Détour Episode 1
18 novembre 2005 – 26 mars 2006

Mot du commissaire de l’exposition

Pour cette exposition inaugurale en deux temps, carte blanche est donnée à deux artistes majeurs de la scène artistique française et internationale.
Ces deux artistes aux parcours singuliers investiront, chacun à sa manière, l’espace dévolu aux expositions temporaires.

Au-delà des liens formels et chromatiques, l’oeuvre de ces deux artistes est traversé et structuré par une énergie poétique similaire.
Leurs oeuvres, expériences sensibles du monde, s’ancrent dans des questionnements très autobiographiques et prennent forme de manières radicalement différentes.

La peinture de Jacques Monory se déploie dans le temps selon un principe sériel, non linéaire de reprises et de revisitations permanentes, de remise en jeu.

La construction de l’image (du tableau au paysage mental) est une de leurs préoccupations centrales, suivant des logiques distinctes et singulières de fragmentation et de liberté face aux codes dominants. Le temps qui passe, la mort, l’effacement, la mémoire, mais aussi l’être au monde…sont autant de thématiques récurrentes de ces univers, graves et légers en même temps. L’exploration subjective du réel est un ressort majeur de leurs oeuvres.

Jacques Monory met en place des climats narratifs, des amorces d’histoires, laissant une très large part aux interprétations et aux appropriations des visiteurs.

Pour cette exposition intitulée Détour, Jacques Monory a imaginé un parcours dans son univers pictural au travers d’une cinquantaine de toiles de 1965 à 2002. Un parcours non chronologique qui entraînera le visiteur dans un univers englobant, coloré et spiralé.
Dans un second temps, Claude Lévêque proposera une installation in situ inédite.

Frank Lamy

 

PDF - 5.2 Mo
Petit Journal
Télécharger la version PDF