MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Journée d’étude : « Médiations artistiques et inégalités scolaires »

Mercredi 11 mai, 9h-18h.
Journée d’étude conçue en collaboration avec l’association Zebrock et l’université Paris 8.
Inscription obligatoire : prod@zebrock.org - 01 55 89 00 60

Présentation

Cette journée d’étude vient clore trois années de recherche-actions menées sur le bénéfice scolaire des actions culturelles dans le domaine de l’art contemporain et des musiques actuelles.
Comment l’expérience de l’oeuvre permet la mise en action des capacités d’apprentissage et des capacités critiques ? Comment permettre aux adolescents (et aux professionnels de l’éducation) de valoriser ces capacités cognitives dans le format scolaire français ? Sur le modèle des « Journées amplifiées » de Zebrock, le programme alterne des moments de synthèse de la recherche, d’échanges et de rencontres avec des artistes.

Tous les acteurs de l’éducation artistique et culturelle sont conviés : enseignants, artistes, intervenants dans les classes, médiateurs culturels, animateurs, élus, responsables associatifs, équipes éducatives des institutions culturelles…

Déroulé de la journée

- 9h : Accueil Café

- 9h30-10h45 : Conférence

« Inégalités scolaires et inégalités culturelles face aux œuvres ».
Stéphane BONNERY et Manon FENARD

Cette conférence introductive fait état des résultats de recherche concernant les inégalités sociales de réussite scolaire et les met en perspective avec des inégalités également observées dans des contextes de transmission artistique.
Nous mettrons en évidence de manière croisée, les divers modes d’appropriation des œuvres par des élèves de différents milieux sociaux et de différents profils scolaires. Ce constat de départ nous amènera à nous interroger concrètement sur nos pratiques d’éducation artistique et culturelle tout au long de cette journée.

Stéphane BONNERY est professeur des universités en sociologie de l’éducation au laboratoire CIRCEFT-ESCOL à l’université Paris 8 – Université Vincennes à Saint-Denis. Ses différentes recherches s’inscrivent dans une sociologie de l’éducation articulée à la sociologie des classes sociales et plus récemment à la sociologie de la culture, de l’enfance et de la jeunesse. Elles tendent à rendre visible et comprendre les nouveaux facteurs des inégalités scolaires au regard des évolutions u système éducatif, du renouvellement des exigences intellectuelles, des pratiques enseignantes et des activités des élèves.
Manon FENARD est doctorante en sociologie de l’éducation au laboratoire CIRCEFT-ESCOL de l’Université Paris 8 sous la codirection de Stéphane Bonnéry et Patrick Rayou. Entre 2012 et 2015, elle a conduit une recherche-action intitulée « les pratiques de spectateur des élèves : pour une appropriation scolaire des objets culturels » au sein de l’association Zebrock et en partenariat avec le musée MAC VAL. Cette journée réflexive est la restitution publique de son travail de recherche.

- 11h-13h : Ateliers réflexifs

Trois ateliers au choix, proposés le matin ET l’après-midi

Atelier 1 : « Evaluation des outils de médiation »

Cet atelier se propose de questionner différents outils de médiation artistique dans un partage d’expérience critique. Il s’agit de penser la médiation culturelle en empruntant de nouveaux outils à la pédagogie et aux sciences de l’éducation.
L’objectif est de construire ensemble, à partir de vos expériences de terrain et de modélisations théoriques, une grille d’analyse des pratiques efficiente avec laquelle vous repartirez.

Nous explorerons activement différentes modalités de médiations artistiques en nous posant les questions suivantes :
Quelles sont les logiques en tension ?
Qu’en est-il des élèves les plus éloignés de l’école, les plus en difficulté scolaire ?
Quelles sont les “pratiques frein” qui peuvent renforcer les inégalités scolaires ?
Quelles sont les “pratiques moteur” qui peuvent au contraire aider les élèves à s’approprier scolairement les œuvres ?

Atelier animé par Claire BENVENISTE, doctorante du laboratoire CIRCEFT-ESCOL et membre du GFEN (Groupe Français d’Education Nouvelle).

Atelier 2 : « Expériences de l’œuvre et formation intellectuelle des élèves »

Cet atelier explore des expériences musicales et muséales qui peuvent développer des capacités d’apprentissage, intellectuelles et critiques favorables à la réussite scolaire des élèves.
Il s’agit d’une mise en regard des expériences de médiation artistique de Zebrock et du MAC VAL avec les exigences intellectuelles de l’école.
Les professionnels participant à la discussion sont :
Edgard Garcia, directeur de Zebrock
Arnaud Beigel, conférencier au MAC VAL
La théorie et l’expérience de terrain viennent se croiser pour arriver à une modélisation, un outil pour la pratique. Cet outil peut vous être utile à l’élaboration et l’évaluation de vos actions d’éducation artistique et culturelle dans un objectif de réussite scolaire.

Durant cet atelier, nous aborderons les questions suivantes :
Quelles sont les clés de la réussite scolaire ?
En quoi l’expérience d’une œuvre mobilise-t-elle des capacités intellectuelles ?
En quoi ces capacités intellectuelles se conjuguent-elles avec les attentes scolaires.
Les mêmes expériences artistiques n’étant pas appropriées de la même manière par les élèves de différents milieux sociaux : quelle posture de transmission adopter ?

Atelier animé par Manon FENARD, doctorante en sciences de l’éducation, laboratoire CIRCEFTESCOL, Université Paris 8 (voir plus haut).

Atelier 3 : « pratiques de loisirs des adolescents et réception des œuvres »

Cet atelier propose de questionner les cultures juvéniles pour mieux cerner les différents modes d’appropriations des œuvres par les adolescents.

En nous basant sur des exemples concrets et des résultats de recherche, nous travaillerons autour des questionnements suivants :
Les rapports à la culture dite « des jeunes » concordent-ils avec les objets proposés par l’éducation artistique et culturelle ?
Quelles différentes entrées dans l’oeuvre imaginer pour un public adolescent ?
Comment penser les « cultures juvéniles » au pluriel, selon les différents milieux sociaux ?
Comment s’appuyer sur les goûts et pratiques juvéniles sans entériner les inégalités ?

Atelier animé par Tomas Legon, docteur en sociologie de la jeunesse et de la
culture dont la thèse soutenue en 2014 est intitulée « La recherche du plaisir culturel. La construction des avis a priori en musique et cinéma chez le public lycéen »

- 13h-14h : Pause déjeuner
Repas à la charge des participants, possible au restaurant du MAC VAL ou alentours ; pique-nique possible dans le jardin du musée.

- 14h-15h : Conférence

« Quand un acte artistique interroge la structure d’un établissement scolaire ». Le projet artistique « Le Grand troc » de Nicolas Floc’h

Nicolas Floc’h explore les pratiques artistiques en fonction des contextes qu’il investit. Ses œuvres se déclinent en de multiples formes qui se présentent comme des structures ouvertes, multifonctionnelles, modulables et consommables. Il invente des processus de création qui ne peuvent exister sans la collaboration et l’appropriation d’autres personnes.

Au cours d’une année de rencontres et d’ateliers, Nicolas Floc’h a invité, à travers le projet artistique du Grand troc des collégiens, des enseignants et des agents départementaux de Vitry-sur-Seine, Bagnolet et Saint-Mandé, à exprimer des désirs collectifs visant à questionner et transformer leurs institutions, puis à matérialiser ces désirs en fabriquant des objets en bois et matériaux recyclés. Ceux-ci ont co-signés par l’artiste et le groupe concerné. Les objets ont été exposés au MAC VAL (octobre-décembre 2015) afin d’y être troqués. Tout visiteur souhaitant acquérir un objet en bois put le troquer contre l’objet réel, contre ce qu’il représente.

- 15h15-17h : Reprise des 3 ateliers réflexifs

Atelier 1 : « Evaluation des outils de médiation »

Atelier 2 : « Expériences de l’œuvre et formation intellectuelle des élèves »

Atelier 3 : « pratiques de loisirs des adolescents et réception des œuvres »

- 17h-17h30 - Set acoustique et multimédia

« Une histoire du rock pour les ados : Hair donne le tempo ! »

Selon une expérience originale menée par Zebrock dans les lycées, avec les musiciens du groupe Demi-Mondaine et la troupe Hair, dirigée par Nicolas Bigards.

« La musique en commun », projet inscrit au programme des actions éducatives menées dans les lycées de la Région Ile de France, invite les lycéens à s’approprier de manière inédite les musiques dont ils sont friands, dans leurs dimensions historiques, esthétiques sociales et culturelles. Pour finir en détente cette journée, présentation en live d’un dispositif qui a touché près de 500 lycéennes et lycéens en 2016.

Présentation

Cette journée d’étude vient clore trois années de recherche-actions menées sur le bénéfice scolaire des actions culturelles dans le domaine de l’art contemporain et des musiques actuelles.
Comment l’expérience de l’oeuvre permet la mise en action des capacités d’apprentissage et des capacités critiques ? Comment permettre aux adolescents (et aux professionnels de l’éducation) de valoriser ces capacités cognitives dans le format scolaire français ? Sur le modèle des « Journées amplifiées » de Zebrock, le programme alterne des moments de synthèse de la recherche, d’échanges et de rencontres avec des artistes.

Tous les acteurs de l’éducation artistique et culturelle sont conviés : enseignants, artistes, intervenants dans les classes, médiateurs culturels, animateurs, élus, responsables associatifs, équipes éducatives des institutions culturelles…

Déroulé de la journée

- 9h : Accueil Café

- 9h30-10h45 : Conférence

« Inégalités scolaires et inégalités culturelles face aux œuvres ».
Stéphane BONNERY et Manon FENARD

Cette conférence introductive fait état des résultats de recherche concernant les inégalités sociales de réussite scolaire et les met en perspective avec des inégalités également observées dans des contextes de transmission artistique.
Nous mettrons en évidence de manière croisée, les divers modes d’appropriation des œuvres par des élèves de différents milieux sociaux et de différents profils scolaires. Ce constat de départ nous amènera à nous interroger concrètement sur nos pratiques d’éducation artistique et culturelle tout au long de cette journée.

Stéphane BONNERY est professeur des universités en sociologie de l’éducation au laboratoire CIRCEFT-ESCOL à l’université Paris 8 – Université Vincennes à Saint-Denis. Ses différentes recherches s’inscrivent dans une sociologie de l’éducation articulée à la sociologie des classes sociales et plus récemment à la sociologie de la culture, de l’enfance et de la jeunesse. Elles tendent à rendre visible et comprendre les nouveaux facteurs des inégalités scolaires au regard des évolutions u système éducatif, du renouvellement des exigences intellectuelles, des pratiques enseignantes et des activités des élèves.
Manon FENARD est doctorante en sociologie de l’éducation au laboratoire CIRCEFT-ESCOL de l’Université Paris 8 sous la codirection de Stéphane Bonnéry et Patrick Rayou. Entre 2012 et 2015, elle a conduit une recherche-action intitulée « les pratiques de spectateur des élèves : pour une appropriation scolaire des objets culturels » au sein de l’association Zebrock et en partenariat avec le musée MAC VAL. Cette journée réflexive est la restitution publique de son travail de recherche.

- 11h-13h : Ateliers réflexifs

Trois ateliers au choix, proposés le matin ET l’après-midi

Atelier 1 : « Evaluation des outils de médiation »

Cet atelier se propose de questionner différents outils de médiation artistique dans un partage d’expérience critique. Il s’agit de penser la médiation culturelle en empruntant de nouveaux outils à la pédagogie et aux sciences de l’éducation.
L’objectif est de construire ensemble, à partir de vos expériences de terrain et de modélisations théoriques, une grille d’analyse des pratiques efficiente avec laquelle vous repartirez.

Nous explorerons activement différentes modalités de médiations artistiques en nous posant les questions suivantes :
Quelles sont les logiques en tension ?
Qu’en est-il des élèves les plus éloignés de l’école, les plus en difficulté scolaire ?
Quelles sont les “pratiques frein” qui peuvent renforcer les inégalités scolaires ?
Quelles sont les “pratiques moteur” qui peuvent au contraire aider les élèves à s’approprier scolairement les œuvres ?

Atelier animé par Claire BENVENISTE, doctorante du laboratoire CIRCEFT-ESCOL et membre du GFEN (Groupe Français d’Education Nouvelle).

Atelier 2 : « Expériences de l’œuvre et formation intellectuelle des élèves »

Cet atelier explore des expériences musicales et muséales qui peuvent développer des capacités d’apprentissage, intellectuelles et critiques favorables à la réussite scolaire des élèves.
Il s’agit d’une mise en regard des expériences de médiation artistique de Zebrock et du MAC VAL avec les exigences intellectuelles de l’école.
Les professionnels participant à la discussion sont :
Edgard Garcia, directeur de Zebrock
Arnaud Beigel, conférencier au MAC VAL
La théorie et l’expérience de terrain viennent se croiser pour arriver à une modélisation, un outil pour la pratique. Cet outil peut vous être utile à l’élaboration et l’évaluation de vos actions d’éducation artistique et culturelle dans un objectif de réussite scolaire.

Durant cet atelier, nous aborderons les questions suivantes :
Quelles sont les clés de la réussite scolaire ?
En quoi l’expérience d’une œuvre mobilise-t-elle des capacités intellectuelles ?
En quoi ces capacités intellectuelles se conjuguent-elles avec les attentes scolaires.
Les mêmes expériences artistiques n’étant pas appropriées de la même manière par les élèves de différents milieux sociaux : quelle posture de transmission adopter ?

Atelier animé par Manon FENARD, doctorante en sciences de l’éducation, laboratoire CIRCEFTESCOL, Université Paris 8 (voir plus haut).

Atelier 3 : « pratiques de loisirs des adolescents et réception des œuvres »

Cet atelier propose de questionner les cultures juvéniles pour mieux cerner les différents modes d’appropriations des œuvres par les adolescents.

En nous basant sur des exemples concrets et des résultats de recherche, nous travaillerons autour des questionnements suivants :
Les rapports à la culture dite « des jeunes » concordent-ils avec les objets proposés par l’éducation artistique et culturelle ?
Quelles différentes entrées dans l’oeuvre imaginer pour un public adolescent ?
Comment penser les « cultures juvéniles » au pluriel, selon les différents milieux sociaux ?
Comment s’appuyer sur les goûts et pratiques juvéniles sans entériner les inégalités ?

Atelier animé par Tomas Legon, docteur en sociologie de la jeunesse et de la
culture dont la thèse soutenue en 2014 est intitulée « La recherche du plaisir culturel. La construction des avis a priori en musique et cinéma chez le public lycéen »

- 13h-14h : Pause déjeuner
Repas à la charge des participants, possible au restaurant du MAC VAL ou alentours ; pique-nique possible dans le jardin du musée.

- 14h-15h : Conférence

« Quand un acte artistique interroge la structure d’un établissement scolaire ». Le projet artistique « Le Grand troc » de Nicolas Floc’h

Nicolas Floc’h explore les pratiques artistiques en fonction des contextes qu’il investit. Ses œuvres se déclinent en de multiples formes qui se présentent comme des structures ouvertes, multifonctionnelles, modulables et consommables. Il invente des processus de création qui ne peuvent exister sans la collaboration et l’appropriation d’autres personnes.

Au cours d’une année de rencontres et d’ateliers, Nicolas Floc’h a invité, à travers le projet artistique du Grand troc des collégiens, des enseignants et des agents départementaux de Vitry-sur-Seine, Bagnolet et Saint-Mandé, à exprimer des désirs collectifs visant à questionner et transformer leurs institutions, puis à matérialiser ces désirs en fabriquant des objets en bois et matériaux recyclés. Ceux-ci ont co-signés par l’artiste et le groupe concerné. Les objets ont été exposés au MAC VAL (octobre-décembre 2015) afin d’y être troqués. Tout visiteur souhaitant acquérir un objet en bois put le troquer contre l’objet réel, contre ce qu’il représente.

- 15h15-17h : Reprise des 3 ateliers réflexifs

Atelier 1 : « Evaluation des outils de médiation »

Atelier 2 : « Expériences de l’œuvre et formation intellectuelle des élèves »

Atelier 3 : « pratiques de loisirs des adolescents et réception des œuvres »

- 17h-17h30 - Set acoustique et multimédia

« Une histoire du rock pour les ados : Hair donne le tempo ! »

Selon une expérience originale menée par Zebrock dans les lycées, avec les musiciens du groupe Demi-Mondaine et la troupe Hair, dirigée par Nicolas Bigards.

« La musique en commun », projet inscrit au programme des actions éducatives menées dans les lycées de la Région Ile de France, invite les lycéens à s’approprier de manière inédite les musiques dont ils sont friands, dans leurs dimensions historiques, esthétiques sociales et culturelles. Pour finir en détente cette journée, présentation en live d’un dispositif qui a touché près de 500 lycéennes et lycéens en 2016.

#

Gratuit, ouvert à tous
Réservation : Bérangère Dujardin
prod@zebrock.org ou 01 55 89 00 60
(Précisez les 2 ateliers choisis)
Attestation / convocation pour votre employeur fournie

Téléchargez le programme

PDF - 448.2 ko
Programme journée d’étude 11 mai 2016
JPEG - 33.5 ko
JPEG - 138.9 ko
 

Gratuit, ouvert à tous
Réservation : Bérangère Dujardin
prod@zebrock.org ou 01 55 89 00 60
(Précisez les 2 ateliers choisis)
Attestation / convocation pour votre employeur fournie

Téléchargez le programme

PDF - 448.2 ko
Programme journée d’étude 11 mai 2016
JPEG - 33.5 ko
JPEG - 138.9 ko