MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Claude Viallat

1990.
Acrylique sur toile de bâche
Collection MAC/VAL - musée d’art contemporain du Val-de-Marne.
© Adagp, Paris 2014.
Photo © Claude Gaspari.

Dans toutes les œuvres de Claude Viallat, on retrouve le même motif en forme de haricot qui recouvre de manière régulière la surface de la toile et abolit les notions de centre et de périphérie. La répétition de ce même élément dévoile une multitude de différences au sein d’une même toile, posant au spectateur la question de son exécution manuelle ainsi que des relations entre la forme et le fond.
Dans sa pratique, Claude Viallat apporte un geste essentiel à l’histoire de la peinture, s’ajoutant à la collection d’expériences radicales menées sur le tableau par le groupe Supports/Surfaces : il laisse jouer ses toiles sans châssis, suspendues sur le mur ou au plafond. Il opère ainsi, à sa manière, une véritable libération de la peinture et de la matière.

Dans toutes les œuvres de Claude Viallat, on retrouve le même motif en forme de haricot qui recouvre de manière régulière la surface de la toile et abolit les notions de centre et de périphérie. La répétition de ce même élément dévoile une multitude de différences au sein d’une même toile, posant au spectateur la question de son exécution manuelle ainsi que des relations entre la forme et le fond.
Dans sa pratique, Claude Viallat apporte un geste essentiel à l’histoire de la peinture, s’ajoutant à la collection d’expériences radicales menées sur le tableau par le groupe Supports/Surfaces : il laisse jouer ses toiles sans châssis, suspendues sur le mur ou au plafond. Il opère ainsi, à sa manière, une véritable libération de la peinture et de la matière.