MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Kyungwoo Chun, « The Most Beautiful Weight »

Exposition de Kyungwoo Chun, du 16 avril 2016 au 9 avril 2017.

Dans le cadre de son programme de résidences et de l’Année France-Corée 2015-2016, le MAC VAL poursuit son exploration de la scène artistique
contemporaine avec Kyungwoo Chun.
Accueilli en résidence en novembre 2015, puis janvier et février 2016, l’artiste propose dans cette exposition la restitution de deux projets menés sur le territoire du Val-de-Marne en lien avec sa population.

Pour The Weight, Kyungwoo Chun est allé à la rencontre de la classe allophone du lycée Romain Rolland à Ivry-sur-Seine, qui regroupe des élèves nouvellement arrivés en France ne parlant pas ou peu le français.
D’origines très diverses, ils suivent ensemble un enseignement intensif en français pendant un an, avant d’intégrer un cursus classique.
L’artiste invite ses modèles à former des équipes pour se porter les uns les
autres. Ce qui l’intéresse dans le portrait est la charge émotionnelle d’une pause tenue dans le temps.
L’action même de se porter sur le dos, de s’apporter du soutien dans un sens physique et psychologique, crée des relations d’entraide entre les êtres. Il joue avec les normes traditionnelles de la photographie en réalisant des portraits poétiquement floutés par des temps d’exposition prolongés. La douceur des images reflète l’intensité émotionnelle ressentie par les élèves dans ces situations de partages. Le langage corporel se substitue ici à la parole et donne à voir le fragile équilibre de plusieurs corps en interaction, supprimant les barrières culturelles et linguistiques. Car c’est bien la relation que chaque adolescent entretient avec son corps, en fonction de sa culture et de son âge que Kyungwoo Chun interroge.

Most Beautiful, le second projet de cette résidence, met en avant des travailleurs invisibles mais indispensables à tous, œuvrant pour la propreté de la voirie communale. Après plusieurs rencontres avec des agents de propreté, Kyungwoo Chun leur a proposé de réaliser une performance inédite : dessiner les yeux fermés la personne qui leur manque le plus sur leur temps de travail. Le résultat présente un montage de chaque dessin associé à la photographie d’une main revêtue d’un gant. La main devient à la fois celle qui manie l’outil de travail et celle qui permet de révéler l’esprit libre et poétique de chacun à travers cette commande artistique. Les témoignages photographiques de ces deux projets collaboratifs, présentés en parallèle, reflètent une expérience personnelle de chaque participant mais également la mise en lumière des relations humaines, que Kyungwoo Chun n’a de cesse d’explorer dans son travail.

L’artiste a vécu dix-neuf ans en Allemagne et s’est retrouvé dans une situation similaire lors de son arrivée puisqu’il ne parlait pas la langue. Il s’agit pour lui d’un contexte de grande créativité induite par la volonté et les difficultés de communiquer.
Ce travail permet non seulement aux adolescents de participer à ce temps de création artistique et de découvrir le MAC VAL à proximité de leur établissement, mais aussi à Kyungwoo Chun de proposer une réflexion sur la construction de l’adolescence, moment d’apprentissage et de maîtrise de ses réactions émotionnelles qu’il ré-expérimente lui-même.

"The Most Beautiful Weight", entretien avec Kyungwoo Chun (15/02/2016) from MACVAL Productions on Vimeo.

Eléments biographiques

Kyungwoo Chun est né en 1969 à Séoul,
il vit et travaille à Séoul.
Après une formation en photographie au
College of Arts de l’Université de Chung-
Ang et à l’Université de Wuppertal,
Kyungwoo Chun développe des projets
photographiques ou vidéographiques, ou
encore des installations et des
performances avec le public. À travers
l’utilisation de ces différents mediums
comme moyens de communication
avec le public, l’artiste explore tant les
émotions que la condition de l’être
humain. Les émotions passent par le
geste, son exploration dans le temps :
les Coréens se saluent en se courbant
en avant, sans jamais se toucher, les
Occidentaux se saluent par une poignée
de main, geste quotidien qui régit les
liens sociaux mais auquel nous prêtons
relativement peu d’attention.

Pourtant, une poignée de main qui dure
20 minutes (Greetings, 2009, Bremer
Kunsthalle), induit une proximité, une
intensité inhabituelles.
À travers ses photographies et
performances, Kyungwoo Chun
questionne la relation au pouvoir
monarchique au Danemark (Being a
queen
, 2007, Danish Art Council,
Copenhague), le lien entretenu à son
nom et ses origines en Chine (Thousand
thousands
, 2008) ou les émotions qui
traversent les individus par des postures
d’enlacement à Séoul, Barcelone et
Lisbonne (Versus, 2007).
Le travail de Kyungwoo Chun a été
montré dans de nombreuses expositions
personnelles et collectives en Corée et en
Allemagne, mais aussi dans d’autres
pays asiatiques et européens et aux
États-Unis.

Visite de l’exposition en présence de l’artiste samedi 16 avril à 16h.


Dans le cadre de son programme de résidences et de l’Année France-Corée 2015-2016, le MAC VAL poursuit son exploration de la scène artistique
contemporaine avec Kyungwoo Chun.
Accueilli en résidence en novembre 2015, puis janvier et février 2016, l’artiste propose dans cette exposition la restitution de deux projets menés sur le territoire du Val-de-Marne en lien avec sa population.

Pour The Weight, Kyungwoo Chun est allé à la rencontre de la classe allophone du lycée Romain Rolland à Ivry-sur-Seine, qui regroupe des élèves nouvellement arrivés en France ne parlant pas ou peu le français.
D’origines très diverses, ils suivent ensemble un enseignement intensif en français pendant un an, avant d’intégrer un cursus classique.
L’artiste invite ses modèles à former des équipes pour se porter les uns les
autres. Ce qui l’intéresse dans le portrait est la charge émotionnelle d’une pause tenue dans le temps.
L’action même de se porter sur le dos, de s’apporter du soutien dans un sens physique et psychologique, crée des relations d’entraide entre les êtres. Il joue avec les normes traditionnelles de la photographie en réalisant des portraits poétiquement floutés par des temps d’exposition prolongés. La douceur des images reflète l’intensité émotionnelle ressentie par les élèves dans ces situations de partages. Le langage corporel se substitue ici à la parole et donne à voir le fragile équilibre de plusieurs corps en interaction, supprimant les barrières culturelles et linguistiques. Car c’est bien la relation que chaque adolescent entretient avec son corps, en fonction de sa culture et de son âge que Kyungwoo Chun interroge.

Most Beautiful, le second projet de cette résidence, met en avant des travailleurs invisibles mais indispensables à tous, œuvrant pour la propreté de la voirie communale. Après plusieurs rencontres avec des agents de propreté, Kyungwoo Chun leur a proposé de réaliser une performance inédite : dessiner les yeux fermés la personne qui leur manque le plus sur leur temps de travail. Le résultat présente un montage de chaque dessin associé à la photographie d’une main revêtue d’un gant. La main devient à la fois celle qui manie l’outil de travail et celle qui permet de révéler l’esprit libre et poétique de chacun à travers cette commande artistique. Les témoignages photographiques de ces deux projets collaboratifs, présentés en parallèle, reflètent une expérience personnelle de chaque participant mais également la mise en lumière des relations humaines, que Kyungwoo Chun n’a de cesse d’explorer dans son travail.

L’artiste a vécu dix-neuf ans en Allemagne et s’est retrouvé dans une situation similaire lors de son arrivée puisqu’il ne parlait pas la langue. Il s’agit pour lui d’un contexte de grande créativité induite par la volonté et les difficultés de communiquer.
Ce travail permet non seulement aux adolescents de participer à ce temps de création artistique et de découvrir le MAC VAL à proximité de leur établissement, mais aussi à Kyungwoo Chun de proposer une réflexion sur la construction de l’adolescence, moment d’apprentissage et de maîtrise de ses réactions émotionnelles qu’il ré-expérimente lui-même.

"The Most Beautiful Weight", entretien avec Kyungwoo Chun (15/02/2016) from MACVAL Productions on Vimeo.

Eléments biographiques

Kyungwoo Chun est né en 1969 à Séoul,
il vit et travaille à Séoul.
Après une formation en photographie au
College of Arts de l’Université de Chung-
Ang et à l’Université de Wuppertal,
Kyungwoo Chun développe des projets
photographiques ou vidéographiques, ou
encore des installations et des
performances avec le public. À travers
l’utilisation de ces différents mediums
comme moyens de communication
avec le public, l’artiste explore tant les
émotions que la condition de l’être
humain. Les émotions passent par le
geste, son exploration dans le temps :
les Coréens se saluent en se courbant
en avant, sans jamais se toucher, les
Occidentaux se saluent par une poignée
de main, geste quotidien qui régit les
liens sociaux mais auquel nous prêtons
relativement peu d’attention.

Pourtant, une poignée de main qui dure
20 minutes (Greetings, 2009, Bremer
Kunsthalle), induit une proximité, une
intensité inhabituelles.
À travers ses photographies et
performances, Kyungwoo Chun
questionne la relation au pouvoir
monarchique au Danemark (Being a
queen
, 2007, Danish Art Council,
Copenhague), le lien entretenu à son
nom et ses origines en Chine (Thousand
thousands
, 2008) ou les émotions qui
traversent les individus par des postures
d’enlacement à Séoul, Barcelone et
Lisbonne (Versus, 2007).
Le travail de Kyungwoo Chun a été
montré dans de nombreuses expositions
personnelles et collectives en Corée et en
Allemagne, mais aussi dans d’autres
pays asiatiques et européens et aux
États-Unis.

Visite de l’exposition en présence de l’artiste samedi 16 avril à 16h.


#

Most Beautiful
2016,
Performance et installation

# Communiqué de presse

PDF - 3.1 Mo
Téléchargez le document au format PDF
 

Most Beautiful
2016,
Performance et installation

Communiqué de presse

PDF - 3.1 Mo
Téléchargez le document au format PDF