MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Les Journées européennes du patrimoine

Samedi 20 septembre

12h - 19h
We Are The Painters
Vidéo, 2014

Projet au croisement de la vidéo et de la peinture proposé par le collectif d’artistes We Are The Painters, formé par Nicolas Beaumelle et Aurélien Porte.

Salles d’exposition

15h - 16h30
« Après l’averse »
Atelier du livre d’artiste proposé par Isabelle Faivre

Isabelle Faivre peintre, relieuse et artiste du livre, à partir de ses petits leporello sur la nature.
Elle crée des miniatures en leporello et des livres objets, pleins d’humour et de fantaisie mais aussi des pièces uniques toutes blanches sous écrin comme sculptées dans le papier.

Centre de documentation
Parents et enfants à partir de 5 ans, gratuit.
Renseignements et inscription : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

15h - 16h30 et 18h - 19h
Projection de vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba

Memorial Project Nha Trang, Vietnam – Towards the Courageous, the Curious and the Cowards, 2001, 13’
The Ground, the Root and the Air : The Passing of the Bodhi Tree, 2004 – 2007, 14’30’’
Waterfield Project : The Story of the Stars, 2014, 8’

Projection en continu de trois vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba, qui donnent à voir différents aspects de son travail.
Jun Nguyen-Hatsushiba est né en 1968 à Tokyo, il vit et travaille à Ho-Chi-Minh Ville depuis 1997. Il s’est fait connaître par ses vidéos sous-marines traitant des rapports à l’histoire vietnamienne, mais aussi de manière métaphorique des difficultés face à l’existence. La vidéo The Ground, the Root and the Air : the passing of the Bodhi Tree aborde la position de l’artiste face aux changements et à la modernité.
Son projet Breathing is free 12 756,3 km, initié en 2007, prévoit de s’étaler sur une quinzaine d’années afin de parcourir le diamètre de la terre, évoquant les difficultés et les souffrances de l’exil.

En écho à l’exposition « Don’t we all want to be in tune ? » réalisée dans le cadre de sa résidence d’avril à juillet 2014 et présentée au MAC/VAL jusqu’au 21 septembre 2014.

Auditorium

16h
Visite fixe avec conférenciers

Rendez-vous hall du musée

16h - 19h
« C’est pas beau de critiquer ? »
Rencontres devant les œuvres de la collection du musée choisies par un collège de critiques d’art membres de l’AICA, avec Marie Maertens, Aurélien Mole et Anaël Pigeat.

Depuis son ouverture en 2005, le MAC/VAL développe le cycle « C’est pas beau de critiquer ? ». À travers cette programmation, des critiques membres de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) sont invités à écrire sur une œuvre de la collection. Résolument subjectives, ces contributions interrogent le format habituel de la critique d’art, et soulignent la variété des pratiques d’interprétation à l’œuvre dans le champ de l’art.

Salles d’exposition

17h
Performance d’Hicham Berrada

Du laboratoire au musée, Hicham Berrada active des instabilités chimiques et physiques à l’intérieur d’un bécher.
Expérimentateur hors-pair, il provoquera des réactions complexes, des métamorphoses, véritables expériences chimiques en direct devant le public du MAC/VAL.

En résonnance avec Rapports de lois universelles # 2 et Présage 23.02.2013 23h38, œuvres vidéos présentées dans l’exposition des œuvres de la collection « Avec et sans peinture ».

Auditorium

Dimanche 21 septembre

12h - 19h
We Are The Painters
Vidéo, 2014

Projet au croisement de la vidéo et de la peinture proposé par le collectif d’artistes We Are The Painters, formé par Nicolas Beaumelle et Aurélien Porte.

Salles d’exposition

14h - 17h
Projection de vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba

Memorial Project Nha Trang, Vietnam – Towards the Courageous, the Curious and the Cowards, 2001, 13’
The Ground, the Root and the Air : The Passing of the Bodhi Tree, 2004 – 2007, 14’30’’
Waterfield Project : The Story of the Stars, 2014, 8’’

Projection en continu de trois vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba, qui donnent à voir différents aspects de son travail.
Jun Nguyen-Hatsushiba est né en 1968 à Tokyo, il vit et travaille à Ho-Chi-Minh Ville depuis 1997. Il s’est fait connaître par ses vidéos sous-marines traitant des rapports à l’histoire vietnamienne, mais aussi de manière métaphorique des difficultés face à l’existence. La vidéo The Ground, the Root and the Air : the passing of the Bodhi Tree aborde la position de l’artiste face aux changements et à la modernité.
Son projet Breathing is free 12 756,3 km, initié en 2007, prévoit de s’étaler sur une quinzaine d’années afin de parcourir le diamètre de la terre, évoquant les difficultés et les souffrances de l’exil.

En écho à l’exposition « Don’t we all want to be in tune ? » réalisée dans le cadre de sa résidence d’avril à juillet 2014 et présentée au MAC/VAL jusqu’au 21 septembre 2014.

Auditorium

14h - 18h
« Patrimoine culturel, patrimoine naturel », exposition de livres d’artistes et mini-ateliers

Ateliers pour tous, en continu, autour du thème de la nature au cours desquels petits et grands sont invités à réaliser des créations sous forme de livres d’artistes inspirés d’une sélection d’ouvrages de la collection du MAC/VAL.

Centre de documentation
Renseignements : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

A partir de 15h, « Remonter le temps », performance d’Agnieszka Ryszkiewicz

Avec cette nouvelle création, Agnieszka Ryszkiewicz poursuit ses recherches autour du ralentissement et de la prise de position. Comme un prolongement de Passer le temps, crée à Nantes en 2011, Remonter le temps fait aussi partie d’ « Animer le musée au ralenti », un ensemble de performances explorant les relations possibles entre les visiteurs et l’espace qui les accueille. L’animation dont il est question dans cette série renvoie davantage à la lointaine étymologie du mot - animare (du latin - donner vie) - qu’à la notion de divertissement qu’on lui attribue familièrement. Pour permettre aux œuvres du musée de s’animer sous les yeux des visiteurs, Agnieszka Ryszkiewicz ralentit les corps, et joue à recréer l’illusion des premières machines cinématographiques.

Avec Lou Cantor, Laurie Peschier Pimont, Agnieszka Ryszkiewicz et tous les participants.

Vestibule

16h
Visite fixe avec conférenciers

Rendez-vous hall du musée

16h - 19h
« C’est pas beau de critiquer ? »
Rencontres devant les œuvres de la collection du musée choisies par un collège de critiques d’art membres de l’AICA, avec Léa Bismuth et Fabien Danesi.

Depuis son ouverture en 2005, le MAC/VAL développe le cycle « C’est pas beau de critiquer ? ». À travers cette programmation, des critiques membres de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) sont invités à écrire sur une œuvre de la collection. Résolument subjectives, ces contributions interrogent le format habituel de la critique d’art, et soulignent la variété des pratiques d’interprétation à l’œuvre dans le champ de l’art.

Salles d’exposition

18h
Lecture, performance d’Ysé Tran, actrice, sur une proposition de Tania Mouraud

Lecture d’un texte de Zalmen Gradowski et Zalmen Lewental par Ysé Tran, tiré des manuscrits rouleaux d’Auschwitz-Birkenau, enterrés près des chambres à gaz et retrouvés après la guerre dans les années soixante. À cause de l’humidité et du temps, des mots se sont effacés. La lecture traduit ces « trous » et laisse place aux silences.

Auditorium

Samedi 20 septembre

12h - 19h
We Are The Painters
Vidéo, 2014

Projet au croisement de la vidéo et de la peinture proposé par le collectif d’artistes We Are The Painters, formé par Nicolas Beaumelle et Aurélien Porte.

Salles d’exposition

15h - 16h30
« Après l’averse »
Atelier du livre d’artiste proposé par Isabelle Faivre

Isabelle Faivre peintre, relieuse et artiste du livre, à partir de ses petits leporello sur la nature.
Elle crée des miniatures en leporello et des livres objets, pleins d’humour et de fantaisie mais aussi des pièces uniques toutes blanches sous écrin comme sculptées dans le papier.

Centre de documentation
Parents et enfants à partir de 5 ans, gratuit.
Renseignements et inscription : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

15h - 16h30 et 18h - 19h
Projection de vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba

Memorial Project Nha Trang, Vietnam – Towards the Courageous, the Curious and the Cowards, 2001, 13’
The Ground, the Root and the Air : The Passing of the Bodhi Tree, 2004 – 2007, 14’30’’
Waterfield Project : The Story of the Stars, 2014, 8’

Projection en continu de trois vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba, qui donnent à voir différents aspects de son travail.
Jun Nguyen-Hatsushiba est né en 1968 à Tokyo, il vit et travaille à Ho-Chi-Minh Ville depuis 1997. Il s’est fait connaître par ses vidéos sous-marines traitant des rapports à l’histoire vietnamienne, mais aussi de manière métaphorique des difficultés face à l’existence. La vidéo The Ground, the Root and the Air : the passing of the Bodhi Tree aborde la position de l’artiste face aux changements et à la modernité.
Son projet Breathing is free 12 756,3 km, initié en 2007, prévoit de s’étaler sur une quinzaine d’années afin de parcourir le diamètre de la terre, évoquant les difficultés et les souffrances de l’exil.

En écho à l’exposition « Don’t we all want to be in tune ? » réalisée dans le cadre de sa résidence d’avril à juillet 2014 et présentée au MAC/VAL jusqu’au 21 septembre 2014.

Auditorium

16h
Visite fixe avec conférenciers

Rendez-vous hall du musée

16h - 19h
« C’est pas beau de critiquer ? »
Rencontres devant les œuvres de la collection du musée choisies par un collège de critiques d’art membres de l’AICA, avec Marie Maertens, Aurélien Mole et Anaël Pigeat.

Depuis son ouverture en 2005, le MAC/VAL développe le cycle « C’est pas beau de critiquer ? ». À travers cette programmation, des critiques membres de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) sont invités à écrire sur une œuvre de la collection. Résolument subjectives, ces contributions interrogent le format habituel de la critique d’art, et soulignent la variété des pratiques d’interprétation à l’œuvre dans le champ de l’art.

Salles d’exposition

17h
Performance d’Hicham Berrada

Du laboratoire au musée, Hicham Berrada active des instabilités chimiques et physiques à l’intérieur d’un bécher.
Expérimentateur hors-pair, il provoquera des réactions complexes, des métamorphoses, véritables expériences chimiques en direct devant le public du MAC/VAL.

En résonnance avec Rapports de lois universelles # 2 et Présage 23.02.2013 23h38, œuvres vidéos présentées dans l’exposition des œuvres de la collection « Avec et sans peinture ».

Auditorium

Dimanche 21 septembre

12h - 19h
We Are The Painters
Vidéo, 2014

Projet au croisement de la vidéo et de la peinture proposé par le collectif d’artistes We Are The Painters, formé par Nicolas Beaumelle et Aurélien Porte.

Salles d’exposition

14h - 17h
Projection de vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba

Memorial Project Nha Trang, Vietnam – Towards the Courageous, the Curious and the Cowards, 2001, 13’
The Ground, the Root and the Air : The Passing of the Bodhi Tree, 2004 – 2007, 14’30’’
Waterfield Project : The Story of the Stars, 2014, 8’’

Projection en continu de trois vidéos de Jun Nguyen-Hatsushiba, qui donnent à voir différents aspects de son travail.
Jun Nguyen-Hatsushiba est né en 1968 à Tokyo, il vit et travaille à Ho-Chi-Minh Ville depuis 1997. Il s’est fait connaître par ses vidéos sous-marines traitant des rapports à l’histoire vietnamienne, mais aussi de manière métaphorique des difficultés face à l’existence. La vidéo The Ground, the Root and the Air : the passing of the Bodhi Tree aborde la position de l’artiste face aux changements et à la modernité.
Son projet Breathing is free 12 756,3 km, initié en 2007, prévoit de s’étaler sur une quinzaine d’années afin de parcourir le diamètre de la terre, évoquant les difficultés et les souffrances de l’exil.

En écho à l’exposition « Don’t we all want to be in tune ? » réalisée dans le cadre de sa résidence d’avril à juillet 2014 et présentée au MAC/VAL jusqu’au 21 septembre 2014.

Auditorium

14h - 18h
« Patrimoine culturel, patrimoine naturel », exposition de livres d’artistes et mini-ateliers

Ateliers pour tous, en continu, autour du thème de la nature au cours desquels petits et grands sont invités à réaliser des créations sous forme de livres d’artistes inspirés d’une sélection d’ouvrages de la collection du MAC/VAL.

Centre de documentation
Renseignements : cdm.macval@macval.fr ou 01 43 91 14 64

A partir de 15h, « Remonter le temps », performance d’Agnieszka Ryszkiewicz

Avec cette nouvelle création, Agnieszka Ryszkiewicz poursuit ses recherches autour du ralentissement et de la prise de position. Comme un prolongement de Passer le temps, crée à Nantes en 2011, Remonter le temps fait aussi partie d’ « Animer le musée au ralenti », un ensemble de performances explorant les relations possibles entre les visiteurs et l’espace qui les accueille. L’animation dont il est question dans cette série renvoie davantage à la lointaine étymologie du mot - animare (du latin - donner vie) - qu’à la notion de divertissement qu’on lui attribue familièrement. Pour permettre aux œuvres du musée de s’animer sous les yeux des visiteurs, Agnieszka Ryszkiewicz ralentit les corps, et joue à recréer l’illusion des premières machines cinématographiques.

Avec Lou Cantor, Laurie Peschier Pimont, Agnieszka Ryszkiewicz et tous les participants.

Vestibule

16h
Visite fixe avec conférenciers

Rendez-vous hall du musée

16h - 19h
« C’est pas beau de critiquer ? »
Rencontres devant les œuvres de la collection du musée choisies par un collège de critiques d’art membres de l’AICA, avec Léa Bismuth et Fabien Danesi.

Depuis son ouverture en 2005, le MAC/VAL développe le cycle « C’est pas beau de critiquer ? ». À travers cette programmation, des critiques membres de l’AICA (Association Internationale des Critiques d’Art) sont invités à écrire sur une œuvre de la collection. Résolument subjectives, ces contributions interrogent le format habituel de la critique d’art, et soulignent la variété des pratiques d’interprétation à l’œuvre dans le champ de l’art.

Salles d’exposition

18h
Lecture, performance d’Ysé Tran, actrice, sur une proposition de Tania Mouraud

Lecture d’un texte de Zalmen Gradowski et Zalmen Lewental par Ysé Tran, tiré des manuscrits rouleaux d’Auschwitz-Birkenau, enterrés près des chambres à gaz et retrouvés après la guerre dans les années soixante. À cause de l’humidité et du temps, des mots se sont effacés. La lecture traduit ces « trous » et laisse place aux silences.

Auditorium

#

# Appel à participation :
Remonter le temps

Dimanche 17h
Pour cette nouvelle pièce chorégraphique, Agnieszka Ryszkiewicz cherche une dizaine de participants.
Danseurs amateurs ou sans expérience de danse, seuls, en couple, avec des amis ou en famille, tous les profils sont bienvenus.
Venez participer à une marche au ralenti qui témoignera du temps qui passe.
Participation bénévole. Info et inscription auprès d’Agnieszka Ryszkiewicz
Mail : a_ryszkiewicz@yahoo.com
www.agnieszkaryszkiewicz.com

# Restauration


Un espace restauration est à votre disposition pendant tout le week-end.

 

Appel à participation :
Remonter le temps

Dimanche 17h
Pour cette nouvelle pièce chorégraphique, Agnieszka Ryszkiewicz cherche une dizaine de participants.
Danseurs amateurs ou sans expérience de danse, seuls, en couple, avec des amis ou en famille, tous les profils sont bienvenus.
Venez participer à une marche au ralenti qui témoignera du temps qui passe.
Participation bénévole. Info et inscription auprès d’Agnieszka Ryszkiewicz
Mail : a_ryszkiewicz@yahoo.com
www.agnieszkaryszkiewicz.com

Restauration

Un espace restauration est à votre disposition pendant tout le week-end.