Colloque
du vendredi 6 au dimanche 8 décembre 2013

« La Bibliothèque », Fanny de Chaillé

Présentation

Performance collective, Centre de documentation
Samedi 7 et dimanche 8 décembre
14-18h

« La Bibliothèque » est un projet mis en scène par Fanny de Chaillé.
Comme dans toute bibliothèque, le public est invité de 14h à 18h à choisir un livre parmi un catalogue d’ouvrages, mais ce livre est une personne qui délivre son histoire en tête à tête à son lecteur. Une personne venue raconter un pan de sa vie, partager un savoir ou aborder une question qui la concerne directement.

« La Bibliothèque » se fonde sur une volonté de rencontrer l’autre et sur l’idée que tout un chacun peut être l’auteur d’un savoir et peut le partager. Fanny de Chaillé travaille avec un groupe de personnes volontaires pour qu’elles « deviennent des livres et soient consultées » par le public. Au fil des rencontres avec l’artiste, le contenu des livres apparaît : il s’agit d’un point de vue d’une personne sur un sujet/un thème, une histoire.

Durée : 20min par lecture
Production Association Display
Coproduction : Théâtre de la Cité internationale, Paris.

Bio

Fanny de Chaillé s’intéresse avant tout à la langue, aux espaces qui se trament derrière elle, cachés derrière des aspects prêts à l’emploi et ses images dramatiques stéréotypées. Un travail qu’elle a initié – sans souci du genre artistique : théâtre, danse ou performance – avec des pièces telles que Karaokurt (un karaoké de la célèbre Ursonate de Kurt Schwitters) et Le Voyage d’hiver, un travail à la fois de lecture-performance et de réécriture à partir du texte éponyme de Perec. La langue se travaille non pas à l’endroit de l’interprétation mais là où il est possible de la faire résonner comme un objet plastique, de la faire entendre comme un jeu de sens multiples.

Alexandra Baudelot – mouvement.net

De 1996 à 2001, après des études universitaires d’Esthétique à la Sorbonne, Fanny de Chaillé travaille avec Daniel Larrieu au Centre chorégraphique national de Tours, d’abord en tant qu’assistante à la mise en scène pour les pièces On était si tranquille, Feutre (dont elle compose la musique avec Rubin Steiner) et +Qu’hier, puis en tant qu’interprète pour Cenizas. Elle collabore en parallèle aux travaux de Matthieu Doze (réalisation des films du solo sous eXposé) et à ceux de Rachid Ouramdane (elle est interprète sur Face cachée et À l’oeil nu, et réalisatrice sonore pour Au bord des métamorphoses et Les Morts pudiques). Avec Gwenaël Morin, elle joue dans le film Anéantis Movie et dans les pièces Guillaume Tell,Philoctète et Lorenzaccio.
Depuis 1995, elle crée ses propres pièces, installations et performances : Karaokurt (1996), karaoké réalisé à partir de l’oeuvre de Kurt Schwitters, l’Ursonate ; La Pierre de causette (1997), installation-performance ; Le Robert (2000), performance pour un danseur et un dictionnaire ; Le Voyage d’hiver (2001), lecture-performance à partir d’un texte éponyme de Georges Perec ; Wake Up (2003), concert pour 55 réveils préparés ; mais aussiUnderwear, pour une politique du défilé (2003), Ta ta ta (2005), AMÉRIQUE (2006), Gonzo Conférence et À nous deux (2007), pièces chorégraphiques.
Elle collabore par ailleurs en tant qu’assistante avec Emmanuelle Huynh, pour Cribles et Shinbaï, le vol de l’âme(2009), et avec Alain Buffard, pour Tout va bien (2010). Elle a fondé avec Grégoire Monsaingeon le groupe Les Velourses, duo musical répondant à des commandes.
Depuis novembre 2009 et pour trois ans, elle est artiste associée au Théâtre de la Cité internationale, à Paris. Elle y a créé en juin 2010, lors d’un “Week-end à la Cité”, La Bibliothèque mené avec 23 résidents de la Cité universitaire internationale. En mai 2011, elle y a créé Je suis un metteur en scène japonais et prépare actuellement une performance en collaboration avec l’artiste Philippe Ramette.

visuels

« La bibliothèque » © Marc Domage
« La bibliothèque » © Marc Domage
« La bibliothèque » © Marc Domage
« La bibliothèque » © Marc Domage