Programmation juin

Exposition

—  « À mains nues » Exposition de la collection 2022-2023

—  « Modern Lovers » Exposition de Karina Bisch et Nicolas Chardon du 12 mars au 28 août 2022

—  « Temple of Love - Atopos » Gaëlle Choisne, artiste invitée de la collection du 9 janvier au 15 décembre 2022

Programmation

« L’usage du terrain – Vitry » du 29 avril au 12 juin
Permanences #4, #5, #6 (activations) : vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 juin, 16h – 18h

—  Dimanche 5 juin 2022, à 17h
« Ordeal by water »

Anna Chirescu et Grégoire Schaller
Gratuit

Ordeal by water est une action performative pour une danseuse et un guitariste.
Dans un espace délimité par quatre totems, une succession de séquences confrontent la recherche du mouvement parfait à son échec. Cette compilation d’états virtuoses spectaculaires est directement induite par le face-à-face avec le guitariste, qui accompagne, challenge et galvanise la danseuse dans la performance physique. Les mouvements réalisés amalgament un répertoire de codes gestuels de différents domaines, qu’ils soient sportifs ou professionnels : arbitrage d’escrime, échauffement de footballeur, démonstrations de sécurité d’hôtesse de l’air, salut iconique de gymnaste aux jeux olympiques. L’inadéquation de l’équipement modèle une contrainte qui vient mettre en échec cet idéal.

Conception : Grégoire Schaller
Interprétation Anna Chirescu et Simon Déliot
Conception visuelle Grégoire Schaller et Simon Déliot
Composition musicale Simon Déliot
Production Anna & Grégoire
Résidences ENSCI-Les Ateliers, Paris

—  Samedi 11 juin
—  13h
Restitution de « When Angels Speak About Love »

Projet proposé par David Démétrius, Pascale Obolo et Paul-Aimé William du collectif Afrikadaa, dans le cadre de « Temple of Love - Atopos » de Gaëlle Choisne, artiste invitée de la collection.
Avec la classe de 4e CHAAP du collège Nicolas de Staël (Maisons-Alfort) et les préadolescents du Centre de loisirs Jean Jaurès (Vitry-sur-Seine).
Ce projet a bénéficié du soutien de la Délégation à l’éducation artistique et culturelle de l’Académie de Créteil.
Salon, gratuit

- 15h
« Bobines – 60 secondes pour changer le monde »

Un spectacle de la Compagnie du Huitième Jour « Chacun d’entre nous :
—  Pose une question, détermine un centre d’intérêt, un thème de réflexion, choisit un auteur, un texte, un genre…
—  Change de thématique toutes les semaines ou s’y accroche pendant des mois,
—  Partage ses recherches avec les autres… des résonnances apparaissent, un rhizome se forme.
Nous avons parcouru le musée en tribu ou en bandes organisées pour tisser des liens entre les œuvres exposées et nos recherches débridées.
Bref, il s’agit de tirer un fil tranquillement puis d’agir vite… … nous n’avons que 60 secondes pour changer le monde. »

Cette note d’intention raconte le projet « Bobines – 60 secondes pour changer le monde », partagé sous forme théâtrale avec les publics du MAC VAL.

Ont participé au projet, depuis octobre 2021, autour de la Compagnie du Huitième Jour : des habitantes et habitants qui vivent en Ile-de-France et des personnes retraitées de l’EHPAD Annie Girardot dans le 13e arrondissement de Paris.

Le projet « Bobines – 60 secondes pour changer le monde » reçoit le soutien de la ville de Fontenay-sous-Bois, du MAC VAL et du Centre Hospitalier des Murets.
Gratuit avec le billet d’entrée du musée.

—  Dimanche 19 juin 2022
- 16h
Visite gestuelle de « Modern Lovers »
, exposition de Karina Bisch et Nicolas Chardon, par Levent Beskardes
Visite tout public, accessible aux personnes sourdes et entendantes, par Levent Beskardes, artiste et comédien sourd, en « communication gestuelle naturelle ». Informations : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

- 16h30
ULMA, un film de We Are The Painters
Projection suivie d’une rencontre avec les artistes Dans un monde de peintures et de paysages, neuf personnages silencieux apparaissent pour assister à la naissance d’un chevreau. Elles vont le nommer puis l’accompagnerons dans une longue procession qui le mènera dans un musée, où son destin sera scellé. ULMA est une épopée musicale et contemplative au cour de laquelle les peintures de We Are The Painters prennent vie.

Enfants et familles

Mercredi 1er juin, 10h
Bébés au MAC VAL, tous les premiers mercredis du mois, 10 h.
Gratuit avec le billet d’entrée du musée
Durée : 1 h
Pour les enfants de 8 à 36 mois, accompagné.e.s d’un.e à deux adultes.
Réservation obligatoire, nombre de places limité à 8 bébés.
Ouverture des réservations 15 jours avant la date choisie et jusqu’au lundi la précédant.
Renseignements et inscription : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Tous les dimanches, 14h30
VTT : Visite Tout Terrain
À partir de 4 ans

Pour les familles et enfants à partir de 4 ans.
Une exploration active et ludique des expositions du musée menée par un conférencier ou une conférencière.

Gratuit, à partir de 4 ans.
Durée : 45 min
Sur inscription jusqu’au vendredi 16h précédent la visite, le jour même dans la limite des places disponibles.
Renseignements et inscriptions : reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Adultes

Laboratoire d’art contemporain
Dimanche 19 juin, 11h
Danse somatique, avec Emanuelle Soum

Emanuelle Soum est artiste, chorégraphe et professeure de yoga. Pour le MAC VAL, elle développe un projet de danse somatique. Il s’agit d’un projet expérimental qui combine connexion au corps et dimension de soin. Cette célébration du corps est un moment privilégié pour s’inviter à un voyage intérieur et une reconnexion au collectif. Ces séances sont accessibles à tous les publics.
Durée : 45’
2 euros par jour et par personne
Renseignements et inscription :
reservation@macval.fr ou 01 43 91 64 23

Les cours d’histoire de l’art, aux EMA
Mardi 7 juin 2022, 18h
« Play »

Le jeu convoque une atmosphère d’allégresse collective qui se propage timidement dans l’art contemporain, si ce n’est avec l’avènement du divertissement. Il y a bien les trocs imaginés par Roman Ondak dans sa performance Swap (2011), l’œuvre Pong de Pierre Huygue reprenant le célèbre jeu Atari, le billard à trois bandes de Gabriel Orozco. Au-delà du plaisir de se conformer aux règles du jeu connues de tous ou plus obscures (Boris Achour, série Des jeux dont j’ignore les règles (2014-2015), cette dimension jouable innerve tous les pans de la société pour une meilleure acceptation des contraintes (Julien Prévieux).