MACVAL

Le MACVAL est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi:
du mardi au vendredi de 10 h à 18 h
le week-end et jours fériés de 12 h à 19 h.

Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

tél. : 01 43 91 64 20
fax : 01 79 86 16 57

Comment venir au musée ?

Place de la Libération
94400 Vitry-sur-Seine

Facebook Twitter Instagram Vimeo Snapchat

Shirley Jaffe

2007.
Huile sur toile, 251 x 171 cm.
Collection MAC/VAL - musée d’art contemporain du Val-de-Marne.
Photo © Jacques Faujour.
© Adagp, Paris 2014.

Malgré son apparente simplicité, cette peinture de Shirley Jaffe résulte de nombreux réagencements. Jusqu’à ce que la totalité des éléments s’équilibre, que le tableau possède sa propre rythmique géométrique et colorée, chaque forme est précisée par plusieurs passages de couleur, puis scellée par l’application du blanc. Au début des années 1960, l’artiste se détourne d’une première période gestuelle dans la lignée de l’expressionnisme abstrait au profit d’une touche lisse et de compositions plus aérées. Dans Jussieu, elle joue pourtant à réintroduire des effets de matière et de geste. Les motifs sont des transpositions de choses vues dans son environnement depuis son installation à Paris en 1949, et peuvent à leur tour évoquer le souvenir des paysages de Cézanne ou la netteté des papiers découpés d’Henri Matisse.

Malgré son apparente simplicité, cette peinture de Shirley Jaffe résulte de nombreux réagencements. Jusqu’à ce que la totalité des éléments s’équilibre, que le tableau possède sa propre rythmique géométrique et colorée, chaque forme est précisée par plusieurs passages de couleur, puis scellée par l’application du blanc. Au début des années 1960, l’artiste se détourne d’une première période gestuelle dans la lignée de l’expressionnisme abstrait au profit d’une touche lisse et de compositions plus aérées. Dans Jussieu, elle joue pourtant à réintroduire des effets de matière et de geste. Les motifs sont des transpositions de choses vues dans son environnement depuis son installation à Paris en 1949, et peuvent à leur tour évoquer le souvenir des paysages de Cézanne ou la netteté des papiers découpés d’Henri Matisse.