MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Présentation

En résonance avec le second accrochage des œuvres de la collection, qui s’articulera autour de la présence humaine, de la figure, de l’être au monde, les trois volets de « ZONES DE PRODUCTIVITES CONCERTEES » se tourneront vers la question de l’activité, signe de l’humanité.

Si l’histoire des relations entre art et économie est déjà bien entamée et balisée par de nombreuses et importantes expositions, ce projet va permettre de réunir des univers artistiques qui, mettent en œuvre des questionnements économiques : le travail, l’échange, la production, le stock, l’activité, la fonction, les flux, l’atelier… Ce cycle d’expositions imagine une articulation spécifique entre expositions monographiques et approche thématique. Si les expositions de chaque artiste sont autonomes, elles sont néanmoins englobées dans un spectre d’analyse unique, interrogeant ainsi, au delà de la coloration retenue, la notion même de programmation.

Chaque chapitre de cette histoire, proposera des rencontres, des collisions, entre des univers artistiques hétérogènes. L’espace dévolu aux expositions temporaires sera architecturé de telle sorte que se créent des blocs d’intensités, des zones de circulations, d’échanges, d’autonomie, d’activité.

En résonance avec le second accrochage des œuvres de la collection, qui s’articulera autour de la présence humaine, de la figure, de l’être au monde, les trois volets de « ZONES DE PRODUCTIVITES CONCERTEES » se tourneront vers la question de l’activité, signe de l’humanité.

Si l’histoire des relations entre art et économie est déjà bien entamée et balisée par de nombreuses et importantes expositions, ce projet va permettre de réunir des univers artistiques qui, mettent en œuvre des questionnements économiques : le travail, l’échange, la production, le stock, l’activité, la fonction, les flux, l’atelier… Ce cycle d’expositions imagine une articulation spécifique entre expositions monographiques et approche thématique. Si les expositions de chaque artiste sont autonomes, elles sont néanmoins englobées dans un spectre d’analyse unique, interrogeant ainsi, au delà de la coloration retenue, la notion même de programmation.

Chaque chapitre de cette histoire, proposera des rencontres, des collisions, entre des univers artistiques hétérogènes. L’espace dévolu aux expositions temporaires sera architecturé de telle sorte que se créent des blocs d’intensités, des zones de circulations, d’échanges, d’autonomie, d’activité.

#

PDF - 1.8 Mo
 
PDF - 1.8 Mo