Rétrospective
10 octobre 2008 – 25 janvier 2009

Eléments biographiques

Un parcours chronologique pour se repérer dans un univers
artistique protéiforme où apparaissent deux constantes :
une pratique de la performance et un recours à la fiction, à
toutes les fictions (littéraires, aventurières, médiatiques et
télévisuelles).

Expositions personnelles

Née en 1960 à Paris .
Vit et travaille à Baron (Oise)

2008
Nathalie Talec, MAC/VAL, Vitry-sur-Seine

2006
Solo intégral, my way, Frac Franche-Comté, Le Granit, Belfort
Haute fidélité, parcours sentimental et musical, 13 janvier, musée du Louvre, Paris

2004
Play Back, le casting, soirée, CCC (Centre de création contemporaine), Tours

2003
Galerie Les Filles du Calvaire, Bruxelles
“Bande-annonce”, soirée de préfiguration de la sitcom musicale Play Back, CCC, Tours

1999
L’air de rien, Galerie Corinne Caminade, Paris

1998
Chez Jean-Louis Magnan, Paris

1995
Galerie du Commerce,Lauret

1991
Galerie Laage Salomon, Paris

1990
A.A.A., Association Art Action, Recologne-les-Ray
Galerie Jean-François Dumont, Bordeaux

1989
Galerie Dezeuze, Montpellier
Galerie de la Villa, Villa Arson, Nice

1986
Galerie Circé, Nîmes

1981
Galerie Augenladen, Mannheim (Allemagne)

Expositions collectives

2007
Le vif et le furtif, musée d’Art et d’Histoire, Saint-Denis
Le temps d’une chanson, face A, Captures, Espace d’art contemporain, Royan

2006
Notre histoire, Palais de Tokyo, Paris
La force de l’art, Grand Palais, Paris
Les invités s’installent au château…, Château de Saint-Ouen

2005
Enfance-adolescence, CDDP
(Centre départemental de documentation pédagogique) de Seine-et-Marne, Melun
Collection du Frac Île-de-France, IUFM, Paris
Popisme, épisode 4, Galerie des beaux-arts, Tours
Jour de Loire, Candes-Saint-Martin
Contrées, Frac Poitou-Charentes, Angoulême

2004
Occupations #1 Intérieur hall, MAC/VAL, Vitry-sur-Seine

2003
Compilation, Maison populaire, Montreuil
Popisme, Villa du Parc, Annemasse
Des voisinages, Le Plateau/Frac Île-de- France, Paris

2002
FIAC, galerie Les Filles du Calvaire, Paris
La culture pour vivre, Centre Pompidou, Paris
In/ex-hibition, galerie Les Filles du Calvaire, Paris
My Way, Credac, Ivry-sur-Seine
Living Together, Maison populaire, Montreuil
La vie au fond se rit du vrai, ollection du Frac Aquitaine, CAPC-musée d’Art contemporain, Bordeaux
Objets de réflexion (in vidéothèque mobile de Fabrice Gygi), Le Plateau/Frac Île-de-France, Paris
Oranges givrées et barbe à papa à volonté, galerie Les Filles du Calvaire, Paris 2001
Face B, Les soirées Cafés-Vidéo, La Garsouille, Caen
Vis-à-vis, Scène nationale, Nancy
Remember camembert, Frac Poitou-Charentes, Angoulême
Voisins, voisines, Glassbox, Paris
Masques, Les Rencontres internationales de la photographie, Arles
Prétext, programmation vidéo et mix musical, Nouveau Casino, Paris

2000
Conserve, université Bordeaux-III, Bordeaux
Action Replay (1), programmation vidéo, Scène nationale, Saint-Denis
Action Replay (2), programmation vidéo, L’Échangeur, Aubervilliers
Les non-anniversaires d’Alice, programmation vidéo, Le Batofar, Paris

1999
Essence d’art, collection du Frac Alsace, Schiltigheim
Galeria Mesta Bratislavy, Bratislava (Slovaquie)
La nuit de la mutation, Agence By the Way, Paris

1998
Transit, 60 artistes nés après 60, École nationale supérieure des beaux-arts, Paris

1997
Chambres d’échos, La Ferme du buisson, Marne-la-Vallée
Sous le manteau, galerie Thaddaeus Ropac, Paris
Les dix jours d’art contemporain, Frac Poitou-Charentes, Angoulême
5 ans d’acquisitions 1991-1995, Frac Alsace, Sélestat

1996
Variations, op. 96, collection du Frac Poitou- Charentes, Rouillé
Les visiteurs du soir, acquisitions du Frac Franche- Comté, Salins-les-Bains
L’art qui ne rate personne, acquisitions du Frac Franche-Comté, Besançon
La tête dans les étoiles, collection du Frac Rhône-Alpes, Oyonnax

1995
Dessine-moi une montagne, Galerie de l’École des beaux-arts, Quimper
Collection fin XXe , Confort Moderne, Poitiers
Murs du son, Villa Arson, Nice
FIAC, Galerie Jean-François Dumont, Paris
Hygrométries, Les Bains Douches, Chauvigny
Constructions, galerie Laage Salomon, Paris

1994
Galerie Jean-François Dumont chez Air de Paris, Paris
Galerie Jean-François Dumont, Bordeaux

Performances

2008.
Mandres-les-Roses. Collège Simone Weil.
Première commande publique : Les bois de l’incertitude.

2002.
La Galerie Noisy-le sec. Performance
avec la figure du cerf : Doing (something/ nothing).
« Nous savons que les principales
cordes de son arc sont l’amour de la
glace et du froid, l’expérimentation et
l’identification au cerf. Ce mariage insolite
qui la fait pleurer devant Courbet,[ voir
la performance Solo intégral, la la li,
réalisée au musée des Beaux-Arts de
Besançon, 13 décembre 2006] partir en
expédition dans le Grand Nord ou dérouler
sans fin son anneau de Möbius dans
les lieux les plus improbables, donne
naissance à une oeuvre protéiforme,
hybride, libre, émouvante. (…) On se
masque toujours pour dire la vérité. »
Marie-Laure Bernadac, Haute fidélité,
Nathalie Talec, catalogue de l’exposition
« Nathalie Talec  », Mac/val 10 octobre
2008 - 25 janvier 2009, 2008.

1999.
Première chanson de Nathalie Talec.
« La chanson pour Nathalie Talec, en tant
que forme préexistante, culturellement
codée, induit un mode particulier de
communication à l’autre. Et lui permet
de poursuivre son expérimentation du
monde à partir des états élémentaires. »
Frank Lamy, Entretien avec Nathalie
Talec
, catalogue de l’exposition Popisme,
Venissieux, 2004.

1989.
Série Les météores. Installation Exhalaison.
« J’ai abandonné cette réflexion sur l’état du froid et je me suis intéressée aux météores. J’appelle météores tout ce qui ce passe dans les milieux élevés de l’air (pluie, neige, grêle...). La plupart des éléments présents dans mes travaux depuis deux ou trois ans sont associés à l’eau. J’utilise l’eau pour ce qu’elle suggère de perfection élémentaire de la matière. »
Nathalie Talec. Entretien avec Didier Arnaudet, NEW ART International, n°8, 7 septembre 1990, p.38-39.

1987.
Groenland. Fait un séjour pour le projet
Travailler sous influence.
« Je me suis confrontée au réel et le réel
m’a glacée ». Nathalie Talec.
Le diptyque photographique Les Notes
Groenlandaises
est l’unique œuvre
produite pendant le séjour.

1984.
Paris. Exposition collective À Pierre
et Marie, une exposition en travaux
,
épisodes 8 et 9.
Elle y montre La conférence sur le froid
(juin) et Une voix au Nord (septembre).

1983.
Cologne. Première performance : Cinq
minutes sur la route du Pôle.
« J’ai commencé par un travail
ethnographique sur le pôle nord où je
faisais référence à un lieu géographique,
à des individus et donc à des gestes, des
attitudes et des expressions spécifiques.
Puis, je suis passée à un travail de nature
beaucoup plus scientifique sur l’état de
froid où je fabriquais des objets évoquant,
insinuant le froid. »
Nathalie Talec, Entretien avec Didier
Arnaudet, NEW ART International, n°8, 7
septembre 1990, p.38-39.

 

JPEG - 556 ko
JPEG - 62.9 ko
JPEG - 63.7 ko
JPEG - 179.8 ko
JPEG - 300 ko