MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

« Les humeurs »

Exposition de Juliana Góngora à partir du 21 octobre 2017
Vernissage vendredi 20 octobre 2017, 18h30

Dans le cadre de l’Année France-Colombie et de son programme de résidences, le MAC VAL invite Juliana Góngora (née à Bogota en 1988 où elle vit et travaille) pour une résidence de production de mai à juillet 2017, pendant laquelle elle tisse des liens entre son histoire personnelle en Colombie, sa place de femme dans la société et de nouvelle arrivante sur le territoire.
Juliana Góngora est née en 1988 à Bogota où elle vit et travaille. Dans ses sculptures, vidéos ou installations, elle explore les fonctionnalités de la matière en utilisant souvent la terre, les pierres ou les briques et réalise des œuvres poétiques sur le processus de construction qui évoquent subtilement la fragilité de la transformation et de l’équilibre.

Pour son exposition au MAC VAL, Juliana Góngora utilise le sel et la terre comme matériaux principaux. Le sel, ressource associée à des rituels de purification en Colombie est surtout ici employé comme une substance qui « conserve » et par extension « prend soin de ».
Des mouchoirs en tissu remplis de sel et d’eau, noués et suspendus au plafond, laissent s’échapper des stalactites, des larmes qui coulent sur un sol de terre. Elle transforme également le lit pliant de son père, qui devient un filtre pour le sel et l’eau qu’elle y dépose. Les œuvres de Juliana Góngora résonnent ainsi avec son histoire familiale. Elle s’intéresse à l’action des matériaux : par expansion, le sel agit sur les tissus, cristallise et rigidifie les matières. Avec cette installation, Juliana Góngora construit une métaphore du cycle de la vie.


Dans le cadre de l’Année France-Colombie et de son programme de résidences, le MAC VAL invite Juliana Góngora (née à Bogota en 1988 où elle vit et travaille) pour une résidence de production de mai à juillet 2017, pendant laquelle elle tisse des liens entre son histoire personnelle en Colombie, sa place de femme dans la société et de nouvelle arrivante sur le territoire.
Juliana Góngora est née en 1988 à Bogota où elle vit et travaille. Dans ses sculptures, vidéos ou installations, elle explore les fonctionnalités de la matière en utilisant souvent la terre, les pierres ou les briques et réalise des œuvres poétiques sur le processus de construction qui évoquent subtilement la fragilité de la transformation et de l’équilibre.

Pour son exposition au MAC VAL, Juliana Góngora utilise le sel et la terre comme matériaux principaux. Le sel, ressource associée à des rituels de purification en Colombie est surtout ici employé comme une substance qui « conserve » et par extension « prend soin de ».
Des mouchoirs en tissu remplis de sel et d’eau, noués et suspendus au plafond, laissent s’échapper des stalactites, des larmes qui coulent sur un sol de terre. Elle transforme également le lit pliant de son père, qui devient un filtre pour le sel et l’eau qu’elle y dépose. Les œuvres de Juliana Góngora résonnent ainsi avec son histoire familiale. Elle s’intéresse à l’action des matériaux : par expansion, le sel agit sur les tissus, cristallise et rigidifie les matières. Avec cette installation, Juliana Góngora construit une métaphore du cycle de la vie.


# Communiqué de presse

PDF - 983.9 ko
Téléchargez au format PDF
 

Communiqué de presse

PDF - 983.9 ko
Téléchargez au format PDF