MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

« C’est pas beau de critiquer ? »

Journées du Patrimoine 2014. Photo © Thomas Louapre
Journées du Patrimoine 2014. Photo © Thomas Louapre

Les 26 avril, 16 mai, 31 mai et 7 juin 2015, visite et rencontre inédite devant une œuvre de la collection du musée, choisie par un critique d’art membre de l’AICA.

Depuis son ouverture en 2005, le MAC VAL développe le cycle « C’est pas beau de critiquer ? ». À travers cette programmation, des critiques membres de l’AICA (l’Association internationale des critiques d’art) sont invités à écrire un texte sur une œuvre de la collection et à rencontrer le public pour poursuivre cet échange.
Résolument subjectives, ces contributions interrogent le format habituel de la critique d’art et soulignent la variété des pratiques d’interprétation à l’œuvre dans le champ de l’art.

Téléchargez les textes critiques ici.

- Dimanche 26 avril, 16h
Camille Paulhan
devant l’œuvre de Clément Borderie Sinusoïde, Quatre saisons

- Samedi 16 mai, 16h (Nuit des Musées) :
Paul Ardenne devant Expansion de César

- Samedi 16 mai, 20h30 (Nuit des Musées) :
Laetitia Chauvin devant les œuvres de Présence Panchounette : Fausse Brique (Carl Andre) et L’odeur est une forme qui ne se voit pas

- Dimanche 31 mai, 16h
Julie Crenn, devant les œuvres d’Elodie Lesourd et en présence de l’artiste

- Dimanche 7 juin, 16h (« Un dur, un vrai, un tatoué ») :
Elisabeth Couturier devant Gauloises de Pierre Buraglio

Depuis son ouverture en 2005, le MAC VAL développe le cycle « C’est pas beau de critiquer ? ». À travers cette programmation, des critiques membres de l’AICA (l’Association internationale des critiques d’art) sont invités à écrire un texte sur une œuvre de la collection et à rencontrer le public pour poursuivre cet échange.
Résolument subjectives, ces contributions interrogent le format habituel de la critique d’art et soulignent la variété des pratiques d’interprétation à l’œuvre dans le champ de l’art.

Téléchargez les textes critiques ici.

- Dimanche 26 avril, 16h
Camille Paulhan
devant l’œuvre de Clément Borderie Sinusoïde, Quatre saisons

- Samedi 16 mai, 16h (Nuit des Musées) :
Paul Ardenne devant Expansion de César

- Samedi 16 mai, 20h30 (Nuit des Musées) :
Laetitia Chauvin devant les œuvres de Présence Panchounette : Fausse Brique (Carl Andre) et L’odeur est une forme qui ne se voit pas

- Dimanche 31 mai, 16h
Julie Crenn, devant les œuvres d’Elodie Lesourd et en présence de l’artiste

- Dimanche 7 juin, 16h (« Un dur, un vrai, un tatoué ») :
Elisabeth Couturier devant Gauloises de Pierre Buraglio