MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

« Avec les yeux d’un sourd »

Samedi 14 et Dimanche 15 janvier 2017, de 12h à 19h
Avec Laetitia Carton, Levent Beskardes, Camille Llobet, Noha El Sadawy, Bachir Saïfi et les étudiants de l’Ecole supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée.

Deux jours pour explorer les ressorts créatifs du langage gestuel.

Les sourds forment une communauté riche d’une culture singulière, fortement marquée par le mode de communication visuel qu’est la langue des signes. A partir de la découverte de ce patrimoine et du film de Laetitia Carton J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, ces deux journées sont mises à profit pour mettre en lumière les ressorts créatifs de la communication gestuelle, ses prolongements et les échos que la langue des signes trouve dans le champ de l’art contemporain.

Samedi 14 janvier 2017

- 12h-19h, salon
Diffusion de Voir ce qui est dit de Camille Llobet, deux films issus d’une performance.

La direction d’orchestre et la langue des signes sont deux langages qui n’ont a priori rien à voir : l’un dirige des musiciens, l’autre parle avec des gestes. Ils vivent dans deux mondes antagonistes : la musique et le silence. Il y a pourtant des ressemblances entre ces deux figures, ces corps qui parlent : ils partagent à la fois une structure précise, technique, codée, et une grande part d’expression sensible. Leur expressivité exacerbée rappelle les personnages du burlesque : le chef d’orchestre accentue ses traits pour être vu de loin et les mimiques qui accompagnent la langue des signes correspondent à la prosodie du langage parlé. Voir ce qui est dit est une œuvre composée de deux films réalisés avec Noha El Sadawy, performeuse sourde, durant les répétitions de l’orchestre du Collège de Genève. Placée à côté du chef d’orchestre à chaque répétition, la signeuse a cherché des manières de décrire, raconter, commenter l’orchestre en langue des signes. Sourde profonde, elle ne perçoit rien de la musique et doit emprunter d’autres chemins pour saisir ce qui se joue face à elle. Ses yeux balaient le vaste ensemble des quelques quatre-vingts musiciens afin de capter quelques détails, que ses mains, son corps, son visage disent à mesure, construisant l’image du son.

Performeuse sourde : Noha El Sadawy, Chef d’orchestre : Philippe Béran,
Interprètes langue des signes : Isabelle Ansermet, Philippe Wieland, Musiciens : Orchestre du Collège de Genève, Assistants tournage : Mickaël Detez de la Drève, Océan Delbes, Damien Donner, Mixage audio : Spoemi, Production Echos - ESAAA - Mamco. 3 bis f

- À partir de 15h, salon
Entre deux langues

Répétition publique de la conférence-performance

Restitution du workshop mené par l’artiste Camille Llobet et proposé par l’atelier de recherche et de création PiLAB, avec un groupe d’étudiants de l’ESADMM, Ecole supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée.
« Qu’est-ce que l’on perçoit d’une langue étrangère ? » Le workshop a commencé par une discussion autour de cette question, durant laquelle est rapidement apparu que la situation spécifique de chaque étudiant allait influencer les expériences et échanges de ce groupe d’une quinzaine d’étudiants représentant une dizaine de langues maternelles. En petit groupe, les étudiants ont testé diverses expériences. Les discussions autour de ces essais ont amené la langue des signes à côtoyer d’autres langues maternelles dans des expérimentations à plusieurs langues.
La conférence-performance publique tentera de donner une visibilité de l’expérience vécue tout en poursuivant le travail.
Désignée en 2005 « site pilote » par le ministère de la Culture et de la Communication, l’ESADMM met en application des modalités particulières d’accompagnement et d’accueil d’étudiants sourds et malentendants dans le cadre du programme PiSOURD. L’objectif général est de construire des pistes de réflexions artistiques pour une mixité culturelle sourds/entendants.
PiLAB CRÉATION, qui en est le volet pédagogique et artistique, rassemble les étudiants sourds et entendants autour de questions de transmission, d’interprétariat, de traduction, d’échange, signes, mots et gestes, dimension performative de la langue... Ce sont les frontières du langage, des langages, dans leur diversité et leur porosité, qui sont travaillées par l’intervention d’artistes et d’auteurs venant autant de la danse, du cinéma, de l’écriture que des arts visuels.
Le programme PiSOURD est accompagné par le service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation, secrétariat général du ministère de la culture et de la communication et la direction régionale des affaires culturelles de la région PACA.

www.esadmm.fr
   

Dimanche 15 janvier 2017

- 12h-19h, salon
Diffusion de Voir ce qui est dit de Camille Llobet, deux films issus d’une performance.

La direction d’orchestre et la langue des signes sont deux langages qui n’ont a priori rien à voir : l’un dirige des musiciens, l’autre parle avec des gestes. Ils vivent dans deux mondes antagonistes : la musique et le silence. Il y a pourtant des ressemblances entre ces deux figures, ces corps qui parlent : ils partagent à la fois une structure précise, technique, codée, et une grande part d’expression sensible. Leur expressivité exacerbée rappelle les personnages du burlesque : le chef d’orchestre accentue ses traits pour être vu de loin et les mimiques qui accompagnent la langue des signes correspondent à la prosodie du langage parlé. Voir ce qui est dit est une œuvre composée de deux films réalisés avec Noha El Sadawy, performeuse sourde, durant les répétitions de l’orchestre du Collège de Genève. Placée à côté du chef d’orchestre à chaque répétition, la signeuse a cherché des manières de décrire, raconter, commenter l’orchestre en langue des signes. Sourde profonde, elle ne perçoit rien de la musique et doit emprunter d’autres chemins pour saisir ce qui se joue face à elle. Ses yeux balaient le vaste ensemble des quelques quatre-vingts musiciens afin de capter quelques détails, que ses mains, son corps, son visage disent à mesure, construisant l’image du son.

Performeuse sourde : Noha El Sadawy, Chef d’orchestre : Philippe Béran,
Interprètes langue des signes : Isabelle Ansermet, Philippe Wieland, Musiciens : Orchestre du Collège de Genève, Assistants tournage : Mickaël Detez de la Drève, Océan Delbes, Damien Donner, Mixage audio : Spoemi, Production Echos - ESAAA - Mamco. 3 bis f

- 14h30, salon
Entre deux langues,

Conférence-performance

Restitution du workshop mené par l’artiste Camille Llobet et proposé par l’atelier de recherche et de création PiLAB, avec un groupe d’étudiants de l’ESADMM, Ecole supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée.
« Qu’est-ce que l’on perçoit d’une langue étrangère ? » Le workshop a commencé par une discussion autour de cette question, durant laquelle est rapidement apparu que la situation spécifique de chaque étudiant allait influencer les expériences et échanges de ce groupe d’une quinzaine d’étudiants représentant une dizaine de langues maternelles. En petit groupe, les étudiants ont testé diverses expériences. Les discussions autour de ces essais ont amené la langue des signes à côtoyer d’autres langues maternelles dans des expérimentations à plusieurs langues.
La conférence-performance publique tentera de donner une visibilité de l’expérience vécue tout en poursuivant le travail.
Désignée en 2005 « site pilote » par le ministère de la Culture et de la Communication, l’ESADMM met en application des modalités particulières d’accompagnement et d’accueil d’étudiants sourds et malentendants dans le cadre du programme PiSOURD. L’objectif général est de construire des pistes de réflexions artistiques pour une mixité culturelle sourds/entendants.
PiLAB CRÉATION, qui en est le volet pédagogique et artistique, rassemble les étudiants sourds et entendants autour de questions de transmission, d’interprétariat, de traduction, d’échange, signes, mots et gestes, dimension performative de la langue... Ce sont les frontières du langage, des langages, dans leur diversité et leur porosité, qui sont travaillées par l’intervention d’artistes et d’auteurs venant autant de la danse, du cinéma, de l’écriture que des arts visuels.
Le programme PiSOURD est accompagné par le service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation, secrétariat général du ministère de la culture et de la communication et la direction régionale des affaires culturelles de la région PACA.

- 15h30, salles d’exposition
Visite d’une sélection d’œuvres de la rétrospective de Jean-Luc Verna par Bachir Saïfi de l’IVT (International Visual Theatre). Visite théâtralisée.

L’International Visual Theatre dirigé par Emmanuelle Laborit est un laboratoire de recherches artistiques, linguistiques et pédagogiques sur la langue des signes, les arts visuels et corporels et une école d’apprentissage de la langue des signes.

- 16h, auditorium
Performance poétique visuelle de Levent Beskardes

Levent Beskardes est comédien, metteur en scène, réalisateur, poète, dessinateur. Artiste sourd d’origine turque, ardent militant de la communication entre sourds et entendants, il a développé un art consommé de l’expression gestuelle.

- 16h30, auditorium
Projection du film de Laetitia Carton
J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd (2015, 90’) suivie d’une discussion (traduite en LSF) avec la réalisatrice, Levent Beskardes, Camille Llobet

Ce film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes. Je lui donne aujourd’hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d’un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité.

Un film de Laetitia Carton - Produit par Olivier Charvet et Sophie Germain - Coproducteur : Gabriel Chabanier - Montage : Rodolphe Molla - Image : Gertrude Baillot, Laetitia Carton, Pascale Marin – Son : Nicolas Joly, Sébastien Naves, Jean Mallet - Musique originale : Camille - Chant-Signe : Levent Beskardes

Gratuit avec le billet d’entrée au musée
Renseignements : reservation@macval.fr

Samedi 14 janvier 2017

- 12h-19h, salon
Diffusion de Voir ce qui est dit de Camille Llobet, deux films issus d’une performance.

La direction d’orchestre et la langue des signes sont deux langages qui n’ont a priori rien à voir : l’un dirige des musiciens, l’autre parle avec des gestes. Ils vivent dans deux mondes antagonistes : la musique et le silence. Il y a pourtant des ressemblances entre ces deux figures, ces corps qui parlent : ils partagent à la fois une structure précise, technique, codée, et une grande part d’expression sensible. Leur expressivité exacerbée rappelle les personnages du burlesque : le chef d’orchestre accentue ses traits pour être vu de loin et les mimiques qui accompagnent la langue des signes correspondent à la prosodie du langage parlé. Voir ce qui est dit est une œuvre composée de deux films réalisés avec Noha El Sadawy, performeuse sourde, durant les répétitions de l’orchestre du Collège de Genève. Placée à côté du chef d’orchestre à chaque répétition, la signeuse a cherché des manières de décrire, raconter, commenter l’orchestre en langue des signes. Sourde profonde, elle ne perçoit rien de la musique et doit emprunter d’autres chemins pour saisir ce qui se joue face à elle. Ses yeux balaient le vaste ensemble des quelques quatre-vingts musiciens afin de capter quelques détails, que ses mains, son corps, son visage disent à mesure, construisant l’image du son.

Performeuse sourde : Noha El Sadawy, Chef d’orchestre : Philippe Béran,
Interprètes langue des signes : Isabelle Ansermet, Philippe Wieland, Musiciens : Orchestre du Collège de Genève, Assistants tournage : Mickaël Detez de la Drève, Océan Delbes, Damien Donner, Mixage audio : Spoemi, Production Echos - ESAAA - Mamco. 3 bis f

- À partir de 15h, salon
Entre deux langues

Répétition publique de la conférence-performance

Restitution du workshop mené par l’artiste Camille Llobet et proposé par l’atelier de recherche et de création PiLAB, avec un groupe d’étudiants de l’ESADMM, Ecole supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée.
« Qu’est-ce que l’on perçoit d’une langue étrangère ? » Le workshop a commencé par une discussion autour de cette question, durant laquelle est rapidement apparu que la situation spécifique de chaque étudiant allait influencer les expériences et échanges de ce groupe d’une quinzaine d’étudiants représentant une dizaine de langues maternelles. En petit groupe, les étudiants ont testé diverses expériences. Les discussions autour de ces essais ont amené la langue des signes à côtoyer d’autres langues maternelles dans des expérimentations à plusieurs langues.
La conférence-performance publique tentera de donner une visibilité de l’expérience vécue tout en poursuivant le travail.
Désignée en 2005 « site pilote » par le ministère de la Culture et de la Communication, l’ESADMM met en application des modalités particulières d’accompagnement et d’accueil d’étudiants sourds et malentendants dans le cadre du programme PiSOURD. L’objectif général est de construire des pistes de réflexions artistiques pour une mixité culturelle sourds/entendants.
PiLAB CRÉATION, qui en est le volet pédagogique et artistique, rassemble les étudiants sourds et entendants autour de questions de transmission, d’interprétariat, de traduction, d’échange, signes, mots et gestes, dimension performative de la langue... Ce sont les frontières du langage, des langages, dans leur diversité et leur porosité, qui sont travaillées par l’intervention d’artistes et d’auteurs venant autant de la danse, du cinéma, de l’écriture que des arts visuels.
Le programme PiSOURD est accompagné par le service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation, secrétariat général du ministère de la culture et de la communication et la direction régionale des affaires culturelles de la région PACA.

www.esadmm.fr
   

Dimanche 15 janvier 2017

- 12h-19h, salon
Diffusion de Voir ce qui est dit de Camille Llobet, deux films issus d’une performance.

La direction d’orchestre et la langue des signes sont deux langages qui n’ont a priori rien à voir : l’un dirige des musiciens, l’autre parle avec des gestes. Ils vivent dans deux mondes antagonistes : la musique et le silence. Il y a pourtant des ressemblances entre ces deux figures, ces corps qui parlent : ils partagent à la fois une structure précise, technique, codée, et une grande part d’expression sensible. Leur expressivité exacerbée rappelle les personnages du burlesque : le chef d’orchestre accentue ses traits pour être vu de loin et les mimiques qui accompagnent la langue des signes correspondent à la prosodie du langage parlé. Voir ce qui est dit est une œuvre composée de deux films réalisés avec Noha El Sadawy, performeuse sourde, durant les répétitions de l’orchestre du Collège de Genève. Placée à côté du chef d’orchestre à chaque répétition, la signeuse a cherché des manières de décrire, raconter, commenter l’orchestre en langue des signes. Sourde profonde, elle ne perçoit rien de la musique et doit emprunter d’autres chemins pour saisir ce qui se joue face à elle. Ses yeux balaient le vaste ensemble des quelques quatre-vingts musiciens afin de capter quelques détails, que ses mains, son corps, son visage disent à mesure, construisant l’image du son.

Performeuse sourde : Noha El Sadawy, Chef d’orchestre : Philippe Béran,
Interprètes langue des signes : Isabelle Ansermet, Philippe Wieland, Musiciens : Orchestre du Collège de Genève, Assistants tournage : Mickaël Detez de la Drève, Océan Delbes, Damien Donner, Mixage audio : Spoemi, Production Echos - ESAAA - Mamco. 3 bis f

- 14h30, salon
Entre deux langues,

Conférence-performance

Restitution du workshop mené par l’artiste Camille Llobet et proposé par l’atelier de recherche et de création PiLAB, avec un groupe d’étudiants de l’ESADMM, Ecole supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée.
« Qu’est-ce que l’on perçoit d’une langue étrangère ? » Le workshop a commencé par une discussion autour de cette question, durant laquelle est rapidement apparu que la situation spécifique de chaque étudiant allait influencer les expériences et échanges de ce groupe d’une quinzaine d’étudiants représentant une dizaine de langues maternelles. En petit groupe, les étudiants ont testé diverses expériences. Les discussions autour de ces essais ont amené la langue des signes à côtoyer d’autres langues maternelles dans des expérimentations à plusieurs langues.
La conférence-performance publique tentera de donner une visibilité de l’expérience vécue tout en poursuivant le travail.
Désignée en 2005 « site pilote » par le ministère de la Culture et de la Communication, l’ESADMM met en application des modalités particulières d’accompagnement et d’accueil d’étudiants sourds et malentendants dans le cadre du programme PiSOURD. L’objectif général est de construire des pistes de réflexions artistiques pour une mixité culturelle sourds/entendants.
PiLAB CRÉATION, qui en est le volet pédagogique et artistique, rassemble les étudiants sourds et entendants autour de questions de transmission, d’interprétariat, de traduction, d’échange, signes, mots et gestes, dimension performative de la langue... Ce sont les frontières du langage, des langages, dans leur diversité et leur porosité, qui sont travaillées par l’intervention d’artistes et d’auteurs venant autant de la danse, du cinéma, de l’écriture que des arts visuels.
Le programme PiSOURD est accompagné par le service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation, secrétariat général du ministère de la culture et de la communication et la direction régionale des affaires culturelles de la région PACA.

- 15h30, salles d’exposition
Visite d’une sélection d’œuvres de la rétrospective de Jean-Luc Verna par Bachir Saïfi de l’IVT (International Visual Theatre). Visite théâtralisée.

L’International Visual Theatre dirigé par Emmanuelle Laborit est un laboratoire de recherches artistiques, linguistiques et pédagogiques sur la langue des signes, les arts visuels et corporels et une école d’apprentissage de la langue des signes.

- 16h, auditorium
Performance poétique visuelle de Levent Beskardes

Levent Beskardes est comédien, metteur en scène, réalisateur, poète, dessinateur. Artiste sourd d’origine turque, ardent militant de la communication entre sourds et entendants, il a développé un art consommé de l’expression gestuelle.

- 16h30, auditorium
Projection du film de Laetitia Carton
J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd (2015, 90’) suivie d’une discussion (traduite en LSF) avec la réalisatrice, Levent Beskardes, Camille Llobet

Ce film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes. Je lui donne aujourd’hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d’un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité.

Un film de Laetitia Carton - Produit par Olivier Charvet et Sophie Germain - Coproducteur : Gabriel Chabanier - Montage : Rodolphe Molla - Image : Gertrude Baillot, Laetitia Carton, Pascale Marin – Son : Nicolas Joly, Sébastien Naves, Jean Mallet - Musique originale : Camille - Chant-Signe : Levent Beskardes

Gratuit avec le billet d’entrée au musée
Renseignements : reservation@macval.fr