MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Présentation

En résonance avec le nouvel accrochage des oeuvres de la collection,
qui s’articule autour de la présence humaine, de la figure et de l’être au monde, « Homo economicus », deuxième volet du cycle d’exposition « Zones de productivités concertées », propose d’interroger autrement la question de l’activité, de la production et de l’échange.

Si l’histoire des relations entre art et économie est déjà bien entamée
et balisée par de nombreuses expositions, ce projet a pour originalité de réunir des univers artistiques qui soulèvent des interrogations d’ordre économique : l’image, l’échange, la narration, l’appropriation, le stock, le temps, l’activité, la fonction…

Les six artistes invités à participer à ce deuxième volet infiltrent cette
zone d’échange. L’exposition, lieu de productivité concertée, devient peu à peu le terrain des expérimentations de l’Homo economicus. De nouvelles relations symboliques s’établissent progressivement dans une jungle où les liens « naturels » des êtres humains aux choses évoluent fortement. Le choc des images et des objets bouscule pas à pas notre mode culturel de consommation.

En résonance avec le nouvel accrochage des oeuvres de la collection,
qui s’articule autour de la présence humaine, de la figure et de l’être au monde, « Homo economicus », deuxième volet du cycle d’exposition « Zones de productivités concertées », propose d’interroger autrement la question de l’activité, de la production et de l’échange.

Si l’histoire des relations entre art et économie est déjà bien entamée
et balisée par de nombreuses expositions, ce projet a pour originalité de réunir des univers artistiques qui soulèvent des interrogations d’ordre économique : l’image, l’échange, la narration, l’appropriation, le stock, le temps, l’activité, la fonction…

Les six artistes invités à participer à ce deuxième volet infiltrent cette
zone d’échange. L’exposition, lieu de productivité concertée, devient peu à peu le terrain des expérimentations de l’Homo economicus. De nouvelles relations symboliques s’établissent progressivement dans une jungle où les liens « naturels » des êtres humains aux choses évoluent fortement. Le choc des images et des objets bouscule pas à pas notre mode culturel de consommation.

#

PDF - 2 Mo
 

PDF - 2 Mo