MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Restitution de projets artistiques au lycée Chérioux

À l’occasion des journées portes ouvertes du lycée Chérioux de Vitry-sur-Seine qui se tiendront le 5 février 2016, retrouvez la restitution de deux projets artistiques réalisés avec le MAC VAL.

« Plantes Nomades »

Production MAC VAL dans le cadre de la Nuit des musées 2015.
Un projet conçu par Nicolas Boulard, en écho à son installation Le Clos Mobile # 2 présentée au MAC VAL du 6 mars au 20 septembre 2015, réalisé avec les élèves de 1re horticulture du lycée Adolphe Chérioux, Vitry-sur-Seine.

Avec la participation de M. Laurent Maria, professeur d’Horticulture et les élèves :
Sarah Anzalone, Myriam Chaib, Jean-Loïc Chmielewski, Romain Ferrec, Paul Daubigny, Quentin Quillhaumond, Anthony Locrasto, Mélanie Luzes-Da Costa, Dylan Micallef, Kelly Nifaut, Jordan Pouille, Sandra Rabei, Thibaud LeGrand, Sarah Mellouki, Nicolas Orvain.

En référence au projet Le Clos Mobile # 2 Les élèves ont été invités par l’artiste à imaginer des supports qui rendraient mobiles des plantes de jardin. Chaque plante a été associée à un objet amenée au MAC VAL pour y développer sa croissance pendant quatre semaines avant leur présentation lors de la Nuit des Musées.

Depuis 2001, Nicolas Boulard produit à titre d’artiste des vins et autres boissons
alcoolisées. Réalisés en petite série, ces multiples alcoolisés abordent avec humour et ironie différentes notions propres au monde viticole : la notion de règle, de loi, de norme, de limite. La liberté de créativité par rapport à des règles de production. La question de l’espace de production. La notion de qualité, de bon, de bien, de beau. Certaines de ces réalisations sont abordées avec beaucoup d’ironie teintée d’humour, d’autres avec un esprit plus critique.
Le Clos Mobile # 2 est une parcelle de vigne dimensionnée pour tenir dans une remorque et être déplaçable. En utilisant une tribenne qui permet d’orienter le clos en coteaux vers le soleil, Nicolas Boulard optimise la rentabilité de cette vigne. Il crée de la sorte un territoire en mouvement : lorsque la remorque se déplace, la benne est baissée puis bâchée, ce qui évite d’abîmer les pieds de vigne.Cette parcelle est conçue avec le même soin qu’un clos degrand cru, appliquant les préceptes de Jean-Antoine Chaptal publiés en 1819 dans son traité « L’Art de faire le vin » sur l’influence du climat, du sol, de l’exposition et du soleil sur le raisin.





« Moulures »

Un projet conçu par Elvire Bonduelle, en écho à son installation Moulures présentée au MAC VAL les 19 et 20 septembre 2015, dans le cadre des Journées du patrimoine.
En collaboration avec les classes de 1re Bac pro Gros Œuvre et de Terminale Brevet des Métiers d’Art Graphisme & Décor.

Mettant en lumière les savoir-faire des deux sections, Elvire Bonduelle, les élèves et leurs enseignants collaborent cette année à la production d’un ensemble de Moulures en ciment coffré et d’objets de plus petit format dérivés des Moulures, dont les finitions, à mi-chemin entre les dégradés de Fernand Léger et l’Op Art, augmentent et perturbent la lecture.

« Les Moulures sont un ensemble de portions de moulures ornementales géantes dont le profil correspond à celui d’un corps standard confortablement installé. En tant que sculptures, elles s’offrent au regard avec leurs flancs lisses et parfaits. Elles s’offrent aussi comme sièges, idéales pour le repos et la contemplation des visiteurs qui sont encouragés à s’asseoir dessus.
Elles font à la fois référence à la moulure Haussmannienne, ornement classique de l’habitat bourgeois, et au modernisme fonctionnel du « Modulor » de Le Corbusier, cette échelle humaine qu’il mit au point pour ses réalisations architecturales.
Le rapport des moulures à l’univers de l’architecture et de la construction me laisse imaginer qu’un travail de collaboration avec les élèves du Lycée Chérioux serait passionnant. J’aimerais que nous menions ensemble une véritable recherche pour choisir et tester de nouvelles options de fabrication et de finition.
Les Moulures étant liées à l’idée du moule humain, une direction intéressante serait d’envisager leur coulée dans un moule. Des matériaux que je ne connais pas comme le béton allégé ou le plâtre synthétique me semblent être des pistes à étudier selon les applications que nous aimerions donner à nos œuvres : prendront-elles place dans la sphère publique ou privée ? Pour l’intérieur ou l’extérieur ? De façon pérenne ou temporaire ?... Un autre aspect me passionne, celui des finitions. »

Elvire Bonduelle, extraits de la note d’intention.






« Plantes Nomades »

Production MAC VAL dans le cadre de la Nuit des musées 2015.
Un projet conçu par Nicolas Boulard, en écho à son installation Le Clos Mobile # 2 présentée au MAC VAL du 6 mars au 20 septembre 2015, réalisé avec les élèves de 1re horticulture du lycée Adolphe Chérioux, Vitry-sur-Seine.

Avec la participation de M. Laurent Maria, professeur d’Horticulture et les élèves :
Sarah Anzalone, Myriam Chaib, Jean-Loïc Chmielewski, Romain Ferrec, Paul Daubigny, Quentin Quillhaumond, Anthony Locrasto, Mélanie Luzes-Da Costa, Dylan Micallef, Kelly Nifaut, Jordan Pouille, Sandra Rabei, Thibaud LeGrand, Sarah Mellouki, Nicolas Orvain.

En référence au projet Le Clos Mobile # 2 Les élèves ont été invités par l’artiste à imaginer des supports qui rendraient mobiles des plantes de jardin. Chaque plante a été associée à un objet amenée au MAC VAL pour y développer sa croissance pendant quatre semaines avant leur présentation lors de la Nuit des Musées.

Depuis 2001, Nicolas Boulard produit à titre d’artiste des vins et autres boissons
alcoolisées. Réalisés en petite série, ces multiples alcoolisés abordent avec humour et ironie différentes notions propres au monde viticole : la notion de règle, de loi, de norme, de limite. La liberté de créativité par rapport à des règles de production. La question de l’espace de production. La notion de qualité, de bon, de bien, de beau. Certaines de ces réalisations sont abordées avec beaucoup d’ironie teintée d’humour, d’autres avec un esprit plus critique.
Le Clos Mobile # 2 est une parcelle de vigne dimensionnée pour tenir dans une remorque et être déplaçable. En utilisant une tribenne qui permet d’orienter le clos en coteaux vers le soleil, Nicolas Boulard optimise la rentabilité de cette vigne. Il crée de la sorte un territoire en mouvement : lorsque la remorque se déplace, la benne est baissée puis bâchée, ce qui évite d’abîmer les pieds de vigne.Cette parcelle est conçue avec le même soin qu’un clos degrand cru, appliquant les préceptes de Jean-Antoine Chaptal publiés en 1819 dans son traité « L’Art de faire le vin » sur l’influence du climat, du sol, de l’exposition et du soleil sur le raisin.





« Moulures »

Un projet conçu par Elvire Bonduelle, en écho à son installation Moulures présentée au MAC VAL les 19 et 20 septembre 2015, dans le cadre des Journées du patrimoine.
En collaboration avec les classes de 1re Bac pro Gros Œuvre et de Terminale Brevet des Métiers d’Art Graphisme & Décor.

Mettant en lumière les savoir-faire des deux sections, Elvire Bonduelle, les élèves et leurs enseignants collaborent cette année à la production d’un ensemble de Moulures en ciment coffré et d’objets de plus petit format dérivés des Moulures, dont les finitions, à mi-chemin entre les dégradés de Fernand Léger et l’Op Art, augmentent et perturbent la lecture.

« Les Moulures sont un ensemble de portions de moulures ornementales géantes dont le profil correspond à celui d’un corps standard confortablement installé. En tant que sculptures, elles s’offrent au regard avec leurs flancs lisses et parfaits. Elles s’offrent aussi comme sièges, idéales pour le repos et la contemplation des visiteurs qui sont encouragés à s’asseoir dessus.
Elles font à la fois référence à la moulure Haussmannienne, ornement classique de l’habitat bourgeois, et au modernisme fonctionnel du « Modulor » de Le Corbusier, cette échelle humaine qu’il mit au point pour ses réalisations architecturales.
Le rapport des moulures à l’univers de l’architecture et de la construction me laisse imaginer qu’un travail de collaboration avec les élèves du Lycée Chérioux serait passionnant. J’aimerais que nous menions ensemble une véritable recherche pour choisir et tester de nouvelles options de fabrication et de finition.
Les Moulures étant liées à l’idée du moule humain, une direction intéressante serait d’envisager leur coulée dans un moule. Des matériaux que je ne connais pas comme le béton allégé ou le plâtre synthétique me semblent être des pistes à étudier selon les applications que nous aimerions donner à nos œuvres : prendront-elles place dans la sphère publique ou privée ? Pour l’intérieur ou l’extérieur ? De façon pérenne ou temporaire ?... Un autre aspect me passionne, celui des finitions. »

Elvire Bonduelle, extraits de la note d’intention.






# Crédits photographiques

Production MAC VAL dans le cadre de la Nuit des musées 2015.
Photographies © Thomas Louapre

 

Crédits photographiques

Production MAC VAL dans le cadre de la Nuit des musées 2015.
Photographies © Thomas Louapre