MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Instagram Viméo

Du pareil au mème, Collectif 1.0.3

Depuis le 10 février, le MAC/VAL expose une œuvre en vitrophanie, visible depuis le parvis du musée, issue d’une résidence en milieu scolaire menée par le Collectif 1.0.3.

Celle-ci s’est déroulée au lycée Adolphe Chérioux à Vitry-sur-Seine de septembre 2013 à février 2014.

Un mème définit un élément culturel reconnaissable répliqué et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus. C’est au travers d’exemples tels que le “Harlem Shake” que se dévoile une approche collective du web, sujet d’une itinérance au cœur des cultures numériques. À leur contact, nos comportements, notre sensibilité subissent des mutations très importantes. Devenir conscients et parfois acteurs de ces transformations en cours, telle est l’approche que nous avons choisi d’opérer en tant qu’artistes résidents invités, par le MAC/VAL, à produire une œuvre au cœur d’un lycée.
Dans ce cas présent, c’est le mème “Hadoken” qui est devenu matière première de notre projet. Ce dernier a pour particularité d’introduire des gestes issus de jeux vidéos dans les échanges entre les élèves et leurs enseignants. Il revisite ainsi les liens sociaux actifs dans l’enceinte d’un lycée. Tout en considérant la question du portrait de groupe, de la récurrente photo de classe, ce projet cherche à cerner l’influence des nouveaux référents culturels sur une génération donnée. Loin de la simultanéité de diffusion qu’implique internet, nous détournons ces figures de leur milieu d’origine. Le temps de la fabrication de ces images fait ainsi place au temps de leur manipu- lation et de leur redistribution. A partir d’un répertoire de gestes issus de l’univers du jeu vidéo, les élèves reprennent, sous la forme de poses aériennes, le Darth Vader Chokehold, le Doble Kamehameha, le M.Bison Leviatation, le Fist of God, le Mega Buster, le Vader + Bison Psycho Mantis ...
Nous avons donc construit une population de hadoken à partir des expressions corporelles produites par les élèves des sections génie thermique, électrotechnique, horticulture, arts appliqués et brevet des métiers d’art. Détourées et imprimées sur autocollants, ces formes extraites sont les premiers éléments d’une pochette qui compte également un grand dépliant leporello. À la différence des célèbres albums d’autocollants, que de nombreuses générations ont manipulés, ce panorama imprimé ne contient pas d’indication précise quant au positionnement des figures.
“Le panorama a été construit à partir d’une grille à cellules régulières. L’idée était d’obtenir un code de variation dans les lignes et les courbes afin de créer une partition qui fasse réponse à la richesse gestuelle des figures hadoken.
Le répertoire des matières joue les profondeurs et les densités d’un récit dédié au code des répliques d’une poétique du mouvement.”
Par rebonds successifs et réponses différentes induites par le jeu graphique, chaque édition réunit les conditions de production d’une œuvre unique, qui reflète et reconditionne le Mème dans un univers papier.

Collectif 1.0.3

Le dispositif Résidence territoriale annuelle en établissement scolaire est soutenu par la DRAC Île-de-France.
La résidence du Collectif 1.0.3 (Anne Couzon-Cesca, Arnaud et François Bernus) a été mise en œuvre et cofinancée par le MAC/VAL-Conseil général du Val-de-Marne. Elle s’est déroulée au lycée Adolphe Chérioux à Vitry-sur-Seine de septembre 2013 à février 2014.

DÉLÉGATION ACADÉMIQUE À L’ACTION CULTURELLE, DAAC, DU RECTORAT DE L’ACADÉMIE DE CRÉTEIL

Un mème définit un élément culturel reconnaissable répliqué et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus. C’est au travers d’exemples tels que le “Harlem Shake” que se dévoile une approche collective du web, sujet d’une itinérance au cœur des cultures numériques. À leur contact, nos comportements, notre sensibilité subissent des mutations très importantes. Devenir conscients et parfois acteurs de ces transformations en cours, telle est l’approche que nous avons choisi d’opérer en tant qu’artistes résidents invités, par le MAC/VAL, à produire une œuvre au cœur d’un lycée.
Dans ce cas présent, c’est le mème “Hadoken” qui est devenu matière première de notre projet. Ce dernier a pour particularité d’introduire des gestes issus de jeux vidéos dans les échanges entre les élèves et leurs enseignants. Il revisite ainsi les liens sociaux actifs dans l’enceinte d’un lycée. Tout en considérant la question du portrait de groupe, de la récurrente photo de classe, ce projet cherche à cerner l’influence des nouveaux référents culturels sur une génération donnée. Loin de la simultanéité de diffusion qu’implique internet, nous détournons ces figures de leur milieu d’origine. Le temps de la fabrication de ces images fait ainsi place au temps de leur manipu- lation et de leur redistribution. A partir d’un répertoire de gestes issus de l’univers du jeu vidéo, les élèves reprennent, sous la forme de poses aériennes, le Darth Vader Chokehold, le Doble Kamehameha, le M.Bison Leviatation, le Fist of God, le Mega Buster, le Vader + Bison Psycho Mantis ...
Nous avons donc construit une population de hadoken à partir des expressions corporelles produites par les élèves des sections génie thermique, électrotechnique, horticulture, arts appliqués et brevet des métiers d’art. Détourées et imprimées sur autocollants, ces formes extraites sont les premiers éléments d’une pochette qui compte également un grand dépliant leporello. À la différence des célèbres albums d’autocollants, que de nombreuses générations ont manipulés, ce panorama imprimé ne contient pas d’indication précise quant au positionnement des figures.
“Le panorama a été construit à partir d’une grille à cellules régulières. L’idée était d’obtenir un code de variation dans les lignes et les courbes afin de créer une partition qui fasse réponse à la richesse gestuelle des figures hadoken.
Le répertoire des matières joue les profondeurs et les densités d’un récit dédié au code des répliques d’une poétique du mouvement.”
Par rebonds successifs et réponses différentes induites par le jeu graphique, chaque édition réunit les conditions de production d’une œuvre unique, qui reflète et reconditionne le Mème dans un univers papier.

Collectif 1.0.3

Le dispositif Résidence territoriale annuelle en établissement scolaire est soutenu par la DRAC Île-de-France.
La résidence du Collectif 1.0.3 (Anne Couzon-Cesca, Arnaud et François Bernus) a été mise en œuvre et cofinancée par le MAC/VAL-Conseil général du Val-de-Marne. Elle s’est déroulée au lycée Adolphe Chérioux à Vitry-sur-Seine de septembre 2013 à février 2014.

DÉLÉGATION ACADÉMIQUE À L’ACTION CULTURELLE, DAAC, DU RECTORAT DE L’ACADÉMIE DE CRÉTEIL

#

Conception graphique : My Name Is Wendy

 

Conception graphique : My Name Is Wendy