Exposition collective d'artistes hommes
Du 7 mars au 30 août 2015

Programmation autour de l’exposition

« Cas d’étude », conférences et discussions

- Vendredi 10 avril, 10h30 - 18h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

Interventions de 30 minutes et discussions avec protagonistes : Marc Donnadieu, Anaïs Bohuon, Stéphane Léger, Caroline Mécary, Edouard Louis, Soufiane Ababri, Thomas Eller, Nicolas Cilins
→ Gratuit


Projection de Gineva, film de Nicolas Cilins

- Vendredi 10 avril, 17h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

Gineva est le portrait de deux hommes Roms, Adi et Florin, rencontrés dans un bar de prostitution masculine à Genève. Ne parlant ni français ni anglais, les deux jeunes hommes se prostituent pour subvenir aux besoins de leur famille en Roumanie. Filmés devant un fond bleu par Nicolas Cilins, ils rejouent leur vie quotidienne, interrogent les codes qui régissent ce milieu des relations tarifées, et plus généralement leur rapport à l’homosexualité et à la masculinité.
→ Durée : 45’
→ Gratuit
→ Auditorium


« Questions hommes/femmes ou vice-versa », une proposition d’Esther Ferrer et Frank Lamy

- Samedi 11 avril, 12h - 19h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)
- Dimanche 12 avril, 12h - 19h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

« Les questions que je me pose, les questions que peut-être tu te poses aussi, comme elle, comme lui, comme beaucoup d’autres.
Et si nous essayons de répondre ensemble ? ça donnera quoi ? : peut-être une performance, ou peut être, encore mieux, autre chose, le bonheur de discuter ensemble. »
→ En continu
→ Gratuit
→ Salon


Projection de Bania, film de David Teboul

- Samedi 11 avril, 15h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

Bania appréhende la société russe en se concentrant sur les bains, à la ville comme à la campagne, dans un monastère, une usine ou une prison. Le film joue sur les frontières de l’intime et du social, dans des scènes de bain où, sur les corps nus masculins, se lisent les tatouages, les blessures, les marques du travail ou de la guerre.
→ Durée : 65’
→ Gratuit
→ Auditorium


Visite critique de l’exposition « Chercher le garçon » par Fabienne Dumont, auteur du catalogue et Frank Lamy, commissaire de l’exposition

- Samedi 11 avril, 16h30 (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

→ Gratuit


« THE White Male Complex », performance de Thomas Eller

- Samedi 11 avril, 12h - 19h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

Thomas Eller est un artiste, écrivain et commissaire allemand. Depuis plusieurs années, il mène une réflexion où se mêlent la déconstruction de la modernité artistique et les théories postcoloniales. La performance proposée au MAC VAL fait partie de l’ensemble « THE White Male Complex », initié en 2012 lors d’une exposition au SAVVY contemporary (Berlin) dans ce lieu qui se définit lui-même comme un laboratoire de formes et d’idées proposant un dialogue entre la culture africaine et le reste du monde. Dans cette performance, Thomas Eller revisite le premier readymade de Marcel Duchamp, son fameux porte-bouteilles acquis en 1914 au rayon quincaillerie du Bazar de l’Hôtel-de-Ville.
→ Durée : 20’ env.
→ Gratuit
→ Auditorium


« SOS », action d’Oriol Nogues

- Vendredi 10 avril, 10h30 - 17h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)
- Samedi 11 avril, 12h - 19h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)
- Dimanche 12 avril, 15h - 19h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)
- Samedi 16 mai (dans le cadre de la Nuit des musées)
- Dimanche 7 juin (dans le cadre de « Un dur, un vrai, un tatoué »)
- Dimanche 5 juillet (dans le cadre de « Je ne suis pas un héros »)

Chez Oriol Nogues, le monde est un théâtre et le théâtre est le monde. L’art est pour lui, le lieu privilégié d’une méditation métaphysique sur la condition humaine, sa futilité, son impermanence, son insignifiance. Loin de grands dispositifs épiques, l’action qu’il propose au MAC VAL procède d’une poétique bricolée où le détachement combine avec une situation d’apparente détresse.
→ Gratuit
→ Jardin


Projection de The Ballad of Genesis and Lady Jaye, film de Marie Losier (2011)

- Dimanche 12 avril, 15h (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)

Artiste majeur de l’avant-garde new-yorkaise de ces 30 dernières années, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, Genesis Breyer P-Orridge a défié les limites de l’art et de la biologie. En 2000, il débute une série d’opérations chirurgicales afin de ressembler trait pour trait à sa femme Lady Jaye, une performance risquée, ambitieuse et subversive. The Ballad of Genesis and Lady Jaye relate cet acte ultime d’amour et de dévotion.
Projection suivie d’une discussion avec Marie Losier.
→ Durée : 72’
→ Gratuit
→ Auditorium


« Paroles Paroles (3 marches avec commentaires improvisés) »
Visite inventée par Dector & Dupuy

- Dimanche 12 avril, 16h30 (dans le cadre de « Boy’s don’t cry »)
- Samedi 16 mai, 18h (dans le cadre de la Nuit des musées)
- Dimanche 7 juin, 16h30 (dans le cadre de « Un dur, un vrai, un tatoué »)
- Dimanche 5 juillet, 17h (dans le cadre de « Je ne suis pas un héros »)

Le duo Dector & Dupuy mène des visites guidées en espace urbain.
En partie improvisée, cette « visite inventée » s’apparente à une cartographie sensible de notre environnement, une dérive dans Vitry-sur-Seine. Les moments de déception alterneront avec des hypothèses parfois absurdes où la parole s’envole sur des trouvailles inattendues.
→ Durée : 1h env.
→ Gratuit
→ En extérieur
→ Renseignements et inscription : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23


« Plante verte, plastique, poils (2015) », performance de Florian Sicard

- Samedi 16 mai, 13h - 23h (dans le cadre de la Nuit des musées)

Artiste performeur, Florian Sicard travaille principalement sur la construction de l’identité. Sur un podium, assis à une table, il se transforme dans un mouvement continuel : perruques, maquillage, vêtements s’enchaînent sans jamais le figer dans un personnage identifié. Tour à tour monstre, créature, chimère, hybride, le corps de Florian Sicard fonctionne comme une palette d’expérimentations successives. 
→ Durée : 10h
→ Gratuit


« Found and lost », performance de Laurent Moriceau

- Samedi 16 mai, 19h (dans le cadre de la Nuit des musées)

Avec « Found and lost » les visiteurs du MAC VAL sont conviées à déguster un moulage en chocolat grandeur nature du corps de l’artiste Laurent Moriceau. Offert en pâture jusqu’à sa disparition, le moulage réalisé est dégusté dans ce qui s’apparente à un rituel anthropophage.
Performance conçue avec la contribution des élèves du CFA Rabelais de Vitry-sur-Seine
→ Durée : variable
→ Gratuit


« Bonhomme tube », performance de Patrick Mario Bernard

- Samedi 16 mai, 20h (dans le cadre de la Nuit des musées)

Le bonhomme, auquel l’artiste prête son corps, est un personnage d’avant le langage, un être primitif entre conte de fée et film fantastique. « Je ne sais pas grand chose du bonhomme […]. Je sais qu’il ne parle pas. Qu’il chante éventuellement ou fait des bruits, qu’il invente des petites danses, qu’il rêve beaucoup. Il faut juste le regarder d’un oeil de loin pendant presque une heure pour le voir, c’est ce que je fais et essaye de faire, de le montrer ».
→ Durée : variable
→ Gratuit


Concert de I Apologize (Gauthier Tassart, Julien Tiberi et Jean-Luc Verna)

- Samedi 16 mai, 21h30 (dans le cadre de la Nuit des musées)

Le groupe I Apologize revisite des morceaux ou des mélodies, sans distinction de genre. Initié par Jean-Luc Verna, artiste plasticien présent dans l’exposition « Chercher le garçon », le groupe réinterprète les « airs du répertoire » : Siouxsie and the Banshees, T-Rex, Sex Pistols, Bauhaus, Donna Summer, Georges Brun, Barbara… le tout émaillé de compositions originales.
→ Durée : 1h
→ Gratuit


« GI (Vietnam) et Marine (Afghanistan) », activation des personnages de Pierre Joseph

- Samedi 16 mai, 13h - 23h (dans le cadre de la Nuit des musées)
- Dimanche 7 juin, 16h30 (dans le cadre de « Un dur, un vrai, un tatoué »)
→ Durée : 1h
→ Gratuit


Visite improvisée par l’artiste Charlie Jeffery
- Dimanche 7 juin, 16h30 (dans le cadre de « Un dur, un vrai, un tatoué »)
- Dimanche 5 juillet, 17h (dans le cadre de « Je ne suis pas un héros »)

Visite en réaction à l’exposition « Chercher le Garçon ».
→ Gratuit


« Marc Antoine est un homme viril », performance de Christophe Fiat

- Dimanche 7 juin, 17h (dans le cadre de « Un dur, un vrai, un tatoué »)

Performance inédite de Christophe Fiat, écrivain, performeur, metteur en scène et Compagnon poétique du MAC VAL pour l’année 2015.
Avec la participation de Judith Henry, actrice.
→ Gratuit
→ Auditorium


Projection de Casse-Pipe (2010-2011), film de Florian Pugnaire et David Raffini

- Dimanche 7 juin, 15h (dans le cadre de « Un dur, un vrai, un tatoué »)

→ Gratuit
→ Auditorium


« La maman de Jordan (ou Questions à Silvio Akiyoshi, patron des créatures qui vivent dans les herbes, les fourrés, les bois, les cavernes ou les lacs et responsable du redoublement de Jordan) », performance de Jean-Charles Massera

- Dimanche 5 juillet, 15h - 17h (dans le cadre de « Je ne suis pas un héros »)

Jean-Charles Massera vit et travaille entre Paris et Berlin. Auteur de fictions, il a notamment publié France guide de l’utilisateur , P.O.L (1998) ; United Emmerdements of New Order précédé de United Problems of Coût de la Main-d’œuvre, P.O.L (2002) ; Jean de La Ciotat confirme, P.O.L (2004),
A Cauchemar is Born, Verticales (2007) ; We Are L’Europe, Verticales (2009), Le guide du démocrate – les clés pour gérer une vie sans projet, (avec Éric Arlix), lignes (2010). Depuis peu, son travail se poursuit dans des formats autres que le livre, notamment l’installation sonore, la chanson, le film et le clip vidéo, le diaporama, la photo, l’affichage dans l’espace public ou encore la performance.
Performance suivie d’une discussion avec Frank Lamy autour d’une sélection de vidéos de Jean-Charles Massera.
→ Durée de la performance : 30’
→ Gratuit
→ Auditorium


« Le garçon idéal ? », atelier jeune public mené par Stéphane Albert

- Du 28 au 30 avril, 10h30 - 16h

Stéphane Albert part de son travail sur un Albert Idéal, personnage sans personnage, somme de tous les Albert de la littérature, pour proposer aux enfants d’imaginer le « garçon » idéal à travers son nom, son apparence, ses attributs.
L’atelier se transforme en jeu de pistes où la pratique collective du dessin, de l’installation, du portrait chinois mèneront peut-être à la fabrication d’un mini Albert en 3D !
→ Atelier pour les enfants à partir de 8 ans
→ 2 € par participant et par séance.
→ Possibilité de s’inscrire à une journée d’atelier ou à l’ensemble du cycle.
→ Renseignements et inscription : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23


Atelier du livre d’artiste avec Charlie Jeffery

- Samedi 11 avril 2015, 15h

« La pratique artistique de Charlie Jeffery est processuelle. Il travaille à partir de matériaux trouvés sur place, en explorant leurs qualités et en modifiant leurs valeurs. Ce sont souvent des objets usuels récupérés ou des matériaux pauvres (poussière, boue, polystyrène, carton), évoquant l’idée d’une transformation possible de la matière, d’une équation entre l’objet et l’énergie qui modifie ses propriétés au fil du temps. Parallèlement à ses sculptures, Charlie Jeffery réalise des vidéos, dessins et performances.
La question du langage y est primordiale. Avec ses expressions, ses rythmes, ses tensions, le langage devient un médium plastique, malléable, empreint de qualités exponentielles, quelquefois absurdes ou imprévisibles. »
Extrait de http://www.esa-paris.fr/Jeffery-Charlie.html
→ Durée : 1 h 30 environ.
→ Parents et enfants à partir de 5 ans
→ Gratuit
→ Renseignements et inscription : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64