MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Meiro Koizumi

« Le nouveau souffle juste après la tempête »
Exposition de Meiro Koizumi à partir du 14 avril 2018
Vernissage le 13 avril 2018
Commissariat Valérie Labayle assistée de Fati Konaté

Présentation

Meiro Koizumi est né en 1976 à Gumma (Japon), il vit et travaille à Yokohama (Japon).

Formé à l’International Christian University de Tokyo (1996-1999), au Chelsea College of Art and Design de Londres (1999-2002) et à la Rijksakademie van beeldende kunsten d’Amsterdam, Meiro Koizumi questionne son identité japonaise avec le recul que lui ont donné ces années passées à l’étranger. À travers ses photographies, vidéos, performances ou collages, l’artiste explore les tabous de la société japonaise et les traumas enfouis de l’histoire du pays. Il s’intéresse en particulier aux guerriers traditionnels ou modernes comme le samouraï, le kamikaze, caractère sacré encore attaché à la personnalité de l’empereur. Il sonde également les non-dits de la seconde guerre mondiale et de la colonisation japonaise.
Meiro Koizumi s’interroge aujourd’hui sur les motivations et les représentations des 16-20 ans qui souhaitent s’engager dans l’armée, l’impact du conditionnement social et de la propagande médiatique.
Pour sa résidence au MAC VAL de janvier à avril 2018, son travail s’inscrit sur le territoire où il mène des rencontres avec les jeunes habitants, associés à la création de son exposition présentée au musée à partir du 14 avril 2018.

Le Tandem Paris-Tokyo est mis en œuvre par la Ville de Paris, la Ville de Tokyo et l’Institut français, en partenariat avec l’ambassade de France au Japon.

Dimanche 4 mars, 15h

Rencontre avec Meiro Koizumi autour de sa pratique et plus particulièrement de sa résidence au MAC VAL.

Présentation

Meiro Koizumi est né en 1976 à Gumma (Japon), il vit et travaille à Yokohama (Japon).

Formé à l’International Christian University de Tokyo (1996-1999), au Chelsea College of Art and Design de Londres (1999-2002) et à la Rijksakademie van beeldende kunsten d’Amsterdam, Meiro Koizumi questionne son identité japonaise avec le recul que lui ont donné ces années passées à l’étranger. À travers ses photographies, vidéos, performances ou collages, l’artiste explore les tabous de la société japonaise et les traumas enfouis de l’histoire du pays. Il s’intéresse en particulier aux guerriers traditionnels ou modernes comme le samouraï, le kamikaze, caractère sacré encore attaché à la personnalité de l’empereur. Il sonde également les non-dits de la seconde guerre mondiale et de la colonisation japonaise.
Meiro Koizumi s’interroge aujourd’hui sur les motivations et les représentations des 16-20 ans qui souhaitent s’engager dans l’armée, l’impact du conditionnement social et de la propagande médiatique.
Pour sa résidence au MAC VAL de janvier à avril 2018, son travail s’inscrit sur le territoire où il mène des rencontres avec les jeunes habitants, associés à la création de son exposition présentée au musée à partir du 14 avril 2018.

Le Tandem Paris-Tokyo est mis en œuvre par la Ville de Paris, la Ville de Tokyo et l’Institut français, en partenariat avec l’ambassade de France au Japon.

Dimanche 4 mars, 15h

Rencontre avec Meiro Koizumi autour de sa pratique et plus particulièrement de sa résidence au MAC VAL.

#

Meiro Koizumi
Double Projection#1 (Where the Silence Fails), 2013
Installation vidéo

 

Meiro Koizumi
Double Projection#1 (Where the Silence Fails), 2013
Installation vidéo