MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Expositions temporaires à venir

« Tous, des sang-mêlés »

Exposition collective du 22 avril au 3 septembre 2017
Vernissage vendredi 21 avril, 18h30

Commissariat Julie Crenn et Frank Lamy

Poursuivant les questionnements développés au MAC VAL depuis quelques années, et faisant suite à l’exposition des œuvres de la collection « L’Effet Vertigo », cette exposition s’ancre dans l’actualité pour aborder la question de l’identité culturelle au travers de visions et d’expériences d’artistes : Qu’est ce qui nous rassemble ? Comment se construit une culture commune malgré des origines toujours différentes/diverses ? Ces interrogations, en effet, agitent le monde. Les œuvres réunies abordent ces thématiques à partir de situations vécues dans une optique d’échange et de dialogue. Si l’identité culturelle est une fiction, il s’agit de voir comment les artistes l’interprètent, l’interrogent, la déconstruisent…

Sous le patronage conjoint de l’historien français Lucien Febvre et de son ouvrage Nous sommes des sang-mêlés : Manuel d’histoire de la civilisation française (1950), ainsi que celui de Stuart Hall, père fondateur des Cultural Studies, cette exposition réunit une soixantaine d’artistes autour d’œuvres existantes pour l’essentiel empruntées à des musées, collections publiques d’arts, collectionneurs, artistes et galeries.

« 6 mètres avant Paris »

Exposition d’Eustachy Kossakowski du 22 Avril au 28 mai 2017
Vernissage vendredi 21 avril 2017, 18h30

157 clichés de la collection du Musée Nicéphore Niépce
Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris.

Photoreporter en Pologne à partir de 1957, Eustachy Kossakowski émigre à Paris en 1970 et se tourne vers une photographie plus objective. À partir des années 1980 son travail explore la question de la lumière en tant qu’objet (Lumières de Chartres, Pompéi). Il partagea les dernières de sa vie entre la France, l’Italie et la Pologne.
Peu après son arrivée en France, en 1971, pendant quelques mois, Eustachy Kossakowski (Varsovie, 1925 — Paris, 2001) suit à pied la frontière indécise qui sépare Paris de ses banlieues. Un à un, il fixe sur la pellicule les 157 panneaux qui entourent la ville à son entrée, sur sa limite administrative, aux points de convergence des rues de la banlieue et des rues parisiennes. Ces panneaux sont tous photographiés de face, centrés et à six mètres de distance. Cette règle stricte, éliminant toute volonté esthétisante, révèle une réalité changeante et hasardeuse, et donne à voir une vue singulière sur Paris.

En partenariat avec l’Institut Polonais de Paris.

« Tous, des sang-mêlés »

Exposition collective du 22 avril au 3 septembre 2017
Vernissage vendredi 21 avril, 18h30

Commissariat Julie Crenn et Frank Lamy

Poursuivant les questionnements développés au MAC VAL depuis quelques années, et faisant suite à l’exposition des œuvres de la collection « L’Effet Vertigo », cette exposition s’ancre dans l’actualité pour aborder la question de l’identité culturelle au travers de visions et d’expériences d’artistes : Qu’est ce qui nous rassemble ? Comment se construit une culture commune malgré des origines toujours différentes/diverses ? Ces interrogations, en effet, agitent le monde. Les œuvres réunies abordent ces thématiques à partir de situations vécues dans une optique d’échange et de dialogue. Si l’identité culturelle est une fiction, il s’agit de voir comment les artistes l’interprètent, l’interrogent, la déconstruisent…

Sous le patronage conjoint de l’historien français Lucien Febvre et de son ouvrage Nous sommes des sang-mêlés : Manuel d’histoire de la civilisation française (1950), ainsi que celui de Stuart Hall, père fondateur des Cultural Studies, cette exposition réunit une soixantaine d’artistes autour d’œuvres existantes pour l’essentiel empruntées à des musées, collections publiques d’arts, collectionneurs, artistes et galeries.

« 6 mètres avant Paris »

Exposition d’Eustachy Kossakowski du 22 Avril au 28 mai 2017
Vernissage vendredi 21 avril 2017, 18h30

157 clichés de la collection du Musée Nicéphore Niépce
Dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris.

Photoreporter en Pologne à partir de 1957, Eustachy Kossakowski émigre à Paris en 1970 et se tourne vers une photographie plus objective. À partir des années 1980 son travail explore la question de la lumière en tant qu’objet (Lumières de Chartres, Pompéi). Il partagea les dernières de sa vie entre la France, l’Italie et la Pologne.
Peu après son arrivée en France, en 1971, pendant quelques mois, Eustachy Kossakowski (Varsovie, 1925 — Paris, 2001) suit à pied la frontière indécise qui sépare Paris de ses banlieues. Un à un, il fixe sur la pellicule les 157 panneaux qui entourent la ville à son entrée, sur sa limite administrative, aux points de convergence des rues de la banlieue et des rues parisiennes. Ces panneaux sont tous photographiés de face, centrés et à six mètres de distance. Cette règle stricte, éliminant toute volonté esthétisante, révèle une réalité changeante et hasardeuse, et donne à voir une vue singulière sur Paris.

En partenariat avec l’Institut Polonais de Paris.