MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Hommage à Raoul-Jean Moulin

Raoul-Jean Moulin dans son bureau © Photo Sabine Weiss
Raoul-Jean Moulin dans son bureau © Photo Sabine Weiss

Décès de Raoul-Jean Moulin, passeur engagé d’un art sans frontières,
le 21 décembre 2014.

Figure majeure de l’art contemporain entre les années 60 et 2000, le critique d’art, commissaire d’exposition et médiateur Raoul-Jean Moulin fut un infatigable découvreur de talents aux côtés de son ami Pierre Restany. Louis Aragon est le premier à avoir salué son œil et sa plume, mis au service des Lettres Françaises (1958-1972), d’Opus International (1967-1972) et de L’Humanité (1974-1998).

Commissaire de nombreuses expositions – dont celle du Pavillon Français de la 36e Biennale de Venise en 1972 où il a réuni Viseux, Boltanski, Titus-Carmel, Hernandez et Le Gac - voyageur audacieux et déterminé à faire entendre la voix de l’art durant la Guerre Froide, il a fait connaître en France - et au-delà - le travail d’artistes contemporains des ex-URSS, RDA, Tchécoslovaquie et Yougoslavie – Kijno, Kolar, Mlynarcik, Mihaïlovitch...

À l’avant-garde de la création en France, il fut l’un des piliers de la Biennale de Paris pendant 15 ans, co-fonda la série des Donner à Voir, créa Châtillon des arts ainsi que de nombreuses expositions dans le Val-de-Marne.

Nommé directeur du Fond Départemental d’Art Contemporain du Val-de-Marne en 1982, il a constitué l’importante collection à l’origine du MAC VAL, avec des noms tels que Asse, Manessier, Debré, Villeglé, Soulages...

Secrétaire général de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA) et reconnu par de nombreuses distinctions, Raoul-Jean Moulin, atteint par un grave accident de santé, a fait don au MAC VAL de ses archives en 2007.

Raoul-Jean Moulin était Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (1985), Chevalier national du Mérite (1989) et Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur (2003).

Interview de Raoul-Jean Moulin en 2002, dans un reportage de TVAL sur les journées d’études des 9 et 10 novembre 2012

---

Communiqué de Christian Favier  :

"C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Raoul-Jean Moulin.

Ecrivain, critique d’art à l’hebdomadaire « Les Lettres françaises », puis au quotidien « l’Humanité » pendant de nombreuses années, secrétaire général de l’Association Internationale des Critiques d’Art, Raoul-Jean Moulin était un grand ami du Val-de-Marne qui vivait pleinement la passion de l’art et des artistes.

Sollicité en 1982 par Michel Germa, alors président du Conseil général, pour accompagner le Département dans son action de soutien à la création, il a initié une politique audacieuse d’acquisition d’œuvres qui a permis de constituer la première collection départementale publique de notre pays, donnant à voir l’art en France de 1950 à nos jours.

S’appuyant sur de solides amitiés artistiques et sur l’engagement original du Conseil général, il a contribué à rassembler au sein du Fonds départemental d’art contemporain des œuvres permettant de découvrir, dans la pluralité des expressions, des artistes parmi les plus marquants de notre époque. 

Soucieux de ne céder ni aux modes, ni au conformisme du marché de l’art, Raoul-Jean Moulin souhaitait que ce Fonds départemental d’art contemporain « se maintienne à l’affut des foyers de résistance, où se ressource la clairvoyance de créer, à contre-courant des normes dominantes ».

Attaché à ce que les œuvres rencontrent un large public, il tenait aussi à ce que cette collection ne soit pas « un gisement réservé aux seuls spécialistes, mais un chantier à exploiter, un lieu fondateur de l’action culturelle, un terrain patrimonial où chacun peut chercher ses propres origines et découvrir d’autres sensibilités. »

C’est sur la base de ces objectifs qu’est né le MAC VAL, Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, aboutissement d’un projet dont Raoul-Jean Moulin fut l’un des plus fervents artisans.

Depuis 2005, le seul Musée d’art contemporain situé en banlieue poursuit et élargit ce travail d’acquisition et de mise en relation des artistes d’aujourd’hui avec le public. Son fonds dispose désormais plus de 2 200 œuvres. L’impulsion initiée par Raoul-Jean Moulin il y a plus de 30 ans se prolonge ainsi, et la collection qu’il nous a laissé en héritage continue de s’agrandir comme il le souhaitait en associant, aujourd’hui comme hier, des artistes et des œuvres témoins de leur époque et acteurs du monde qui nous entoure.

« L’art, c’est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art », disait l’artiste-poète Robert Filliou. A n’en pas douter, la vie de Raoul-Jean Moulin, cette vie tout entière consacrée à la création et aux artistes, fut plus que passionnante. Et tous ceux qui ont eu la chance de côtoyer cet amoureux de la culture, dans le Val-de-Marne ou ailleurs, se sont enrichis de cette formidable passion qu’il savait si bien partager.

Notre département lui doit beaucoup. En ces moments pénibles, toutes mes pensées vont à son épouse et à sa famille."

Christian Favier
Sénateur
Président du Conseil général

Figure majeure de l’art contemporain entre les années 60 et 2000, le critique d’art, commissaire d’exposition et médiateur Raoul-Jean Moulin fut un infatigable découvreur de talents aux côtés de son ami Pierre Restany. Louis Aragon est le premier à avoir salué son œil et sa plume, mis au service des Lettres Françaises (1958-1972), d’Opus International (1967-1972) et de L’Humanité (1974-1998).

Commissaire de nombreuses expositions – dont celle du Pavillon Français de la 36e Biennale de Venise en 1972 où il a réuni Viseux, Boltanski, Titus-Carmel, Hernandez et Le Gac - voyageur audacieux et déterminé à faire entendre la voix de l’art durant la Guerre Froide, il a fait connaître en France - et au-delà - le travail d’artistes contemporains des ex-URSS, RDA, Tchécoslovaquie et Yougoslavie – Kijno, Kolar, Mlynarcik, Mihaïlovitch...

À l’avant-garde de la création en France, il fut l’un des piliers de la Biennale de Paris pendant 15 ans, co-fonda la série des Donner à Voir, créa Châtillon des arts ainsi que de nombreuses expositions dans le Val-de-Marne.

Nommé directeur du Fond Départemental d’Art Contemporain du Val-de-Marne en 1982, il a constitué l’importante collection à l’origine du MAC VAL, avec des noms tels que Asse, Manessier, Debré, Villeglé, Soulages...

Secrétaire général de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA) et reconnu par de nombreuses distinctions, Raoul-Jean Moulin, atteint par un grave accident de santé, a fait don au MAC VAL de ses archives en 2007.

Raoul-Jean Moulin était Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (1985), Chevalier national du Mérite (1989) et Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur (2003).

Interview de Raoul-Jean Moulin en 2002, dans un reportage de TVAL sur les journées d’études des 9 et 10 novembre 2012

---

Communiqué de Christian Favier  :

"C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Raoul-Jean Moulin.

Ecrivain, critique d’art à l’hebdomadaire « Les Lettres françaises », puis au quotidien « l’Humanité » pendant de nombreuses années, secrétaire général de l’Association Internationale des Critiques d’Art, Raoul-Jean Moulin était un grand ami du Val-de-Marne qui vivait pleinement la passion de l’art et des artistes.

Sollicité en 1982 par Michel Germa, alors président du Conseil général, pour accompagner le Département dans son action de soutien à la création, il a initié une politique audacieuse d’acquisition d’œuvres qui a permis de constituer la première collection départementale publique de notre pays, donnant à voir l’art en France de 1950 à nos jours.

S’appuyant sur de solides amitiés artistiques et sur l’engagement original du Conseil général, il a contribué à rassembler au sein du Fonds départemental d’art contemporain des œuvres permettant de découvrir, dans la pluralité des expressions, des artistes parmi les plus marquants de notre époque. 

Soucieux de ne céder ni aux modes, ni au conformisme du marché de l’art, Raoul-Jean Moulin souhaitait que ce Fonds départemental d’art contemporain « se maintienne à l’affut des foyers de résistance, où se ressource la clairvoyance de créer, à contre-courant des normes dominantes ».

Attaché à ce que les œuvres rencontrent un large public, il tenait aussi à ce que cette collection ne soit pas « un gisement réservé aux seuls spécialistes, mais un chantier à exploiter, un lieu fondateur de l’action culturelle, un terrain patrimonial où chacun peut chercher ses propres origines et découvrir d’autres sensibilités. »

C’est sur la base de ces objectifs qu’est né le MAC VAL, Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, aboutissement d’un projet dont Raoul-Jean Moulin fut l’un des plus fervents artisans.

Depuis 2005, le seul Musée d’art contemporain situé en banlieue poursuit et élargit ce travail d’acquisition et de mise en relation des artistes d’aujourd’hui avec le public. Son fonds dispose désormais plus de 2 200 œuvres. L’impulsion initiée par Raoul-Jean Moulin il y a plus de 30 ans se prolonge ainsi, et la collection qu’il nous a laissé en héritage continue de s’agrandir comme il le souhaitait en associant, aujourd’hui comme hier, des artistes et des œuvres témoins de leur époque et acteurs du monde qui nous entoure.

« L’art, c’est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art », disait l’artiste-poète Robert Filliou. A n’en pas douter, la vie de Raoul-Jean Moulin, cette vie tout entière consacrée à la création et aux artistes, fut plus que passionnante. Et tous ceux qui ont eu la chance de côtoyer cet amoureux de la culture, dans le Val-de-Marne ou ailleurs, se sont enrichis de cette formidable passion qu’il savait si bien partager.

Notre département lui doit beaucoup. En ces moments pénibles, toutes mes pensées vont à son épouse et à sa famille."

Christian Favier
Sénateur
Président du Conseil général

#

Exposition "Hommage à Matisse", Châtillon des arts, 1970 : Louis Aragon, Raoul-Jean Moulin
Exposition "Hommage à Matisse", Châtillon des arts, 1970 : Louis Aragon, Raoul-Jean Moulin
© Droits Réservés

César, Pierre Restany, Raoul-Jean Moulin : de gauche à droite
César, Pierre Restany, Raoul-Jean Moulin : de gauche à droite
© Photo André Morain

PDF - 58.7 ko


Biographie de Raoul-Jean Moulin

PDF - 116.7 ko


Communiqué de Christian Favier, Président du Conseil général

 

Exposition "Hommage à Matisse", Châtillon des arts, 1970 : Louis Aragon, Raoul-Jean Moulin
Exposition "Hommage à Matisse", Châtillon des arts, 1970 : Louis Aragon, Raoul-Jean Moulin
© Droits Réservés

César, Pierre Restany, Raoul-Jean Moulin : de gauche à droite
César, Pierre Restany, Raoul-Jean Moulin : de gauche à droite
© Photo André Morain

PDF - 58.7 ko


Biographie de Raoul-Jean Moulin

PDF - 116.7 ko


Communiqué de Christian Favier, Président du Conseil général