous inviterons les participants à réfléchir au sens qu’évoque l’agencement des formes et des couleurs et à partir de là inventer de nouveaux drapeaux. Des compostions seront réalisées par découpages et collages de films vinyliques adhésifs sur des supports. Le résultat du travail donnera lieu en fin de journée à une présentation du drapeau de chacun devant les autres participants.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition temporaire « Tous, des sang-mêlés », dans laquelle des œuvres de l’artiste sont présentées.

Arnaud Rivière
Musicien autodidacte, né en 1974, réside et travaille à Paris
Arnaud Rivière pratique l’improvisation libre à tendance bruitiste en solo, en groupe et dans le cadre de rencontres, depuis la fin des années 1990. Il utilise principalement un dispositif électroacoustique rudimentaire construit autour d’un électrophone réparé, d’une table de mixage préparée et de quelques micros/capteurs : une électronique primitive où le geste est primordial.
Pour l’atelier qu’il propose au MAC VAL, il s’agit de questionner la nature même du son. En fabriquant un petit couple microphone/amplificateur, nous entendrons « en grand », ce qui est « tout petit ». En s’appropriant ces technologies d’électronique simple, nous nous rapprocherons au plus près du phénomène sonore en tant que tel, pour le rattacher tant à la musique qu’aux sciences physiques. Le tout devrait nous permettre de mieux comprendre ce qui se passe quand on entend… avec ou sans dispositif d’amplification.
L’atelier proposé est en lien avec l’exposition des œuvres de la collection.


Avec le soutien de Transdev
Avec le soutien de Transdev

# Réservations et informations

Dans la mesure de vos possibilités, merci de privilégier les réservations par courriel : reservation@macval.fr

Les réservations sont ouvertes également par téléphone, auprès du secrétariat de l’équipe des publics au 01 43 91 64 23.
Le lundi et le jeudi de 9h à 12h30 ;
Les mardi, mercredi et vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 16h.

# « C’EST MON PATRIMOINE »

PDF - 3.1 Mo
Printemps – été 2017
Ateliers-parcours de découverte de l’art contemporain pour les enfants, les jeunes et les familles.

# Le programme des actions éducatives

PDF - 2.2 Mo
Retrouvez le programme des actions éducatives 2016/2017
Format PDF
 

Réservations et informations

Dans la mesure de vos possibilités, merci de privilégier les réservations par courriel : reservation@macval.fr

Les réservations sont ouvertes également par téléphone, auprès du secrétariat de l’équipe des publics au 01 43 91 64 23.
Le lundi et le jeudi de 9h à 12h30 ;
Les mardi, mercredi et vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 16h.

« C’EST MON PATRIMOINE »

PDF - 3.1 Mo
Printemps – été 2017
Ateliers-parcours de découverte de l’art contemporain pour les enfants, les jeunes et les familles.

Le programme des actions éducatives

PDF - 2.2 Mo
Retrouvez le programme des actions éducatives 2016/2017
Format PDF