Apprenti·e·s, élèves en CAP, première et seconde professionnelles

Jusqu’à fin 2021 Autour de l’exposition de la collection « Le vent se lève »

—  Chefs-d’œuvre contemporains
La collection du MAC VAL constitue un patrimoine de plus de 2 500 œuvres de la période contemporaine, des années 1950 à nos jours. Imaginée en écho à la réalisation d’un chef-d’œuvre par les apprenti·e·s et élèves des sections professionnelles, cette visite leur permettra de s’approprier cette notion par une approche originale des œuvres, du métier d’artiste et des missions de l’institution muséale.
Autour d’un choix d’œuvres de la collection, l’attention sera portée sur les différentes étapes de l’acte de création, du processus de conception à la réalisation concrète de l’œuvre puis à sa monstration, du travail en atelier à la collaboration entre l’artiste et de nombreux·ses professionnel·le·s (artisan·e·s, ingénieur·e·s, régisseur·euse·s, restaurateur·rice·s, conservateur·rice·s, etc.).
Les critères permettant de qualifier une œuvre de chef-d’œuvre, de décider de sa valeur, seront également questionnés, en privilégiant l’interdisciplinarité et en encourageant l’expression orale des participant·e·s.

Jusqu’au 31 janvier 2021 Autour de l’exposition de Brognon Rollin « L’avant-dernière version de la réalité »

—  L’art de la négociation
En 2015, le duo d’artistes Brognon Rollin se rend à Jérusalem pour observer et réfléchir aux paradoxes de cette terre où la cohabitation de religions et de communautés est source d’éternels ajustements, discussions et négociations. Pour réaliser des œuvres qui rendent compte de leur expérience, les artistes utilisent la forme du protocole, du contrat. Ces pratiques, qui ont toujours été dans l’histoire de l’art au centre des relations entre artistes et commanditaires, se développent dans les années 1960 avec l’apparition de l’art conceptuel. Une visite pour découvrir comment les artistes Brognon Rollin mettent en place des stratégies de négociation et de collaboration avec des communautés, des expert·e·s, des travailleur·euse·s non artistes pour offrir une autre « version de la réalité ».
Autour des œuvres The Agreement, There’s Somebody Carrying a Cross Down, Statu Quo Nunc, Until Then (MAC VAL), Resilients, etc.

Du 6 mars au 29 août 2021 autour de l’exposition de Taysir Batniji « Quelques bribes arrachées au vide qui se creuse »

—  Les formes de l’absence L’œuvre de Taysir Batniji est marquée par l’expérience de l’absence et de l’empêchement. Cette visite propose d’aborder son travail à travers les divers procédés plastiques qui signalent ce qui manque, l’impermanence des choses et des êtres, et qui laissent entrevoir par là même ce qui reste et résiste, dans un enchevêtrement de l’intime et du politique.
Autour des œuvres Absence, Traces #1, No Condition Is Permanent, Disruptions, To My brother, Gaza Walls, Transit, etc.