Exposition collective
Du 25 juin au 18 septembre 2011
  007/015  

Citroën, moi j’aime

D’abord photographe, Raymond Hains a exploré des pratiques variées : décollage d’affiches, objets, installation, jeux de mots… Dès les années 1960, il a fait de la marque commerciale un sujet artistique, exposant des pochettes d’allumettes géantes au nom des régies SEITA et SAFFA. Ici, c’est une forme immédiatement identifiée comme la marque d’automobiles Citroën qui s’impose d’abord. Mais c’est ensuite une composition de lignes et de teintes, épurée, presque abstraite. Raymond Hains propose à la fois une œuvre minimaliste, une représentation d’un élément omniprésent du décor de notre vie – l’auto et évoque avec humour la dimension publicitaire et commerciale de la société.

 

Raymond Hains

Citroën, moi j’aime, 1996
Photographie couleur contrecollée sur aluminium anodisé, 54 x 80 cm, 1/1
© Adagp, Paris 2011.