Exposition monographique
A partir du 20 octobre 2012 jusqu'au 20 janvier 2013

Présentation

« Prototypes d’Objets en Fonctionnement (POF) »,
Exposition de Fabrice Hyber, à partir du 20 octobre 2012
Vernissage le vendredi 19 octobre, à partir de 18h30
Exposition du 20 octobre 2012 au 20 janvier 2013
Commissariat : Frank Lamy

Au MAC/VAL, dès le 20 octobre, Fabrice Hyber présente pour la première fois l’intégralité des POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement), réalisés entre 1991 et 2012, - comme le Ballon carré – POF 65 ou Oto, la voiture à double tranchant – POF 87, ou encore Ted Hyber – POF 51 -, soit plus de 150 œuvres et autant de façons de placer le visiteur au cœur du dispositif, en l’invitant à les manipuler.

Fabrice Hyber modifie ainsi la conscience et la pratique que nous avons de ces objets puisque leurs formes réinventées induisent de nouveaux comportements. En déplaçant leur fonction originelle, les POF génèrent un mode d’appropriation singulier et nécessitent souvent l’invention d’un mode d’emploi pour un usage en constante évolution, questionnant ainsi la relation que l’on entretient avec les objets du quotidien et plus généralement l’œuvre d’art.

Fabrice Hyber, artiste prolifique présent depuis plus de vingt-cinq ans sur la scène artistique internationale et lauréat du Lion d’Or de la Biennale de Venise en 1997, a construit un œuvre rhizomatique où chaque pièce se fait l’écho d’une autre, créant ainsi un ensemble protéiforme qui reflète le foisonnement de sa pensée.
S’il en matérialise le processus à l’aide de la peinture, la sculpture, l’installation, la vidéo ou encore en investissant le champ de l’entreprise et du commerce, c’est bien le dessin qui est à l’origine de toutes ses œuvres.

À cet égard, les POF sont symptomatiques de ces mécanismes, sur un mode léger, inventif, insolite, ludique, parfois utopique, critique ou satirique, mais toujours humoristique. L’exposition monographique du MAC/VAL, entre en résonance avec celles proposées parallèlement par le Palais de Tokyo, la Fondation Maeght et l’institut Pasteur, pour éclairer l’œuvre de l’un des artistes français les plus bouillonnants et inventifs d’aujourd’hui.

 

Communiqué de presse

PDF - 144.8 ko
Téléchargez le communiqué de presse en version PDF

Partenaire

Retrouvez Fabrice Hyber ailleurs qu’au MAC/VAL

Matières Premières
Palais de Tokyo, Paris
28 septembre 2012 - 7 janvier 2013

Sans Gêne
Institut Pasteur, Paris
A partir du 2 octobre 2012

Essentiel (peintures homéopathiques)
Fondation Maeght, St Paul de Vence
6 octobre 2012 - 6 janvier 2013