Gözde Ilkin

Journée internationale des droits des femmes 2020

Pour l’estampe de la Journée internationale des droits des femmes 2020, Gözde Ilkin a réalisé une estampe originale intitulée Hışırtı, Rustle, Bruissement.
Cette proposition s’inscrit dans la continuité de sa résidence au MAC VAL en juillet 2019 et de son exposition « Comme les racines parlent, les fissures se creusent - MAC VAL Garden », présentée du 5 octobre 2019 au 5 janvier 2020.

Le motif du tissu original de l’estampe reprend le feuillage du lierre, cette plante domestique étrange et paradoxale, d’une part toxique car elle conserve les gaz nocifs de l’air mais du coup également purificatrice. Cette plante, qui nous est si familière, modèle original du symbole du cœur, développe à la fois un pouvoir de guérison et un pouvoir venimeux. Issues de cette broussaille végétale quatre figures de femmes lestées de pierres dans les mains marchent et se déplacent avec effort au cœur de cette flore envahissante et ambigüe. L’œuvre est inspirée par le son qu’émet le déplacement dans les feuilles tout autant que par son caractère.
De ces personnages cousus émane une force, modèle d’associations incontrôlables et tenaces qui menacent l’autorité.

« Il y a une vie qui murmure à travers chaque fissure, sur le trottoir, la pierre, le sol et qui crée des recoins idéaux du monde. »

Gözde Ilkin est née en 1981 à Kütahya (Turquie), elle vit et travaille à Istanbul.

Affiche tirée de l’estampe.
PDF - 858.4 ko
Télécharger
Affiche tirée de l’estampe.
PDF - 858.4 ko
Télécharger