MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Lola Gonzàlez

Nous
2013.
Vidéo HD, couleur, son stéréo, durée 4’65’’.
Collection MAC VAL - Musée d’art contemporain du Val-de-Marne.


Dans ses vidéos et performances, Lola Gonzàlez fait appel à des acteurs amateurs qui lui sont proches : sa famille, ses amis ou son entourage artistique. Cette communauté d’interprètes rassemble des coauteurs, engagés dans la fabrication de l’oeuvre : montage, composition musicale, écriture des chansons, prise et mixage du son. La bande-son est partie prenante de la narration comme dans la vidéo Nous, où une reprise de la chanson Trouble de Cat Stevens structure l’action. Le montage alterne scènes extérieures et intérieures, plans individuels et collectifs, il souligne la puissance du groupe ainsi que ses limites.

Tourné au printemps 2015, Summer Camp montre quatre hommes dans une maison. Ils semblent s’entraîner, physiquement et psychologiquement, se préparer à passer à l’acte. Le chant polyphonique, composé des prénoms qu’ils inscrivent sur les murs, accompagne les efforts, l’endurance, l’épuisement de gestes répétitifs. Usant de références à l’univers carcéral, militaire ou religieux, Lola Gonzàlez installe un climat indéterminé et angoissant, évoquant l’univers des films du cinéaste italien Pier Paolo Pasolini (1922-1975), circulant entre le réel et la fiction.

Nous
2013.
Vidéo HD, couleur, son stéréo, durée 4’65’’.
Collection MAC VAL - Musée d’art contemporain du Val-de-Marne.


Dans ses vidéos et performances, Lola Gonzàlez fait appel à des acteurs amateurs qui lui sont proches : sa famille, ses amis ou son entourage artistique. Cette communauté d’interprètes rassemble des coauteurs, engagés dans la fabrication de l’oeuvre : montage, composition musicale, écriture des chansons, prise et mixage du son. La bande-son est partie prenante de la narration comme dans la vidéo Nous, où une reprise de la chanson Trouble de Cat Stevens structure l’action. Le montage alterne scènes extérieures et intérieures, plans individuels et collectifs, il souligne la puissance du groupe ainsi que ses limites.

Tourné au printemps 2015, Summer Camp montre quatre hommes dans une maison. Ils semblent s’entraîner, physiquement et psychologiquement, se préparer à passer à l’acte. Le chant polyphonique, composé des prénoms qu’ils inscrivent sur les murs, accompagne les efforts, l’endurance, l’épuisement de gestes répétitifs. Usant de références à l’univers carcéral, militaire ou religieux, Lola Gonzàlez installe un climat indéterminé et angoissant, évoquant l’univers des films du cinéaste italien Pier Paolo Pasolini (1922-1975), circulant entre le réel et la fiction.