MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

« Paroles, paroles, paroles »

© deValence/C.Frassi
© deValence/C.Frassi

Dimanche 4 septembre 2016
Les écrivains Bruce Bégout, Xavier Boissel, François Bon, Célia Houdart et Lorent Idir sont invités à lire, performer et interpréter les textes qu’ils ont écrits pour le catalogue de l’exposition « Tout est affaire de décor » de Pierre Ardouvin.
Dernier jour de l’exposition de Pierre Ardouvin.
Gratuit

- 15h
« Bettina »
Lorent Idir
Lorent Idir a grandi à Montreuil. Il découvre le hip-hop, se passionne pour la danse, le graffiti, le rap et écrit ses premiers textes. Après des études de cinéma à Paris 8, il réalise un court métrage et travaille comme assistant réalisateur. Il fait aussi de nouvelles rencontres musicales : jazz avec François Jeanneau et slam dans les scènes ouvertes parisiennes. Son premier roman, Un nageur en plein ciel (Rivages/Noir, 2011), est préfacé par Hafed Benotman. Lorent Idir continue parallèlement la musique et crée le groupe Twin Twin, qui travaille sur son deuxième album. Il termine actuellement son deuxième roman.

- 15h30
« Dans le décor »
Xavier Boissel
Xavier Boissel propose une mise en voix de son texte sur Pierre Ardouvin.
Il a publié trois ouvrages aux Éditions Inculte : un essai, Paris est un leurre (2012), et deux fictions, Autopsie des ombres (2013) et Rivières de la nuit (2014). Il a également publié un récit mis en images par Boris Hurtel, Debout parmi les ruines (Une Autre Image, 2012). Ses centres d’intérêt sont la littérature, la philosophie, la photographie, la sociologie et l’économie politique. Il est par ailleurs correspondant de la plateforme éditoriale en ligne D-Fiction (http://d-fiction.fr/), dont il dirige la collection « Paralipomènes ».

- 16h
« Où le monde double s’effondre »
François Bon avec la complicité de Lorent Idir.
Traversée littéraire et poétique de l’exposition de Pierre Ardouvin en compagnie des visiteurs.
Après des études d’ingénieur à dominante mécanique, François Bon travaille dans le soudage par faisceau d’électrons pour l’industrie aérospatiale et nucléaire. Il publie en 1982 son premier livre, Sortie d’usine, aux Éditions de Minuit. Lauréat en 1984- 1985 de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis), il commence en 1991 une recherche continue dans le domaine des ateliers d’écriture. Il enseigne actuellement l’écriture à l’École nationale supérieure d’arts Paris-Cergy. Fondé en 1998, son site tierslivre.net accueille désormais l’ensemble de son travail et constitue sa principale plateforme de recherche et création.

- 17h
« Au théâtre ce soir »
Célia Houdart
Performance troublante et drolatique in situ. Miniature pour mini-théâtre.
Célia Houdart confie à Agnès Pontier (comédienne) la lecture de « Au théâtre ce soir », texte écrit au sujet d’une l’installation éponyme de Pierre Ardouvin.
Après des études de lettres et d’histoire de l’art et dix années dédiées à la mise en scène de théâtre expérimental, Célia Houdart se consacre à l’écriture. Elle est l’auteur de quatre romans, Gil, Carrare, Le Patron, Les Merveilles du monde, tous parus chez P.O.L., et d’un essai, Georges Aperghis. Avis de tempête (Intervalles, 2007). Son œuvre comprend des textes pour le théâtre, la musique et la danse, mais aussi pour l’art contemporain. Depuis 2008, elle compose en duo avec Sébastien Roux des pièces diffusées in situ : parcours sonores, installations. Par ailleurs, elle est responsable du Studio Écritures de l’ENSCI-Les Ateliers.

- 17h30
« Anonyme et anoptique. L’hypothèse de la disparation. »
Bruce Bégout
« Où l’auteur s’amuse à imaginer un art sans exposition ni spectateur, un art non pas invisible mais non vu »
Écrivain et philosophe français, Bruce Bégout combine dans son travail théorie et fiction, visant à interroger les pathologies de la modernité et plus particulièrement les mutations du monde quotidien et urbain. Derniers ouvrages parus : Suburbia (Éditions Inculte, 2013), L’Accumulation primitive de la noirceur (Allia, 2014).

- 15h
« Bettina »
Lorent Idir
Lorent Idir a grandi à Montreuil. Il découvre le hip-hop, se passionne pour la danse, le graffiti, le rap et écrit ses premiers textes. Après des études de cinéma à Paris 8, il réalise un court métrage et travaille comme assistant réalisateur. Il fait aussi de nouvelles rencontres musicales : jazz avec François Jeanneau et slam dans les scènes ouvertes parisiennes. Son premier roman, Un nageur en plein ciel (Rivages/Noir, 2011), est préfacé par Hafed Benotman. Lorent Idir continue parallèlement la musique et crée le groupe Twin Twin, qui travaille sur son deuxième album. Il termine actuellement son deuxième roman.

- 15h30
« Dans le décor »
Xavier Boissel
Xavier Boissel propose une mise en voix de son texte sur Pierre Ardouvin.
Il a publié trois ouvrages aux Éditions Inculte : un essai, Paris est un leurre (2012), et deux fictions, Autopsie des ombres (2013) et Rivières de la nuit (2014). Il a également publié un récit mis en images par Boris Hurtel, Debout parmi les ruines (Une Autre Image, 2012). Ses centres d’intérêt sont la littérature, la philosophie, la photographie, la sociologie et l’économie politique. Il est par ailleurs correspondant de la plateforme éditoriale en ligne D-Fiction (http://d-fiction.fr/), dont il dirige la collection « Paralipomènes ».

- 16h
« Où le monde double s’effondre »
François Bon avec la complicité de Lorent Idir.
Traversée littéraire et poétique de l’exposition de Pierre Ardouvin en compagnie des visiteurs.
Après des études d’ingénieur à dominante mécanique, François Bon travaille dans le soudage par faisceau d’électrons pour l’industrie aérospatiale et nucléaire. Il publie en 1982 son premier livre, Sortie d’usine, aux Éditions de Minuit. Lauréat en 1984- 1985 de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis), il commence en 1991 une recherche continue dans le domaine des ateliers d’écriture. Il enseigne actuellement l’écriture à l’École nationale supérieure d’arts Paris-Cergy. Fondé en 1998, son site tierslivre.net accueille désormais l’ensemble de son travail et constitue sa principale plateforme de recherche et création.

- 17h
« Au théâtre ce soir »
Célia Houdart
Performance troublante et drolatique in situ. Miniature pour mini-théâtre.
Célia Houdart confie à Agnès Pontier (comédienne) la lecture de « Au théâtre ce soir », texte écrit au sujet d’une l’installation éponyme de Pierre Ardouvin.
Après des études de lettres et d’histoire de l’art et dix années dédiées à la mise en scène de théâtre expérimental, Célia Houdart se consacre à l’écriture. Elle est l’auteur de quatre romans, Gil, Carrare, Le Patron, Les Merveilles du monde, tous parus chez P.O.L., et d’un essai, Georges Aperghis. Avis de tempête (Intervalles, 2007). Son œuvre comprend des textes pour le théâtre, la musique et la danse, mais aussi pour l’art contemporain. Depuis 2008, elle compose en duo avec Sébastien Roux des pièces diffusées in situ : parcours sonores, installations. Par ailleurs, elle est responsable du Studio Écritures de l’ENSCI-Les Ateliers.

- 17h30
« Anonyme et anoptique. L’hypothèse de la disparation. »
Bruce Bégout
« Où l’auteur s’amuse à imaginer un art sans exposition ni spectateur, un art non pas invisible mais non vu »
Écrivain et philosophe français, Bruce Bégout combine dans son travail théorie et fiction, visant à interroger les pathologies de la modernité et plus particulièrement les mutations du monde quotidien et urbain. Derniers ouvrages parus : Suburbia (Éditions Inculte, 2013), L’Accumulation primitive de la noirceur (Allia, 2014).

#

© deValence/C.Frassi

 

© deValence/C.Frassi