Festival au MAC VAL

Colloque "Transmission, création, pratique de la reprise"

Vendredi 1er avril, 10h - 19h

- 10h
« De la copie au museum selfie : la puissance d’émancipation de la reprise »
Introduction par Stéphanie Airaud, responsable des publics et de l’action culturelle au MAC VAL.

- 10h30
« Caramba, encore raté ! Réflexions à partir d’un fétiche arumbaya. »
Pierre Pinchon, maître de conférence en histoire de l’art, Aix-Marseille Université, UMR Telemme-CNRS.

- 11h – 13h
« La propriété intellectuelle porte-t-elle atteinte à la liberté d’expression ? »
Table-ronde conçue et modérée par Agnès Tricoire, avocat à la cour, avec Valérie-Laure Benabou, professeur de droit, Marie Courboulay, Présidente de la 3e chambre du TGI de Paris, Marie Desplechin, écrivain, Jakob Gautel, artiste, Jacinto Lageira, professeur en esthétique, Denys Riout, historien de l’art.

- L’Apologie pour le Plagiat, Anatole France
Lecture par Agnès Tricoire

- 13h – 14h30 : pause déjeuner

- 14h30 – 15h
« All by myself, ou la reprise comme processus d’individuation »
Rencontre avec Matthieu Saladin, artiste, musicien, maître de conférences en arts sonores à l’université Paris 8.

- 15h – 16h15
« La reprise, pratique de la réparation »
Discussion avec Joana Hadjithomas et Khalil Joreige​, artistes, animée par Sandra Delacourt, docteure en histoire de l’art, critique, enseignante à l’Ecole supérieure des beaux-arts de Tours (TALM).

- 16h30 – 18h
« Imitation contre invention à l’école »
Table-ronde avec Sylvie Fanchon, Marie-José Burki, Anne Rochette, artistes, enseignantes à l’ENSBA (Paris) et Microsillons, artistes, responsables du Master TRANSmedia à la HEAD (Genève).

- What Shall We Do Next ? (Séquence #3)
Julien Prévieux, performance
Avec Marion Carriau, Sophie Demeyer, K Goldstein, Kate Moran.
What Shall We Do Next ? (Séquence #3) est une performance qui prend comme point de départ des gestes « déposés ». L’artiste a imaginé une chorégraphie en prélevant, sur le site de l’agence américaine de la propriété industrielle, les gestes brevetés par des entreprises. Véritable « archive des gestes à venir », cette performance est l’occasion pour Julien Prévieux de s’interroger sur la propriété de nos gestes les plus banals et sur la manière dont nous sommes amenés en permanence à changer le répertoire de nos « techniques du corps ». Il s’agit de montrer de quoi notre avenir corporel pourrait être fait, comment nous bougerons nos mains ou nos yeux dans cinq ou dix ans et de se poser la question suivante : à qui appartiennent nos gestes ?
Auditorium

- Cocktail

 

Inscription recommandée : reservation@macval.fr