MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Vincent Olinet

Vincent Olinet
Twice Upon a Time

Twice Upon a Time
2010.
Bois, verre, lampes, cordes, ampoules électriques, 500 × 500 × 120 cm.
Collection MAC VAL - Musée d’art contemporain du Val-de-Marne.
Acquis avec la participation du FRAM Île-de-France.
Photo © Marc Domage.


Vincent Olinet puise ses motifs dans la culture populaire, source de matériaux familiers qu’il se réapproprie, jouant avec leur charge émotionnelle et narrative.

Twice Upon a Time (« Il était deux fois ») sonne tel le commencement d’une histoire à double lecture. La caravelle posée devant nous est-elle une maquette trop grande ou bien une barque améliorée ? Quelles histoires nous raconte-t-elle : celle des grandes expéditions passées ou celle d’un bateau pirate sorti d’un conte de fées ? Celle d’un navire prêt pour le départ ou d’une épave échouée ? Comme une promesse vouée à l’échec, c’est avant tout un objet de rêverie, de vagabondage.

Le vrai et le faux, le fantasme et la désillusion ne cessent de se croiser, non sans mélancolie, comme avec Ma fête foraine. La structure, les fanions et guirlandes du décorum festif chancellent. Au bord de la chute, de dimensions restreintes, l’ossature ne semble plus pouvoir abriter aucun rassemblement.

télécharger
Vincent Olinet
Twice Upon a Time

Twice Upon a Time
2010.
Bois, verre, lampes, cordes, ampoules électriques, 500 × 500 × 120 cm.
Collection MAC VAL - Musée d’art contemporain du Val-de-Marne.
Acquis avec la participation du FRAM Île-de-France.
Photo © Marc Domage.


Vincent Olinet puise ses motifs dans la culture populaire, source de matériaux familiers qu’il se réapproprie, jouant avec leur charge émotionnelle et narrative.

Twice Upon a Time (« Il était deux fois ») sonne tel le commencement d’une histoire à double lecture. La caravelle posée devant nous est-elle une maquette trop grande ou bien une barque améliorée ? Quelles histoires nous raconte-t-elle : celle des grandes expéditions passées ou celle d’un bateau pirate sorti d’un conte de fées ? Celle d’un navire prêt pour le départ ou d’une épave échouée ? Comme une promesse vouée à l’échec, c’est avant tout un objet de rêverie, de vagabondage.

Le vrai et le faux, le fantasme et la désillusion ne cessent de se croiser, non sans mélancolie, comme avec Ma fête foraine. La structure, les fanions et guirlandes du décorum festif chancellent. Au bord de la chute, de dimensions restreintes, l’ossature ne semble plus pouvoir abriter aucun rassemblement.

télécharger
Vincent Olinet
Twice Upon a Time